Boulogne Billancourt

Trouvé !

Notre chasseur d’appartement, Véronique Savoyen ne risque pas d’oublier Cédric ! En quête d’un studio parisien pour sa fille, puis d’un pied-à-terre pour sa femme et lui, ces deux recherches seront toutes les deux marquées par un contexte extérieur atypique : entre le mouvement des gilets jaunes, les grèves SNCF ou la covid-19, les déplacements et visites ne seront pas simples à orchestrer. Heureusement, comme la confiance était là, les 2 appartements ont finalement été trouvés assez facilement…


Quel est le 1er projet immobilier de Cédric ? 


Cédric habite Le Havre, mais il recherche un appartement à Boulogne-Billancourt pour sa fille, qui entre en première année de droit à Paris. N’étant pas sur place, il demande à Véronique Savoyen, membre du réseau HOME SELECT, de se charger de cette recherche : notre chasseur immobilier lui a été recommandé par un ami.


Quels sont les critères de recherche ?


Pour sa fille, Cédric recherche un studio de standing avec balcon, une orientation sud et une vue sur jardin. Un bien impérativement situé en étage élevé et sans travaux. En termes de localisation, il vise prioritairement Boulogne-Billancourt, où réside sa sœur, notaire, tout en étant à proximité aussi de sa mère. À noter que pour conclure cette vente, Cédric n’a pas besoin d’emprunter — ce qui reste un point extrêmement positif pour les vendeurs…


Quelle est la particularité de cette première recherche ?


Une fois le mandat signé, Véronique réalise une extraction des biens respectant ces critères via l’application HOME SELECT. 

Elle réalise quelques pré-visites non concluantes, avant d’en trouver un que Cédric désire voir personnellement. Situé dans un immeuble de standing à Boulogne-Billancourt, le bien est au 3e étage orienté sud, avec, à proximité, toutes les commodités nécessaires à une étudiante (transports et commerces). Le quartier est également parfait pour une jeune fille seule. Et, comme les travaux venaient tout juste d’être faits, elle n’aurait qu’à poser ses valises…

Mais comme c’est l’époque du mouvement des gilets jaunes, il ne peut se déplacer. Pour l’anecdote, même l’agent immobilier ne veut pas faire la visite : Véronique est obligée d’aller chercher les clés pour découvrir le bien avec la mère de Cédric ! À l’issue de la visite et grâce aux photos et vidéos envoyées par Véronique, il rédige immédiatement une offre au prix. 

À cause des grèves SNCF, Cédric ne pourra pas venir pour la signature de la promesse, tout comme l’agence : notre chasseur d’appartement n’aura finalement jamais vu l’agent immobilier en charge du dossier du vendeur ! Lors de la signature de l’acte authentique, la finalisation de cette acquisition est orchestrée par la sœur notaire de Cédric… 

Autrement dit, entre les aléas extérieurs (gilets jaunes et grèves) et la gestion du suivi par sa sœur, la conclusion de cette première recherche se fera sans que Véronique ait vu son client une seule fois !


Quel est le second projet immobilier de Cédric ? 


Alors que la Covid-19 et ses confinements viennent de faire leur apparition, Cédric contacte Véronique pour une nouvelle recherche immobilière. Avec sa femme, ils veulent acheter un pied-à-terre à Paris : contraints de se rendre à des rendez-vous médicaux fréquents dans la capitale, ils ont besoin de trouver un endroit pour y dormir. 


Que recherchait-il précisément ?


Cette seconde recherche ressemble trait pour trait à la première : Cédric désire un appartement en étage élevé, orienté sud, à Boulogne-Billancourt, sans travaux, avec un balcon et une vue sur jardin. Le tout, dans un immeuble de standing. Là encore, le financement du projet se fait sans la souscription d’un prêt.


Comment s’est passée cette seconde recherche ?


Que ce soit via son réseau propre ou l’application HOME SELECT, Véronique ne trouve pas beaucoup de biens à lui présenter — notamment à cause du critère exigeant un immeuble haut. En confiance, Cédric désirait quelque chose de bien : il était prêt à se donner du temps pour trouver l’appartement adéquat. Et, contrairement à la première recherche, il venait régulièrement à Paris et pouvait visiter en même temps.

Grâce à un de ses contacts sur Boulogne-Billancourt, Véronique parvient à décrocher un appartement à fort potentiel : s’il réunit toutes les cases, il est exposé est, mais comme il offre une vue incroyable du haut de ses 8 étages, elle le présente à Cédric. Convaincu, il demande à le visiter : dès l’entrée, le coup de cœur pour la vue est immédiat, il aperçoit même la tour Eiffel au loin. 

Après avoir rédigé une offre au prix, rapidement acceptée, la suite du processus d’acquisition est gérée par sa sœur notaire : Cédric n’aura plus besoin de se déplacer pour la promesse et l’acte.


« Des contextes atypiques, mais des recherches fluides »


Ce n’est déjà pas souvent qu’un même client confie deux recherches aussi rapprochées à un même chasseur d’appartement, mais, pour que les deux soient réalisées dans des contextes aussi atypiques, c’est extrêmement rare ! Entre les mouvements des gilets jaunes, les grèves SNCF et les difficultés de déplacement associées à la covid-19, il a fallu établir une confiance immédiate ! Heureusement, comme le premier contact a été opéré suite à une recommandation, tout a fonctionné naturellement. Les recherches ont pu se mener de manière très fluide, malgré des aléas extérieurs peu anodins…


« Quand on se sait entre de bonnes mains »


La gestion 100 % à distance, lorsqu’elle est subie (gilets jaunes, grèves) n’est pas chose aisée, mais les qualités professionnelles de Véronique ont vite mis Cédric en confiance. Et lorsque l’on réalise que l’on est entre de bonnes mains, tout se fait simplement, sereinement…

D'autres articles