Chasseur d’appartement Paris Boulogne

Trouvé !
Découvrez une recherche menée rapidement par Ségolène Sautarel, notre chasseur d’appartement spécialisé sur Paris. Apolline et Jean vendent leur maison dans le sud de la France pour s’installer en propriétaire dans la capitale : exigeants, ils souhaitent une résidence principale à leur image. Un défi parfaitement relevé par notre experte !
 

Pourquoi Apolline et Jean veulent-ils investir sur Paris ?

Si Apolline et son mari sont déjà propriétaires d’une maison dans le sud de la France, ils vivent à Paris, pour des raisons professionnelles, dans un appartement en location. Soucieux d’arrêter de jeter l’argent par les fenêtres, ils décident donc de vendre la maison et de réinvestir dans la pierre parisienne.
 

Pourquoi se faire accompagner par un chasseur d’appartement ?

Malheureusement, ni l’un ni l’autre ne dispose de temps pour trouver leur résidence principale. Apolline et Jean s’en remettent alors aux bons soins d’un chasseur immobilier.
 

Comment ont-ils sélectionné HOME SELECT chasseur immobilier ?

Un ami les aiguille vers le réseau Home Select — et plus précisément vers Ségolène Sautarel, le chasseur d’appartement qui lui avait trouvé son appartement…
 

Quelles étaient leurs exigences de départ ?

Une première rencontre s’organise dans un café à Paris : à cette occasion, Ségolène explique à Apolline, le fonctionnement de Home Select et dresse le cahier des charges initial : le couple recherche un appartement lumineux d’au moins 70 m² avec impérativement deux chambres pour un budget de 650 000 €, tout en sachant qu’ils pouvaient aller au-delà si nécessaire. Situé dans un immeuble de standing, il doit aussi compter un ascenseur, pour desservir les étages élevés, une terrasse ou un balcon et son agencement doit répondre à des critères Feng Shui précis. Sans gros travaux, il doit enfin se trouver hors Paris, sur Courbevoie et La défense.
 

Comment Ségolène a-t-elle débuté cette recherche ?

Ségolène Sautarel entame sa recherche en épluchant les petites annonces — des particuliers comme des agences — et en faisant appel au réseau HS pour réunir le maximum de contacts clés. Optimiste, notre professionnelle estime que le marché est vraiment très propice à ce type de recherche !
 

De quelle manière a-t-elle conduit ce dossier ?

Ségolène organise beaucoup de visites avec Apolline : même si la majorité des critères y est systématiquement réunie, sa cliente souligne toujours les critères absents. Notre expert décide donc de faire un point et de l’aider à hiérarchiser ses attentes.  
Lors des visites suivantes, Apolline est séduite par 2 appartements : plutôt moderne, le premier présente un intérieur parfait, mais il donne sur un carrefour potentiellement passant ; le second, également parfait à l’intérieur, avec sa belle hauteur sous plafond, oblige Apolline à passer à côté d’un cimetière pour y entrer… Elle ne peut donc pas se positionner…
Ayant tout parcouru dans le secteur convoité, Ségolène se rapproche de Boulogne et de Levallois. Elle réalise quelques pré-visites, s’aventurant parfois bien au-delà du cahier des charges initial.
 

Pourquoi Ségolène a-t-elle sélectionné cette annonce ?

Un matin, Ségolène découvre une annonce intéressante, émanant d’un particulier qui venait juste de la déposer : elle est la première à venir visiter le bien. Immédiatement convaincue par son potentiel, elle en parle à Apolline pour qu’elle vienne le voir… tout en sachant que le prix affiché était au-dessus du budget stipulé au départ.
 

Quels étaient les arguments de cet appartement ?

À Boulogne, l’appartement — pourtant situé dans un immeuble des années 70 — présente de telles prestations, qu’Apolline en oublie ce détail : d’une surface totale de 82 m², il compte trois chambres, un balcon avec une vue dégagée, du haut de son deuxième étage. Entièrement rénové il y a un an, il est extrêmement lumineux et sans travaux à prévoir.
 

Apolline a-t-elle obtenu l’appartement à un prix négocié ?

Au lendemain de la visite, Apolline confie à Ségolène son envie de faire une offre : affiché à 730 000 €, l’appartement est indiscutablement au prix du marché et il est au début de sa commercialisation ; mais, il était encore possible de négocier, à l’époque, sur le secteur de Boulogne. Sans compter que le couple disposait d’un solide argument : un financement très solide, porté par la vente de leur maison dans le Sud.
La cliente rédige donc une offre à 690 000 € que le propriétaire refuse, tout en émettant une contre-proposition à 700 000 €, immédiatement acceptée par Apolline, car elle ne voulait pas passer à côté de cet appartement qui réunissait tous ses critères !
 

Fallait-il faire des travaux avant d’emménager ?

Rénové avec soin, l’appartement pouvait accueillir immédiatement les valises du couple. Mais, à la réflexion, Apolline souhaitait y rajouter une salle de bain, avant d’y emménager…
 

« La persévérance paie »

Malgré les coups de cœur successifs et non aboutis, Ségolène n’a pas baissé les bras. De discussion en discussion avec sa cliente, elle est parvenue à mieux cerner sa demande, n’hésitant pas à proposer des solutions légèrement différentes de la recherche initiale.
 

« Moins de 2 mois pour trouver ! »

Apolline est parfaitement consciente de l’exigence de son cahier des charges — sans compter que certains critères relevaient de considérations très personnelles, difficiles à « mesurer » pour Ségolène. Pour autant, le chasseur immobilier a trouvé en moins de 2 mois le bien parfait !

Abonnez-vous à notre newsletter

les conseils hebdomadaires de nos chasseurs immobiliers

D'autres articles intéressants

Souhaitez vous tester nos chasseurs immobiliers ?

Laissez-nous vos critères et nous vous rappelons​ rapidement.