Immeuble Haussmannien à Paris

Marché immobilier Paris : quel bilan pour 2015 ?

L’immobilier est un secteur qui connaît de nombreux changements. Mais quel est le bilan de l’année 2015 pour le marché immobilier de Paris ? On vous répond.

Marché immobilier Paris : prix et taux d’intérêt globalement en baisse

Le point sur la valeur du mètre carré parisien

En mai 2015, Paris comptait 1,2 acheteur pour un vendeur, un chiffre en augmentation et une première depuis 2011. L’une des raisons de cette hausse du nombre d’acquéreurs ? Des prix en baisse dans la capitale. Ainsi, au premier trimestre 2015, les prix ont diminué de 0,8 % en février et 0,4 % en mars. Une augmentation de 0,2 % a été constatée en avril 2015, mais elle n’a rien changé à la tendance de fond du marché immobilier de Paris.

Qu’en est-il des nombres du troisième trimestre 2015 ? Selon le baromètre LPI-SeLoger[1], Paris a perdu 0,7 point sur son prix au mètre carré entre juillet et septembre. Sur l’ensemble de l’année, le mètre carré parisien a perdu 1,5 % de sa valeur. Dans le premier arrondissement, où les prix ont connu une véritable chute (-13,1 %), le mètre carré est actuellement à 8 844 euros environ. De même, le troisième arrondissement et le quatrième arrondissement ont connu une baisse de la valeur du mètre carré (respectivement -7,4 % et -7 %). Seuls les 11e et 18e ont connu une hausse des prix avec +5,6 % pour le premier et +1,5 % pour le deuxième.

Parallèlement, une baisse inhabituelle des prix des petites surfaces a été constatée sur Paris au cours du mois de novembre 2015[2]. La raison ? Davantage de mises en vente, une conséquence de l’encadrement des loyers parisiens.

En somme, les prix ont globalement baissé sur l’ensemble de l’année 2015 dans la capitale française.

Où en sont les taux d’intérêt ?

À plusieurs reprises, au cours de l’année 2015, nous avons évoqué les taux d’intérêt historiquement bas à Paris et dans le reste de la France. Au mois de mai, par exemple, ils connaissaient une nouvelle chute (de 0,05 % à 0,20 % selon les villes et les durées des emprunts).[3]

En été, les taux ont connu une hausse qui a beaucoup fait parler. Mais celle-ci appartient au passé et c’est une baisse globale des taux d’intérêt que l’on a constatée en 2015. Les professionnels de l’immobilier, quant à eux, sont confiants et pensent que cette tendance baissière se poursuivra en 2016.

Il est à noter, cependant, que les écarts de taux demeurent importants selon les banques, mais aussi les profils[4].

Marché immobilier Paris : du nouveau sur le plan légal

Loi ALUR et nouveautés

Promulguée en mars 2014, la loi ALUR (accès au logement et un urbanisme rénové) vise à faciliter l’accès au logement des ménages les plus modestes. Elle a également pour objectif de favoriser la construction.

Elle compte 80 décrets qui touchent à la « réforme du droit de préemption, [à la] mise en place de plans locaux d’urbanisme intercommunaux, [au] renforcement de l’action des établissements publics fonciers pour le logement [et à la] simplification des enquêtes publiques ». En outre, elle instaure la mise en place d’un contrat-type pour le bail d’habitation (depuis le 1er août 2015) et la création du Conseil National de la Transaction et de la Gestion Immobilières. L’encadrement des honoraires de location et des loyers en cas de changement de locataire sont également au programme de la loi ALUR.

Cette dernière impose aussi un cadre légal mieux défini pour la profession de chasseur immobilier puisque cette dernière est maintenant officiellement soumise à la loi Hoguet. Le chasseur d’appartement doit donc respecter diverses obligations légales comme nous vous l’expliquons ici.

Gros plan sur l’encadrement des loyers à Paris

À Paris, les prix des loyers battent des records. Pour lutter contre ce problème, le gouvernement a décidé de les encadrer. Depuis le 1er août 2015, les baux signés ou renouvelés après cette date connaissent quelques changements.

Ainsi, les propriétaires ne pourront plus exiger une somme plus importante qu’un « loyer de référence majoré ». Qu’est-ce que cela signifie-t-il ? On prend le loyer médian (calculé quartier par quartier) que l’on augmente de 20 % et l’on obtient le fameux « loyer de référence majoré ». Pour un loyer médian de 550 euros : 550 + 20 % = 660. Le propriétaire du bien ne peut donc pas faire payer un loyer supérieur à 660 euros à son ou ses locataires. À noter : pour une location meublée, le loyer de référence n’est pas augmenté de 20 %, mais de 10 %.

De plus, un loyer minoré, inférieur de 30 % au loyer de référence, est également fixé pour chaque type de bien, mais aussi pour chaque quartier parisien.

Concernant le calcul des loyers de référence, il revient à l’OLAP (Observatoire des Loyers de l’Agglomération Parisienne). Il s’agit d’une « association à but non lucratif (loi 1901) [qui a] vocation à définir et à mettre en œuvre l’ensemble des moyens et méthodes permettant d’améliorer la connaissance du niveau et de l’évolution des loyers, et tout particulièrement de ceux pratiqués dans l’agglomération parisienne.[5] »

Marché immobilier Paris : un bilan positif pour l’année 2015 ?

Dans l’ensemble, le bilan est effectivement positif. Les prix et taux d’intérêt ont globalement baissé, ce qui a encouragé bon nombre de personnes à investir dans la pierre. La loi ALUR a aussi apporté son lot de nouveautés, plus ou moins bien accueillies par les principaux concernés, acheteurs/locataires comme professionnels de l’immobilier.

Concernant les mois à venir, on peut se poser la question suivante : les attentats survenus à Paris (en janvier et novembre) vont-ils avoir un impact sur le marché immobilier de Paris ? Pour certains professionnels, les acquéreurs étrangers risquent effectivement de fuir. Or, ils représentent 80 % des acheteurs de biens haut de gamme (plus de 5 millions d’euros)[6]. Le bilan de l’année 2016 sera alors peut-être moins positif que celui de 2015…

 

[1]      Source : http://www.20minutes.fr/societe/1742227-20151202-seloger-prix-immobiliers-baisse-paris

[2]      Source : http://www.boursorama.com/actualites/immobilier-chute-des-prix-des-petites-surfaces-a-paris-meilleursagents-4a1d0df7683844a6916bada586781e57

[3]                  Source : http://patrimoine.lesechos.fr/patrimoine/immobilier/02167181346-credit-immobilier-nouvelle-baisse-des-taux-en-mai-1119231.php?Zkz0QYhdmiTIeEMU.99

[4]      Source : http://argent.boursier.com/immobilier/actualites/la-baisse-des-taux-des-emprunts-immobiliers-reste-dactualite-2917.html

[5]      http://www.observatoire-des-loyers.fr/observatoire

[6]      Source : http://www.challenges.fr/immobilier/20151119.CHA1802/attentats-quelles-consequences-sur-l-immobilier-a-paris.html