Homme d'affaire protégeant son patrimoine

Immobilier : et si c’était le moment d’acheter ?

Avec des taux de crédit très bas et une baisse des prix constatée dans de nombreuses villes françaises, le secteur de l’immobilier attire davantage d’acquéreurs. Mais est-ce véritablement le bon moment pour se lancer dans un projet d’achat immobilier ?

Achat immobilier : Des taux de crédit très bas

Largement évoqués dans l’actualité depuis un petit moment déjà, les taux du marché immobilier actuel sont historiquement bas. Ils sont ainsi descendus, en moyenne, à 2,03 % au mois d’avril et se sont établis, selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA[1], à environ 2,19 % sur l’ensemble du premier trimestre 2015. Au mois de mai, le taux de crédit immobilier le plus bas était à 1,50 % sur 15 ans (1,69 % sur 20 ans et 2,10 % sur 25 ans)[2].

En proposant le meilleur taux possible à leurs clients, les banques affirment leur volonté de relancer la demande et de booster le secteur immobilier. Cela fonctionne-t-il ? Oui si l’on en croit les premières observations des professionnels de l’immobilier qui constatent « une reprise rapide et intense » de la production de crédits immobiliers en ce début d’année 2015. Au premier trimestre, on notait ainsi un bon de presque 10 % de la production de crédits immobiliers. Le mois d’avril a lui aussi été synonyme d’accélération : « + 8,9 % en glissement annuel de l’activité mesurée en année glissante et + 1,3 % pour le nombre de prêts ».

En outre, ces taux poussent les emprunteurs à renégocier leurs crédits. L’Observatoire Crédit Logement prévoit ainsi que « les rachats de créances devraient représenter 22 % du total des crédits versés pour 2015 ».

Les taux bas sont une bonne raison pour de nombreuses personnes d’investir. Parmi elles, on trouve les primo-accédants qui font un retour en force en ce début d’année 2015.

Retour des primo-accédants et conditions plus favorables

Le premier trimestre 2015 a été marqué par un retour : celui des primo-accédants. « Est primo-accédant la personne (ou le couple) qui n’a pas été propriétaire de sa résidence principale durant les deux dernières années précédant l’achat du logement. Pour un ménage, il est indispensable que les deux conjoints remplissent cette condition. »[3]

Grâce à l’allongement de la durée des prêts — début 2015, celle-ci a atteint 212 mois en moyenne soit environ 17,6 ans — ou encore à la mise en place de différents dispositifs, les personnes (même les plus modestes) souhaitant se lancer dans un premier achat immobilier osent « sauter le pas ».

En outre, celles-ci bénéficient de conditions de marché qui leur sont plus favorables. En conséquence, « la part des moins de 3 SMIC continue d’augmenter, à 39,1 %, contre 23,4 % pour les 5 SMIC et plus ». Alors que le marché de l’accession a progressé de 16 % au premier trimestre 2015, les accédants modestes représentent 19 % des futurs propriétaires. À noter : avec un apport personnel ayant diminué de 15,1 % sur une année, on note « un recours plus intense au crédit » de la part de cette catégorie.

Des taux bas, la mise en place de dispositifs ou encore l’allongement de la durée des prêts sont des éléments encourageants pour toutes les personnes qui souhaitent accéder, pour la première fois, à la propriété. Mais un autre élément entre en compte : la baisse des prix.

Une baisse générale des prix dans l’immobilier

Une baisse des prix de l’immobilier est constatée au niveau national même si de légères hausses ont été relevées dans certaines villes. Cependant, ces augmentations ne changent en rien la tendance de fond qui reste baissière. Même à Paris, le prix des appartements a baissé de 2,9 % sur un an.[4]

Avec la baisse des taux qui a débuté dès la fin de l’année 2013, on note un recul des prix de 9,5 % selon l’Observatoire Crédit Logement. Ce recul concerne le neuf comme l’ancien. Et qui dit baisse des prix, dit hausse des ventes : le premier trimestre 2015 a ainsi été marqué par une hausse de plus de 10 % des volumes de ventes (dans le neuf) par rapport au dernier trimestre de l’année précédente.

Cette hausse des ventes peut donc être, en partie, expliquée par la diminution des prix et par les taux de crédit très bas. Mais d’autres éléments sont à considérer comme l’entrée en vigueur de la loi Pinel et la mise en place d’autres dispositifs.

Loi Pinel, PAS et APL Accession

Le principe de la loi Pinel est le suivant : « tout contribuable domicilié en France, qui acquiert entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2015 un logement neuf ou en état futur d’achèvement, peut bénéficier du dispositif Pinel. La loi Pinel ouvre droit à une réduction d’impôt sur le revenu pouvant atteindre 6 000 euros par an pendant 9 à 12 ans »[5]. Une façon de booster l’investissement locatif et l’accession à la propriété.

Autres dispositifs mis en place pour atteindre les mêmes objectifs : le prêt d’accession sociale (PAS) dont les barèmes ont été revus et sont, selon les promoteurs, plus cohérents ainsi que l’APL Accession, une aide permettant aux ménages modestes d’accéder à la propriété. Si le gouvernement avait, pendant un temps, envisagé de supprimer cette aide, il a repoussé sa décision à 2016[6].

Mais alors, est-ce réellement le bon moment pour investir dans l’immobilier ?

Immobilier : acheter ou attendre ?

De nombreuses conditions sont réunies pour encourager les particuliers, notamment les primo-accédants, à se lancer dans un achat immobilier. Ces derniers sont aidés par la conjoncture actuelle et par différents dispositifs créés pour leur faciliter l’accès à la propriété.

Ainsi, avec des taux d’intérêt dans l’immobilier qui sont historiquement bas ou encore des prix à la baisse au niveau national, il semble en effet que ce soit le bon moment pour acheter une première résidence principale.

 

Vous vous intéressez plus particulièrement au marché immobilier de Paris ? Si vous souhaitez trouver un logement dans la capitale, n’hésitez pas à faire appel à l’un de nos chasseurs immobiliers. Nous serons ravis de vous aider à concrétiser votre projet.

 

[1]      Source: obsolète

[2]      Source : http://www.cafpi.fr/les-taux.php

[3]      Source : http://www.credit-market.fr/

[4]      Source : http://www.agefiactifs.com/immobilier/article/les-prix-de-limmobilier-continuent-baisser-paris-67596

[5]      Source : http://www.loi-pinel-info.org/

[6]      Source : http://www.lesechos.fr/industrie-services/immobilier-btp/02182443254-immobilier-les-ventes-de-logements-neufs-senvolent-debut-2015-1121391.php?fsCcJ0qSfqxEaKIS.99