chmabres de bonne paris

Les projets de Paris pour ses chambres de bonnes

Les chambres de bonnes, aussi appelées chambres de service, ne manquent pas à Paris. Pourtant, elles sont relativement peu nombreuses à être occupées et certaines sont même insalubres. C’est pourquoi la capitale a réfléchi à des solutions pour améliorer cette situation.

Chambres de bonnes : un bilan dressé en 2015

En 2015, l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur) partage ce nombre : seulement 15 % des chambres de service sont habitées à titre de résidences principales soit seulement 17 251 « pièces indépendantes ». D’autres servent de logements d’appoint, de bureaux ou encore d’espaces de rangement. Mais une grande partie de ces chambres de bonnes sont tout simplement vides. Comme l’explique alors l’Apur, elles « sont utilisées comme annexes d’un logement principal, comme chambre d’appoint pour un adolescent (…). D’autres servent de bureau ou de pièces de travail ou d’espace de rangement… ou encore sont laissées vides ».

Toujours en 2015, on compte plus de 110 000 chambres de service dans la capitale française et plus particulièrement dans l’ouest de celle-ci. La moitié de ces chambres faisant moins de neuf mètres carrés, elles ne peuvent pas être mises en location suite à un décret sur le logement (paru en 2002) l’interdisant. De plus, une grande partie de ces chambres n’est équipée ni de toilettes ni de douches. Elles sont donc tout simplement inhabitables.

L’Apur conclut en disant que « le haut niveau d’inoccupation des chambres de service conduit à s’interroger sur le réaménagement de ces lieux au profit d’un habitat rénové de qualité ». L’Atelier parisien d’urbanisme a une solution : « les propriétaires et les copropriétaires pourraient être encouragés à procéder à des regroupements ». Cela permettrait de mettre de nouveaux logements sur le marché parisien et principalement dans les 5e, 6e, 9, 15e et autres 16e arrondissements. Ce dernier compte d’ailleurs à lui tout seul un tiers des chambres de service parisiennes.

Depuis ce bilan dressé par l’Apur, la capitale a réfléchi à ce qu’elle pourrait faire de ces fameuses chambres de bonnes. En effet, en un an, la situation n’a pas évolué et Paris souhaite y remédier.

chambres de bonnes à Paris

 

Chambres de bonnes : ce que Paris souhaite en faire

Dans quels arrondissements trouve-t-on la majorité des chambres de bonnes ? Comme expliqué précédemment, c’est dans les 5e, 6e, 7e, 8e, 9e, 12e, 15e et 16e. Mais la question est : que pourrait-on faire de toutes celles qui sont inoccupées ? La capitale française a la même idée que celle de l’Apur : les regrouper.

En effet, Paris souhaite convaincre les propriétaires de chambres de bonnes de procéder à des regroupements. L’objectif ? Réaliser des travaux dans les chambres et les mettre ensuite en location. Elles seraient alors transformées en logements sociaux. La ville de Paris vise ainsi la transformation de pas moins de 1 000 chambres d’ici à 2020.

Pour atteindre cet objectif, un aménagement du dispositif Multiloc » est envisagé. De quoi s’agit-il ? Mis en place par la mairie de Paris, il a pour but d’inciter les propriétaires de logements vacants de plus de 14 mètres carrés à les mettre en location, meublés ou non. Pour cela, une prime de 2 000 euros est versée au propriétaire lors de la signature de la convention Multiloc » avec un expert du secteur immobilier. D’autres aides sont également proposées comme une prime de 7 000 à 8 000 euros pour remettre en état un logement vacant depuis plus de six mois. Actuellement plafonné à 14 000 euros, le dispositif pourrait proposer des aides plus importantes pour les propriétaires de chambres de bonnes.

À noter : Paris, sans cesse à la recherche de nouveaux logements pour combler la demande inférieure à l’offre, souhaite acheter ces chambres à l’amiable ou en allant jusqu’à l’expropriation. Car comme l’a indiqué Ian Brossat, adjoint PCF au logement de la maire de Paris Anne Hidalgo (Parti socialiste) : « Nous cherchons à activer tous les leviers pour produire de nouveaux logements. Là, nous avons identifié un gisement nouveau [et deux objectifs] lutter contre l’insalubrité [et] utiliser les espaces vacants ou insalubres pour créer de nouveaux logements ».

 

intérieur chambre de bonne Paris

 

Modalités du plan, opérations « coup de poing » et porte-à-porte

Début novembre, les modalités de ce plan de transformation des chambres de bonnes étaient soumises au Conseil de Paris. Pour l’instant, on attend toujours de savoir ce qu’il adviendra.

En outre, pour lutter contre le problème d’insalubrité dans la capitale française, des opérations dites « coup de poing » vont être organisées. Le but ? Informer les locataires au sujet de leurs droits et leur faire savoir quelles obligations légales sont à respecter par les propriétaires.

Parallèlement, une campagne de porte-à-porte va être lancée début 2017. Celle-ci sera menée par des jeunes gens en service civique.

La ville de Paris affiche donc clairement ses divers objectifs :

  • créer du logement social ;
  • lutter contre l’insalubrité ;
  • utiliser les logements vacants ;
  • informer les locataires.

exemple chambre de bonne Paris

Recherche d’un bien à Paris : Home Select chasseur d’appartement s’occupe de tout

Vous ne cherchez peut-être pas une chambre de bonne à Paris, mais un appartement plus grand voire une maison ? Si votre rêve est d’investir dans l’immobilier parisien, nous sommes là pour vous aider à le réaliser.

Où que vous cherchiez et, quel que soit le type de bien que vous souhaitez acquérir, toute l’équipe Home Select se tient à votre disposition pour effectuer les recherches et démarches à votre place.

Vous disposez de peu de temps pour visiter des biens ? Vous ne vivez pas à Paris ? Vous avez peur de vous tromper ? Faites confiance à un chasseur d’appartement Home Select pour tout gérer en votre nom.

Notre équipe est composée de professionnels aux nombreux atouts. Professionnalisme, réactivité, sens de la communication et du relationnel n’en sont que quelques exemples.

De plus, nous vous proposons des tarifs avantageux et diverses formules pour répondre, au mieux, à vos souhaits et besoins.

Vous avez des questions ? Vous souhaitez obtenir plus d’informations ? N’hésitez pas à nous contacter.

 

Sources : http://www.lesechos.fr/24/11/2015/lesechos.fr/021506119968_immobilier—les-chambres-de-service-largement-inoccupees-a-paris.htm?texte=chambres%20de%20bonnes%20dicharry + http://www.lesechos.fr/industrie-services/immobilier-btp/0211377874458-immobilier-le-plan-de-paris-pour-utiliser-les-chambres-de-bonnes-2033903.php + http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2016/10/10/97002-20161010FILWWW00021-logement-un-plan-pour-utiliser-les-chambres-de-bonnes-a-paris.php + http://www.boursorama.com/actualites/qu-est-ce-que-le-dispositif-multiloc-304a33b78cf28c04c6041a54eee4eb85