Digitalisation de l’immobilier : une aubaine pour le chasseur d’appartement?

Ordinateurs, téléphones, tablettes… Les dispositifs permettant de se connecter au web ne cessent de se multiplier. Parallèlement, les sites web et plateformes dédiés à l’immobilier sont eux aussi de plus en plus nombreux. La principale conséquence ? Les particuliers peuvent utiliser le web pour chercher un bien à acheter ou encore à louer. Mais la digitalisation de l’immobilier est-elle un avantage ou au contraire un inconvénient pour le chasseur d’appartement ?

 

Secteur de l’immobilier : une évolution inévitable

C’est un fait : le web a beaucoup évolué en quelques années. Les professionnels de tous les secteurs doivent donc suivre la tendance. Le monde de l’immobilier est lui aussi concerné.

Le web : une évolution incroyable

Quand on regarde 10 ans ou même 20 ans en arrière, on se rend compte à quel point le monde du web – à ne pas confondre avec l’Internet dont c’est l’une des applications avec, entre autres le courrier électronique — a énormément évolué. Du simple site très lent et au graphisme basique, nous sommes passés à des sites « responsive » au graphisme bien plus moderne et élaboré.

Les utilisateurs ont eux aussi évolué et leurs habitudes, leurs besoins et leurs souhaits ont changé. Les acteurs du web ont donc dû et doivent toujours s’adapter, mais ils ne sont pas les seuls. Les professionnels de divers secteurs doivent eux aussi suivre le rythme afin de ne pas perdre leurs clients.

En immobilier, les agents et autres chasseurs de biens ont par conséquent dû s’adapter et utiliser le web et les divers supports qui existent afin de répondre aux attentes des acheteurs, vendeurs et autres locataires.

Transformation numérique = transformation du secteur immobilier ?

Si certains craignent que le secteur immobilier ne se numérise trop, qu’ils se rassurent, c’est encore loin d’être le cas.

Car, 70 % des transactions immobilières sont toujours faites par des professionnels. Pourquoi ? Parce que de nombreuses règles régissent le secteur immobilier. Ne compter que sur le numérique et les amateurs n’est donc pas possible.

La digitalisation de l’immobilier est donc plutôt une transformation sur la forme que sur le fond. Elle permet surtout de simplifier la phase des recherches, mais aussi de l’optimiser. Un problème pour le chasseur d’appartement ? Pas du tout.

 

Le chasseur d’appartement doit-il craindre la digitalisation de l’immobilier ?

Le web joue désormais un rôle important dans les recherches immobilières effectuées par les particuliers. Au détriment du chasseur d’appartement ?

Les recherches immobilières simplifiées

Grâce aux différents outils à la disposition des particuliers, rechercher un bien immobilier est bien plus simple qu’avant. De nombreux sites web et autres plateformes proposent des annonces à consulter ou à publier gratuitement. On peut même effectuer des recherches avancées en entrant divers critères (surface, situation…).

Aujourd’hui, 90 % des projets immobiliers qui aboutissent ont débuté sur le web. En outre, 30 % des internautes français ont utilisé un site web immobilier ou une application en 2015. Sans oublier que, toujours en 2015, plus de 13 millions de personnes ont consulté des sites web dédiés à ce secteur.

De quoi porter préjudice aux chasseurs de biens immobiliers ? Pas vraiment et l’on vous explique pourquoi.

Le web : pas un concurrent pour le chasseur d’appartement

Tout d’abord, si le web propose de multiples annonces immobilières, il ne propose pas toutes celles qui existent. Le chasseur de biens immobiliers a lui accès à un plus grand nombre de biens grâce à son réseau professionnel et aux outils qu’il utilise quotidiennement.

Mais si le web ne propose pas toutes les annonces, elles sont tout de même nombreuses. Tellement que de multiples futurs acheteurs finissent par abandonner leurs recherches, lassés et épuisés de parcourir tant de textes et photographies. Pour le chasseur d’appartement, cela fait partie de sa mission et son expérience ainsi que son expertise lui permettent de faire un tri plus rapide et plus efficace.

Ensuite, le web permet de voir les biens en photo, mais pas en vrai. L’intervention d’un expert est plus poussée. Celui-ci se rend sur place et étudie scrupuleusement chaque recoin des maisons et appartements qu’il visite. Les défauts qui pourraient échapper au regard du particulier lorsqu’il parcourt diverses photographies n’échappent pas en revanche à l’œil avisé du professionnel.

Digitalisation de l’immobilier : plutôt une aide pour le chasseur d’appartement

Grâce à la simplification des recherches immobilières, le futur acquéreur est mieux préparé et sait davantage ce qu’il veut et ne veut pas. Cela facilite le travail du chasseur d’appartement qui sait alors précisément quels sont les souhaits et besoins de son client.

En outre, en cherchant eux-mêmes le bien de leur rêve, les particuliers réalisent qu’on ne s’improvise pas expert de l’immobilier. Ils ont donc tendance à laisser tomber et à confier les recherches à un véritable professionnel : le chasseur d’appartement.

Enfin, la simplification des recherches a des conséquences. Qui dit plus de personnes cherchant sur le web dit plus de personnes trouvant sur le web. Ce sont ainsi davantage d’acquéreurs potentiels qui se positionnent sur les mêmes biens. Les clients veulent donc que tout se fasse rapidement. Pour cela, le chasseur d’appartement est la personne qu’il faut puisque son objectif est de trouver un bien à son client en un minimum de temps.

 

Digitalisation de l’immobilier : un double constat pour les chasseurs d’appartements

Tout d’abord, la simplification des recherches rend les clients plus exigeants en matière de délais pour trouver un bien.

Ensuite, le nombre croissant d’outils digitaux permet aux chasseurs de biens immobiliers d’innover aussi. Comment ? En proposant de nouvelles solutions comme des outils de modélisation 3D ou encore des logiciels de veille.

La conclusion ? Oui chercher un bien en ligne est désormais plus simple. Mais, et c’est ce qu’il faut retenir, contrairement au web, le chasseur d’appartement propose plus que cela et réussit, dans la plupart des cas, à trouver un bien à son client en un à deux mois en moyenne. Pas un concurrent, le web est au contraire un allié pour cet expert.

[1]    http://www.journaldunet.com/economie/expert/65507/la-simplification-de-la-recherche-immobiliere-par-la-digitalisation.shtml