achat immobilier argent

L’art de la négociation pour un achat immobilier

Vous avez décidé de vous lancer dans l’achat d’une maison ou bien d’un appartement ? Négocier son prix est une étape importante et peut vous permettre de faire des économies non négligeables. Mais la négociation d’un achat immobilier est un art que tout le monde ne maîtrise pas… Voici donc divers conseils et informations sur le sujet.

Négociation d’un achat immobilier : comment savoir si le prix de vente d’un bien est négociable ?[1]

Vous avez eu le coup de cœur pour un bien dont le prix est malheureusement trop élevé pour vous ? Ne vous découragez pas, il se peut que vous puissiez le négocier. Comment savoir si c’est possible ? Vous devez vous poser trois questions. Les voici :

Question n° 1 : le bien est-il surévalué ?

Un bien surcoté est vendu plus cher qu’il ne devrait l’être. La conséquence principale de son prix trop élevé ? Il ne se vendra pas.

Mais comment savoir si le bien que vous avez repéré est trop cher ? Renseignez-vous simplement sur les prix pratiqués pour d’autres biens semblables et comparez. Ensuite, preuves à l’appui si vous le souhaitez, négociez le prix avec le vendeur.

À noter : des outils sont disponibles en ligne pour déterminer le prix d’un bien en fonction de son emplacement et de divers autres critères. Très utiles, ils vous permettent de savoir si le bien qui vous plaît est vendu au bon prix.

Question n° 2 : le bien a-t-il des défauts ?

Un appartement peu lumineux ou encore situé au dernier étage sans ascenseur, des travaux à prévoir, un aéroport à proximité, beaucoup de vis-à-vis… Les défauts qui peuvent vous permettre de négocier le prix de vente d’un bien sont aussi divers que variés.

Mais attention, ce n’est pas parce que le bien a des défauts que le vendeur acceptera de revoir son prix de vente à la baisse. Cependant, comme on dit, « qui ne tente rien n’a rien ».

Question n° 3 : depuis combien de temps le bien est-il en vente ?

Autre indice sur une possible négociation pour votre achat immobilier : la date de mise en ligne de l’annonce.

Si celle-ci a été postée il y a plus de trois mois, vous pouvez commencer par proposer un prix d’achat inférieur de 10 %, par exemple, à celui suggéré par le vendeur.

Pour un bien de 185 000 euros, cela vous permet de gagner 18 500 euros, soit un prix de vente ramené à 166 500 euros. Cela donne envie d’essayer, n’est-ce pas ?

Négociation d’un achat immobilier : pas forcément si simple[2]

La négociation d’un achat immobilier est tout un art et ce n’est pas parce que l’on sait qu’on peut négocier que l’on y arrivera forcément ! C’est pourquoi nous vous recommandons de garder en tête les conseils suivants.

Déterminez votre budget et renseignez-vous sur l’état actuel du marché immobilier

Pour savoir quel budget vous pouvez consacrer à votre achat immobilier, n’hésitez pas à utiliser un simulateur de prêt en ligne. Vous aurez ainsi une idée plus précise du prix maximum que vous pouvez payer pour votre futur appartement ou votre future maison.

En outre, comme nous l’avons dit précédemment, pour savoir si un bien est surcoté, il faut le comparer avec d’autres biens similaires en vente dans le même secteur. Concernant le prix de vente du mètre carré, vous pouvez le trouver sur le web ou bien le demander à des professionnels de l’immobilier.

Savez-vous quel budget vous pouvez consacrer à votre investissement et quels sont les prix pratiqués actuellement ? C’est un bon départ, mais cela ne suffit pas.

Ne vous contentez pas de visiter les biens

Qu’entendons-nous par « ne pas se contenter de visiter les biens » ? Ce que nous voulons dire, c’est que lorsque vous vous rendez sur place pour voir un bien de vos propres yeux, ne vous contentez pas de le regarder.

Posez des questions sur l’isolation, les travaux à effectuer s’il y en a, les coûts d’entretien ou encore les défauts du bien.

Demandez également au vendeur depuis combien de temps sa maison ou son appartement est en vente. En revanche, restez vague sur le montant de votre budget.

Préparez bien vos arguments pour la négociation

Vous avez pris des notes en écoutant les réponses du vendeur à vos diverses questions ? Vient le moment de faire le point afin de savoir si le prix du bien semble négociable ou non.

C’est le cas ? Préparez consciencieusement votre argumentation pour la négociation de votre achat immobilier. Il faut que vous montriez au vendeur que vous êtes intéressé par son bien, mais à un prix inférieur à celui qu’il propose.

Vous pouvez aussi lui suggérer un prix plus bas que celui que vous souhaitez véritablement proposer et l’augmenter progressivement. Il aura ainsi moins l’impression de devoir vendre son bien « au rabais ».

N’oubliez pas de montrer au vendeur vos évaluations de calculs d’emprunt afin de lui prouver votre implication et votre honnêteté.

Soyez patient

Le vendeur a dit non à votre proposition d’achat ? Il se peut qu’il change d’avis dans les semaines qui suivent si aucune autre proposition plus intéressante ne lui est faite.

Notre conseil : ne baissez pas les bras et attendez un peu avant de penser que vous avez raté votre négociation.

Faites appel à un chasseur immobilier

Si malgré ces conseils, l’idée de négocier le prix de vente d’un bien vous effraie, pourquoi ne pas faire appel à un chasseur d’appartement ?

Nous vous rappelons que son rôle est de s’occuper de toutes les étapes de la recherche de votre bien en votre nom. Et cela inclut la négociation de votre achat immobilier.

En outre, puisqu’il est un véritable professionnel du secteur, il n’aura aucun mal à détecter un prix trop élevé ou encore des défauts qui peuvent faire baisser le prix de vente.

 

Vous souhaitez confier la négociation de votre achat immobilier à un chasseur immobilier ? Contactez-nous, nous serons ravis de vous accompagner tout au long de votre projet.

 

[1]      Source : http://www.explorimmo.com/edito/conseils/acheter-son-logement/detail/article/3-signes-qu-un-bien-immobilier-est-negociable.html

[2]      http://www.lemonde.fr/reussir-mon-projet-immobilier/article/2015/08/03/acheteurs-comment-negocier-le-prix-de-vente-d-un-bien-immobilier_4709713_4664018.html + http://laminutefinance.seloger.com/credit-immobilier/negociation-vente-comment-justifier-proposition-dachat-inferieure-au-prix-vente-affiche/