Chasseur d’appartement Paris 18e pour des primo-accédants amoureux du quartier des Batignolles

Trouvé !

Découvrez une recherche menée rapidement par Ségolène Sautarel, notre chasseur d’appartement spécialisé sur Paris. Primo-accédants, Mathilde et Florian avaient besoin d’avancer en toute sérénité dans leur projet immobilier : Ségolène a su les guider et leur trouver un petit cocon qu’ils modèleront à leur image !

 

Dans quel contexte Mathilde et Florian ont-ils décidé de devenir propriétaires ?

Actuellement locataires de leur appartement, Mathilde et Florian souhaitent, tous les deux, accéder à la propriété et, par cet achat, se rapprocher de leur lieu de travail. Pour initier leur démarche, ils sont allés consulter leur banque et réclamer une estimation de financement.

 

Primo-accédant avant 30 ans : comment obtenir des conseils avisés ?

À 26 et 27 ans, le couple ne se sent pas capable d’entreprendre cette recherche sans aide professionnelle. Au-delà du seul fait de trouver un bien, Mathilde et Florian souhaitaient un accompagnement pour la lecture des PV des AG, des diagnostics, mais aussi bénéficier d’un soutien pour les procédures bancaires ou notariales.

 

Par quelle intermédiaire le premier contact a-t-il été réalisé ?

Par le biais du bouche-à-oreille, le jeune couple s’est tout naturellement dirigé vers Home Select, qui a su leur proposer un tarif très concurrentiel, pour entériner leur choix. Intéressée par leur dossier et la cohérence de leur démarche, notre chasseur d’appartement, Ségolène Sautarel, s’est engagée dans la recherche avec enthousiasme !

 

Quelles étaient les principales exigences des futurs propriétaires ?

 

Florian travaillant dans un restaurant du quartier des Batignolles, avec des horaires décalés, il souhaitait pouvoir rapidement s’y rendre. Le secteur de recherche se concentrait donc autour de cette zone, tout en prenant en compte que Mathilde devait également pouvoir facilement rallier la Défense en transport en commun (métro ou bus). Au niveau de l’appartement lui-même, ils désiraient un deux-pièces lumineux, mignon, en étage, avec le charme de l’ancien, dans une co-propriété bien tenue, pour un budget maximum de 300 000 €.

 

Quelle a été l’utilité des premières visites ?

Une fois les critères déterminés, Ségolène Sautarel a consulté l’application HS, pour parvenir à établir une liste de biens potentiellement intéressants pour le couple. Après quelques échanges avec le couple et quelques premières visites ensemble, notre chasseur d’appartement parvient à mieux orienter les recherches et affine sa sélection.

 

Comment le chasseur immobilier a-t-il envisagé l’accompagnement de ce couple de primo-accédants ?

Les premières visites s’enchaînent et se concrétisent par une première offre, qui n’est malheureusement pas retenue, car en dessous du prix. Suite à ce revers, Ségolène prend quelques minutes pour les rassurer et les remotiver : « On va trouver, ne soyez pas inquiets ! » Notre chasseur d’appartement reprend son travail et pré-visite plusieurs biens, qu’elle décide pourtant de ne pas présenter au couple, dans la mesure où ils ne répondaient pas pleinement aux différents critères du cahier des charges. Mathilde et Florian étaient des primo-accédants, ils avaient besoin de vivre « un coup de cœur » !

 

Quels réseaux ont été sollicités pour la recherche ?

Ségolène Sautarel poursuit alors ses investigations, élargissant ses recherches à d’autres outils. Elle repère alors un particulier qui ne souhaite pas passer par une agence, mais dispose d’un appartement dont les prestations, répondent aux critères de Mathilde et Florian. Pour la petite histoire, le bien en question avait déjà été vendu, mais les acquéreurs n’avaient pas pu finaliser le prêt : le propriétaire repartait donc en quête de nouveaux acheteurs.

 

Le chasseur a-t-il pu impulser un coup de cœur ?

appartement parisien

 

Situé dans le 18e arrondissement, sur la longue rue Ordener, le petit appartement de 30 m² était un petit cocon, idéal pour un jeune couple : un 2 pièces avec une entrée, un salon associé à une petite cuisine ouverte, une salle d’eau avec les toilettes et une chambre. Sans oublier une cave dans l’immeuble ! Le tout pour la somme de 279 000 € !

 

Dans quelles conditions a-t-on pu finaliser la vente ?

À ce prix-là, parfaitement en adéquation avec les prix du marché, Ségolène Sautarel explique à Mathilde et Florian qu’ils doivent être réactifs. Le propriétaire avait déjà enregistré plusieurs offres lors du premier mouvement d’achat, sans compter qu’il prévoyait déjà d’autres séries de visites. Notre chasseur d’appartement a donc pris le temps de reparler avec eux de cet appartement, d’échanger sur leurs ressentis, sans les influencer. Visiblement convaincus, ils décident de faire une offre au prix. Le lendemain, elle est acceptée par le propriétaire ! Ce dernier étant rassuré par la présence d’un chasseur immobilier, qui a garanti le financement du couple par des courtiers.

 

Était-il important de commencer rapidement les travaux ?

Si l’appartement ne nécessitait pas de gros travaux, un petit rafraîchissement était recommandé. En effet, ayant connu un léger dégât des eaux — complètement traité —, certaines traces d’humidité demeuraient encore…

 

Un contact apprécié par le chasseur de biens…

Ségolène Sautarel s’est investie comme si elle cherchait son propre appartement, enthousiaste à l’idée de satisfaire un couple sympa, disponible et agréable. À la signature, le sourire de Mathilde et Florian était communicatif !

 

… Et une confiance totale du côté des acquéreurs

Une belle relation de confiance s’est établie entre Mathilde, Florian et Ségolène, ce qui a permis au couple de pouvoir avancer sereinement, dans leur première démarche d’achat immobilier.