Chasseur immobilier : vue de Paris

Immobilier : les dernières nouvelles à connaître

Quelles sont les dernières nouvelles concernant l’immobilier en France ? On fait le point pour vous.

Marché immobilier en Île-de-France : une situation toujours tendue[1]

Commençons par un petit retour en arrière. En Île-de-France, entre 2006 et 2011, le nombre de logements occupés n’a augmenté que de 170 000 (4,82 millions en 2006 contre 4,99 millions en 2011). C’est l’une des hausses les plus faibles observées, entre deux recensements, depuis les années 1960. En outre, elle est associée à une demande supérieure à l’offre. Selon l’étude de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU) d’Île-de-France publiée en avril 2016, ce constat illustre parfaitement le caractère tendu de la situation du marché immobilier dans la région.

De plus, l’Île-de-France compte actuellement un nombre important de mal-logés : 10 % de Franciliens soit 1 194 000 personnes. Il est urgent de construire ou rénover des logements proposés à prix abordables.

Autre observation de cette étude de l’IAU : depuis 1990, près de 300 000 logements anciens ont changé de statut d’occupation (occupation en propriété, locatif meublé, parc social…). Les raisons ? La disparition des logements loi de 1948 ou encore la diminution du nombre de logements de fonction.

Toujours selon l’IAU, la seule réponse à cette crise du logement que connaît l’Île-de-France depuis quelques années maintenant est la construction neuve. Entre 2011 et 2015, près de 60 000 logements (par an) ont été commencés, un signe jugé encourageant par l’institut.

Des taux qui chutent et un pouvoir d’achat qui stagne[2]

Le courtier en ligne MeilleursTaux.com a lui aussi réalisé une étude et a ainsi établi divers constats concernant le marché immobilier français.

Les taux immobiliers étaient déjà bas en 2015 (2,70 % en juillet, par exemple), mais ils le sont encore plus en 2016 (2,15 % en mars). Une chute qui se poursuit puisqu’au début du mois d’avril, de nouvelles baisses ont été enregistrées variant selon les villes et les durées des emprunts. À Bordeaux, Lille et Toulouse, par exemple, le taux immobilier moyen sur quinze ans a baissé, en l’espace d’un mois seulement, de 0,20 % (contre 0,05 % à Nantes, Marseille et Strasbourg).

Quelle ville propose les crédits les moins chers ? Lille sort du lot avec, pour les meilleurs dossiers, des taux démarrant à 1,15 % sur 15 ans, 1,41 % sur 20 ans et 1,56 % sur 25 ans.

Le pouvoir d’achat, quant à lui, n’augmente pas. Avec 1 000 euros mensuels et un crédit de 20 ans, vous pouvez vous offrir un bien d’une surface de 86 mètres carrés à Marseille et Toulouse contre des surfaces de 83 mètres carrés à Strasbourg, 78 mètres carrés à Nantes et… 25 mètres carrés à Paris. Lille est la seule à progresser et la capitale, quant à elle, reste la ville la plus chère de l’Hexagone avec un mètre carré à 8 000 euros en moyenne, soit une augmentation de 0,8 % en un an (selon la Chambre des notaires de Paris-Île-de-France).

La conclusion de cette étude ? C’est toujours le bon moment pour acheter avec des taux très bas, des prix stables ou encore diverses aides proposées aux futurs acquéreurs.

Des start-ups qui misent sur l’immobilier[3]

Qu’ont en commun Hub-Grade, Locat’me, Smart Impulse ou encore MyNotary et Zen Park ? Il s’agit de start-ups ayant choisi de mettre à l’honneur l’immobilier.

Hub-Grade fait le lien entre les entreprises possédant des espaces de travail inutilisés et les professionnels cherchant à louer ce type de locaux.

Locat’me est un genre de site de rencontres pour propriétaires et locataires avec, en prime, le Loc’affinity. Il permet de calculer le degré de compatibilité entre les souhaits des deux parties.

Smart Impulse a, quant à elle, choisi de lutter contre le réchauffement climatique. Comment ? En proposant aux gestionnaires de bâtiments de mesurer la dépense énergétique de ces derniers grâce à un capteur qui permet d’identifier la consommation énergétique de chaque équipement.

Enfin, ZenPark centre son activité sur les parkings partagés en Europe et MyNotary souhaite vous faciliter la vie grâce à une plate-forme réunissant tous vos documents et interlocuteurs.

Situation tendue, taux historiquement bas, pouvoir d’achat qui stagne, start-ups inspirées… En ce mois d’avril 2016, l’actualité du secteur immobilier est encore bien remplie !

 

[1]    http://www.latribune.fr/vos-finances/immobilier/ile-de-france-le-marche-immobilier-reste-tres-tendu-565443.html

[2]    http://www.pap.fr/actualites/immobilier-le-pouvoir-d-achat-n-augmente-plus/a18580

[3]    http://immobilier.lefigaro.fr/article/cinq-start-up-qui-veulent-changer-l-immobilier_89b9af3e-022b-11e6-8097-37c8bcb6ed71/