Chasseur d’appartement Paris 10e pour un couple désireux de trouver un pied-à-terre parisien !

Trouvé !

Découvrez une recherche menée rapidement par Ségolène SAUTAREL, notre chasseur d’appartement spécialisé sur Paris. Habitant en province, Gérard et sa femme apprécient leurs virées parisiennes et recherchent un pied-à-terre pour les accueillir ! Un défi magnifiquement relevé, avec, en prime, le soupçon de travaux souhaité pour y inscrire leur patte !

 

Quels étaient les objectifs formulés par Gérard et sa femme ?

Gérard tient une maison d’hôtes à Saumur. Avec sa femme, il aime se rendre régulièrement dans la capitale et recherche un pied-à-terre parisien, pour accueillir leurs petites escapades ! L’appartement pouvait nécessiter des travaux (au contraire !), mais l’ensemble devait s’inscrire dans le budget du couple pour garder la maîtrise totale de l’investissement.

 

De quelle façon le couple a-t-il choisi de procéder pour investir ?

N’étant pas sur place et connaissant parfaitement les impératifs du marché parisien sur les petites surfaces, Gérard a donc demandé l’aide d’un chasseur d’appartement.

 

Comment Gérard a-t-il découvert HOME SELECT chasseur immobilier ?

C’est en naviguant sur le site Home Select, qu’il a décidé de formuler une demande de mise en relation. Dès réception de l’e-mail, Ségolène Sautarel a contacté Gérard, pour organiser une rencontre : le rendez-vous a été pris dans une brasserie de la rue des Archives.  

 

Comment l’investisseur a-t-il décrit les contours de son projet ?

Après quelques minutes d’une discussion très agréable, notre chasseur d’appartement a questionné Gérard sur ses critères, afin d’orienter au mieux les recherches : il désirait un studio ou un 2 pièces lumineux d’au moins 18 m², dans un endroit sympa, à savoir près de Boulogne, de Levallois, de Vincennes ou de Saint-Mandé, mais aussi sur Paris. Le bien devait se situer dans un immeuble proposant des parties communes en bon état, à proximité des transports en commun et dans un quartier plutôt animé. Le tout pour un budget de 200 000 €.

 

De quelle façon envisager une recherche sur un type de bien très convoité à Paris ?

À la lumière du budget consacré par le couple, Ségolène Sautarel a immédiatement souligné la difficulté du marché parisien sur les petites surfaces : très prisées, elles requièrent une belle réactivité de la part des acquéreurs/investisseurs. Heureusement, notre chasseur d’appartement a rapidement pu constater que Gérard et sa femme avaient une bonne connaissance de ces réalités ! Une fois cette donnée clarifiée, Ségolène a consulté l’application HS, pour sélectionner un ensemble de biens, faire des pré-visites et organiser des rendez-vous sur une journée.

 

Comment le couple s’est-il organisé face à des opportunités difficiles d’accès car très sollicitées ?

Peu de temps après, Ségolène contacte Gérard pour lui indiquer qu’elle dispose de 3 appartements susceptibles de l’intéresser, mais déjà très sollicités : malgré l’indisponibilité de sa femme, il décide donc de venir sur la capitale pour les voir.

 

Les biens présentés répondaient-ils aux attentes du couple ?

Repérés dans l’application et pré-visités par notre chasseur d’appartement, tous les appartements réunissaient les critères demandés par Gérard. Dès son arrivée, Ségolène l’emmène donc immédiatement les voir. Au moment de la dernière visite, c’est le coup de cœur immédiat !

 

Quelles sont les particularités du studio qui a gagné le cœur des acquéreurs ?

Il s’agit d’un petit studio de 20,5 m², abrité dans un bel immeuble du boulevard Magenta, dans le 10e arrondissement. Situé au 3e étage sans ascenseur, il dispose d’une belle hauteur sous plafond et d’une sympathique kitchenette. Souhaitant y imprimer sa patte, Gérard semble plutôt ravi de le découvrir avec son agencement si atypique : en effet, dès l’entrée, on trouve une douche et un lavabo, ce qui l’obligera à le réorganiser.

 

La négociation a-t-elle été favorable aux acquéreurs ?

Au cours de la visite, Ségolène se rend bien compte que Gérard se projette facilement dans ce studio. Tant est si bien qu’il organise une Face Time immédiat avec sa femme, restée à Saumur, pour qu’elle puisse également lui donner ses impressions. À son retour à Saumur, ils en discutent ensemble et décident de formuler une offre, immédiatement transmise à l’agence par Ségolène. Compte tenu des travaux, Gérard et sa femme ont souhaité négocier le prix à 190 000 € au lieu de 195 000 €. Un positionnement risqué, mais justifié ! Pressé de vendre, le propriétaire a donc lancé une contre-offre à 191 500 € qu’ils ont accepté !

 

Suite à l’achat, quelles étaient les priorités ?

L’appartement nécessitait une réorganisation de son espace — notamment au niveau de la salle de bain. Si Ségolène Sautarel leur a évidemment proposé un accompagnement avec les entrepreneurs HS, Gérard bénéficiait suffisamment de contacts et d’expérience dans ce domaine, pour se débrouiller seul.

 

Le rôle rassurant du chasseur d’appartement

Ségolène Sautarel se sentait utile, avec un vrai rôle d’accompagnatrice sur le projet de Gérard ! Elle retiendra aussi l’attention toute particulière qu’il lui a fallu montrer au responsable d’agence : lui présenter toutes les qualités du dossier de Gérard et le professionnalisme d’un chasseur d’appartement.

 

Pour l’acquéreur, une expérience positive et un soulagement

À la signature de l’acte authentique, en mars dernier, Gérard s’est montré soulagé. Depuis, il est passé à la seconde étape : la réalisation des travaux d’aménagement. En échangeant avec Ségolène Sautarel, il n’a pas caché qu’il ne sera véritablement content que lorsque tout sera fini, et qu’il pourra enfin en profiter avec sa femme, lors de leurs visites parisiennes !