Maison du Bel Air

De plus en plus de familles se tournent vers le projet d’emménager dans une maison. Plus que jamais, nous ressentons l’envie de nous sentir bien chez nous, et d’avoir un maximum d’espace à disposition pour ne pas être à l’étroit. Si vous envisagez vous aussi d’acheter une maison à Paris, sachez qu’il faut connaître les principaux pièges auxquels vous vous exposez, dans l’optique de les éviter intelligemment. HOME SELECT peut naturellement vous aider à faire les bons choix au moment de visiter des maisons en Île-de-France.


1. Avoir une idée floue de votre budget et votre capacité d’emprunt


Vous ne pouvez pas vous lancer dans les visites de maisons si vous ne savez pas exactement combien vous pouvez investir, quelle mensualité de prêt vous pouvez vous permettre d’assumer, ou encore quel sera votre apport. N’oubliez pas qu’au moment d’émettre une proposition d’achat, vous êtes potentiellement en concurrence avec plusieurs autres acquéreurs. S’ils ont réfléchi de façon plus approfondie et plus concrète à leur projet, ils ont toutes les chances de vous dépasser et de passer sur le dessus de la pile…  Lancez-vous uniquement après avoir clairement élaboré votre budget et posé toutes vos limites.


2. Négliger l’étude du marché sur le quartier


À Paris, plus que dans n’importe quelle autre ville de France, on observe d’importants écarts entre les tendances et les prix pratiqués d’un arrondissement à l’autre, d’un quartier à l’autre… et parfois même d’une rue à l’autre ! Avant d’envoyer une offre d’achat à un propriétaire, vous devez bien connaître le marché local, et maîtriser toutes les spécificités propres au quartier. Le recours à l’aide d’un professionnel, comme un chasseur de bien HOME SELECT, est naturellement très utile dès cette étape (et même avant).


3. Emprunter sans négocier


Vous avez certainement besoin de souscrire un crédit bancaire pour devenir propriétaire de votre maison à Paris. Et face à la tension existante, vous devez obtenir votre prêt le plus rapidement possible, en vue de composer avec un marché où chaque heure compte ! Cet empressement réel ne doit pas vous empêcher de négocier et de protéger vos intérêts. Quand vous recevez une offre de crédit de la banque et que celle-ci peut être négociée, n’hésitez pas à vous lancer pour modifier le taux, les conditions de rachat ou encore les modalités de remboursement en cas de soucis de santé, par exemple.


4. Passer à la trappe les questions sur l’histoire de la maison


Une maison à Paris, ou en périphérie, a sans aucun doute une véritable histoire, parce qu’elle a potentiellement été construite il y a plusieurs dizaines d’années… voire davantage. Afin de réaliser le choix le plus éclairé possible, n’oubliez pas d’interroger le propriétaire au sujet de la date de construction, ainsi que des différents travaux qui ont été faits récemment. Demandez si ceux-ci ont été effectués par les particuliers ou par des professionnels. Cela pourra vous aider à vous faire une idée de la qualité des aménagements, et à trouver des marges de négociation.


5. Oublier les diagnostics immobiliers


Pour la vente d’une maison à Paris, comme pour tous les logements partout en France, il faut établir un certain nombre de diagnostics immobiliers. Leur nombre varie en fonction de la date de construction, de l’emplacement du bien et de l’ancienneté des équipements. Dans tous les cas, vous devez avoir un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) et un État des Risques et Pollutions (ERP). Lisez bien toutes les informations présentes dans ces rapports, qui sont soumis à plusieurs réglementations.


6. Omettre les contraintes légales


Si la maison que vous souhaitez acheter en région parisienne se trouve dans un lotissement ou qu’elle est mitoyenne, il se peut que vous deviez respecter un certain nombre de règles, notamment sur la façade de l’habitation et les aménagements extérieurs. De plus, des servitudes de passage en place peuvent aussi affecter votre quotidien. Interrogez bien le propriétaire sur tous ces petits détails susceptibles d’impacter votre qualité de vie, cela montrera également que vous avez un projet d’installation sérieux.


7. Sous-estimer l’importance des conditions suspensives


Quand on transmet une offre d’achat pour une maison à Paris, on pense généralement à la condition suspensive de prêt. Celle-ci permet de concrétiser la vente si – et seulement si – vous parvenez à obtenir un emprunt bancaire. Mais vous pouvez aussi élaborer une condition suspensive liée aux travaux que vous souhaitez faire, notamment s’ils sont indissociables d’une autorisation administrative (agrandissement de la surface habitable, modification de la façade).


8. Penser achat, et jamais revente


Il est tout à fait logique que vous pensiez en priorité à votre achat immobilier, puisque vous êtes dans une optique d’emménagement . Cela dit, parce que vous ne savez pas de quoi l’avenir sera fait, vous devez aussi penser à la revente, même si celle-ci n’est pas à l’ordre du jour. Favorisez autant que possible les quartiers d’avenir, sur lesquels vous savez que vous n’aurez pas de difficulté à trouver un nouvel acquéreur. Évitez également les coups de cœur trop atypiques, qui peuvent être compliqués à valoriser auprès d’un public lambda.


9. Visiter une seule fois


On conseille généralement de demander des contre-visites avant d’envoyer une offre d’achat. Idéalement, vous avez tout intérêt à tester plusieurs visites à plusieurs moments différents de la journée et de la semaine. Cela vous permet d’avoir une idée claire de la dynamique du quartier, de l’ensoleillement des pièces de vie et des nuisances possibles. Une seule visite peut être trompeuse, ne l’oubliez pas.


10. Se lancer seul


Avec Internet, vous avez l’impression que vous pouvez facilement accéder en autonomie à de nombreuses offres de maisons en vente autour de Paris. Il est vrai que beaucoup de biens peuvent être trouvés de cette manière. Mais si vous aspirez à trouver une habitation répondant réellement à toutes vos attentes, vous serez forcément gagnant en vous faisant accompagner d’un professionnel dont c’est le métier. Si vous passez par HOME SELECT, vous allez non seulement gagner du temps sur les visites, mais aussi avoir la certitude qu’un expert capable de comprendre toutes vos attentes travaille exclusivement pour vous et pour préserver vos intérêts.

 

Les maisons, nouvelle coqueluche du marché immobilier parisien !

 

Quand on s’intéresse aux dernières études relatives au marché immobilier parisien, une tendance se révèle de manière systématique sur ces derniers mois : de plus en plus d’acheteurs se tournent vers les maisons. En un trimestre seulement, on a observé une hausse de près de 20 % concernant les ventes de maisons sur l’Île-de-France. Cette forte demande contribue à augmenter les prix dans le domaine : ceux des maisons individuelles ont atteint des sommets au 3e trimestre 2020.

 

L’incroyable attrait des villes de petite couronne

 

Dans certaines villes de petite couronne comme Maisons-Alfort, les prix des maisons ont grimpé de 22 % ces trois dernières années (20 % à Villejuif, mais aussi près de 18 % à Montreuil). De plus en plus d’acquéreurs acceptent de quitter Paris pour investir en petite couronne, ce qui leur permet plus facilement de concrétiser le souhait de vivre dans une maison, plus compliqué dans une ville comme Paris où l’on trouve essentiellement des appartements.

Cependant, ce n’est pas parce que l’on se reporte sur la petite couronne qu’il est forcément simple d’acheter. Ici aussi, la part des maisons reste minoritaire. Et puisque de plus en plus de personnes rêvent d’une maison individuelle, celles-ci se vendent le plus souvent en quelques jours, selon les professionnels du milieu. Interviewé par Le Parisien[1], le directeur d’une agence immobilière de Maisons-Alfort admet même avoir « cinquante acheteurs potentiels pour une annonce ».

 

La recherche d’espace et de verdure

 

Avec le développement du télétravail dans les entreprises, beaucoup de professionnels peuvent désormais habiter un peu plus loin du bureau, ce qui leur permet de se projeter plus volontiers sur les villes de petite couronne. Mais puisque l’on peut être amené à passer plus de temps chez soi, on aspire aussi à s’y sentir bien, ce qui explique la popularité des maisons.

En parallèle, les Franciliens recherchent tout naturellement la verdure : les logements avec un petit jardin voient leurs prix atteindre des sommets ! Selon la dernière étude publiée par Century 21[2], le prix moyen des maisons a encore augmenté, puisqu’il est fixé à 359 459 € en Île-de-France pour le 3e trimestre 2020.

Cette élévation du prix s’explique notamment par la tension perceptible, due à la demande toujours très importante et à l’offre limitée.

 

Qui sont les acheteurs en quête d’une maison sur Paris ?

 

Les 30/40 ans semblent être ceux qui concrétisent le plus de projets immobiliers en ce moment sur Paris. Ce sont généralement eux qui font partie de la génération télétravail, avec une forte proportion de métiers liés au numérique, faciles à délocaliser du bureau.

De plus, cette cible matérialise également des désirs d’espace, puisque c’est à cet âge qu’on a l’habitude de commencer à se poser plus sérieusement dans la vie, à fonder sa famille et à avoir des enfants. Les envies d’un achat d’une maison à paris et de jardin n’en sont que plus importantes !

En parallèle, on observe aussi que les primo-accédants représentent une part assez conséquente des acquéreurs d’aujourd’hui, ce qui prouve que le contexte ne décourage pas les premiers achats. Ce sont majoritairement les cadres moyens parisiens qui se lancent. Cette catégorie socioprofessionnelle s’impose comme celle qui progresse le plus sur le marché de l’immobilier, avec une hausse de 7,9 % par rapport à la même période l’an dernier.

 

Les investissements retrouvent leurs titres de noblesse

 

Le confinement et la crise liée au Coronavirus ont impacté sérieusement le marché de l’immobilier en France. Cette envie de plus d’espace et d’un jardin a d’ailleurs émergé dans beaucoup d’esprits quand rester chez soi était une obligation : la hausse des ventes des maisons à paris entretient un rapport certain avec l’épidémie que nous traversons.

En parallèle, si les investissements ont connu une forte baisse pendant le confinement, ils ont atteint un sommet inédit ce trimestre. Environ un tiers des transactions actuelles (33,4 %) s’attache à l’investissement locatif sur Paris. Une pratique toujours associée à une bonne stratégie, dans l’esprit des Français qui cherchent à placer leur argent de la meilleure façon possible.

Là encore, même quand il s’agit d’investir, de plus en plus de personnes se posent la question de choisir une maison plutôt qu’un appartement, car le potentiel de location et celui de faire une plus-value à la revente méritent d’être pris en considération.

 

Achat d’une maison à paris, un parcours du combattant ?

 

Face à une demande toujours plus appuyée et à une offre relativement limitée, les acquéreurs qui rêvent d’une maison à Paris rencontrent des difficultés pour concrétiser leur projet. En effet, puisque les vendeurs reçoivent généralement plusieurs dizaines de propositions pour un seul et même bien, trouver son logement peut nécessiter des mois, voire des années !

Pour se donner toutes les chances d’emménager dans une maison à proximité de Paris, il faut plus que jamais savoir s’entourer de professionnels. Si vous confiez votre recherche à un chasseur de biens en région parisienne, celui-ci sollicitera son réseau et pourra même vous présenter des offres off-market, qui ne sont pas encore publiées.

Le chasseur immobilier HOME SELECT ne se contente pas de se substituer à vous pour les recherches. Il vous accompagne aussi dans toutes les étapes de votre projet. Par exemple, il peut vous aider à rédiger le plus rapidement possible une offre d’achat, dans le but de retenir l’attention du vendeur et de voir votre demande arriver au-dessus de la pile.

L’achat d’une maison seul à Paris peut se révéler très compliqué, pour toutes les raisons évoquées dans cet article. Les acquéreurs, même quand ils sont très motivés et qu’ils ont de solides garanties, doivent toujours faire face à une concurrence extrêmement rude pour chaque bien. Mais s’ils se font aiguiller d’un chasseur HOME SELECT, ils s’assurent d’accéder le plus tôt possible aux offres, de bénéficier de la meilleure réactivité possible et d’avoir l’appui d’un expert pour tous leurs choix.

Malgré la période économique spéciale que nous traversons, tous les indicateurs sont au vert sur le marché de l’immobilier parisien. Les prix continuent de grimper, ce qui prouve que les biens restent attractifs, sans oublier que les conditions des prêts sont intéressantes. C’est le moment de concrétiser votre rêve d’achat d’une maison avec jardin à Paris !


[1] https://www.leparisien.fr/immobilier/immobilier-20-les-maisons-en-petite-couronne-atteignent-des-prix-delirants-14-10-2020-8402499.php

[2] https://www.mysweetimmo.com/2020/09/29/immobilier-paris-les-prix-grimpent-et-lactivite-seffondre/

D'autres articles