Bien choisir sa table à induction

Longtemps considérée comme un accessoire haut de gamme, la table à induction est aujourd’hui un produit largement démocratisé. Sa popularité tient à sa simplicité d’installation et d’utilisation. Vous avez des doutes quant aux critères à prendre en compte pour choisir le bon modèle ? Vous souhaitez plus de renseignements sur les options, les avantages et les limites de cet équipement de cuisine. Voici un résumé de ce qu’il faut prendre en compte lorsque l’on souhaite s’équiper d’une table à induction performante et de bonne qualité.

Le fonctionnement de la table à induction

Les plaques à induction sont composées d’une plaque en vitrocéramique résistant aux hautes températures sous laquelle sont situées des bobines de cuivre chauffantes. La chauffe se fait par induction, c’est-à-dire par conduction de la chaleur via un champ magnétique. La montée en température est ainsi instantanée et d’une précision inégalable.

Les caractéristiques de la table à induction

Il existe une grande variété de modèles de plaques ou tables à induction. Parmi les premiers critères de choix, les dimensions sont bien sûr déterminantes. Selon l’architecture, le volume disponible et les besoins de la cuisine, on opte pour un modèle doté d’une ou plusieurs plaques. La puissance est également variable, les gammes s’étalant de 50 à 4000 Watts. Les modèles standards, équipés de 3 à 4 foyers, sont adaptés pour les besoins d’une petite famille ou d’un couple, à l’instar d’une cuisinière standard classique. Ces modèles 3 ou 4 foyers (également dénommés dominos) mesurent en moyenne 60 cm de large, chaque domino ayant un diamètre de 30cm ce qui convient pour l’utilisation de contenants de 28cm de largeur. Les modèles 5 foyers, pour les familles nombreuses sont pour leur part d’une largeur supérieure à 70cm.

Les options en complément

Pour plus de confort d’utilisation, les modèles les plus récents et les plus évolués disposent d’options comme la programmation : départ différé, arrêt automatique avec une minuterie. Du côté des réglages on trouve aussi la possibilité de régler la puissance selon les degrés Celsius ou encore le mode turbo pour une chauffe encore plus rapide. En option toujours, la possibilité de mémoriser certaines températures. Cette dernière option est pratique car lorsque l’on utilise une table à induction il faut un temps d’adaptation pour trouver ses marques. Vous avez l’habitude de mettre l’huile à chauffer avant de découper les oignons pour les faire frire ? Avec la cuisson par induction vous découpez les aliments avant, l’huile étant portée à température quasi instantanément.

La table à vitrocéramique, une variante de la table à induction

La confusion entre une table à induction et une table vitrocéramique est relativement commune. En effet ces deux équipements ont le même aspect. La table en vitrocéramique n’utilise pourtant pas d’induction. Il s’agit d’un classique réchauffe plat électrique simplement habillé d’une plaque de vitrocéramique. L’inconvénient de ces modèles est identique à ceux des classiques plaques chauffantes : consommation électrique supérieure le temps que les résistances chauffent et refroidissement lent de la plaque. Si les plaques à induction sont sensiblement plus chères à l’achat, elles procurent une cuisson plus pratique, précise et agréable tout en consommant moins d’énergie.