Chasseur d’appartement Paris 11e : local professionnel

Trouvé !

Découvrez une recherche menée rapidement par Caroline DUMOULIN, notre chasseur d’appartement Paris 11e. Porteur d’un projet professionnel auquel elle a immédiatement adhéré, Caroline s’est démenée pour trouver le local commercial qui abritera l’idée du jeune et très dynamique Kevin Belford. Vous voulez la connaître ? Lisez les quelques lignes qui suivent…

 

En quête d’un local commercial, que souhaite précisément le client ?

Kevin Belford est un jeune homme de 25 ans, en dernière année d’étude de commerce/gestion. Porteur d’un projet professionnel, il souhaite trouver un local commercial, pour le transformer en réalité : son idée est d’offrir aux Parisiens, comme aux touristes de passage, des consignes disponibles 7 j/7 et 24 h/24. Très consciencieux, Kevin s’est entouré de professionnels pour établir une étude de marché et faire valider son business plan. Tous les signaux étant au vert, il a donc décidé de se lancer !

 

Pourquoi Kevin s’en est-il remis à un chasseur d’appartement ?

Parfaitement conscient des réalités du marché, Kevin Belford a très rapidement décidé de se faire assister par un chasseur d’appartement. Il en a contacté quelques-uns, qui se sont lancés dans la recherche, sans pour autant lui faire beaucoup de propositions pertinentes.

 

Pourquoi confie-t-il sa recherche à HOME SELECT ?

En recherchant de nouveaux contacts sur Internet, Kevin est tombé sur le site Home Select : après quelques minutes, il a décidé de tenter l’aventure avec notre chasseur d’appartement, Caroline Dumoulin. Il a donc résilié ses autres engagements, pour bénéficier d’une approche en exclusivité.

 

Sur le mandat de recherche, quels sont les critères retenus ?

Contrairement à une recherche d’appartement classique, la notion affective est complètement exclue du processus d’achat : le bien doit pouvoir répondre aux exigences du public ciblé. Pour cela, le local devait se situer dans un secteur, à la fois commerçant et dynamique, dans le 9e, 10e et 11e arrondissement de Paris. Dans la zone de recherche, il devait y avoir des commerces à proximité d’un parc (pour y déposer les trottinettes, le temps de faire des courses, par exemple) ou des bars (pour les casques de motos…). Sur une surface de 35 m² environ, le bien – idéalement carré ou rectangulaire, pour optimiser la place — devait pouvoir accueillir aussi bien le public qu’une petite arrière-salle de sécurisation de bureaux (pour Kevin et ses futurs associés). Le budget de départ était de 350 000 €, un financement obtenu via la SCI familiale.

 

Comment notre chasseur d’appartement s’organise-t-il ?

Dans les quartiers envisagés, il n’existait pas d’agences spécialisées dans l’achat de locaux commerciaux : Caroline a donc décidé de sillonner les rues du secteur, pour découvrir les offres du marché. À chaque bien susceptible de convenir, elle envoyait un compte-rendu et Kevin lui indiquait s’il souhaitait visiter ou non. Au total, notre chasseur immobilier a dû en visiter une dizaine et seulement 3 avec Kevin. Ce n’est d’ailleurs qu’à la première visite, qu’ils se sont rencontrés réellement !

 

Quelles sont les trouvailles de Caroline ?

Le premier bien présenté se situait dans le 9e arrondissement, près d’Anvers et de la rue des Martyrs. À l’origine, il s’agissait d’un commerce de meubles design : en soi, même si cette activité était radicalement opposée à celle qu’envisageait Kevin, l’environnement restait l’élément à prendre en compte. Or, sur ce local, proposé autour de 300 000 €, il émettait de sérieux doutes… Ayant bien enregistré le rôle clé de l’environnement, Caroline est repartie en recherche, pour pouvoir présenter, quelques jours plus tard, deux autres biens successivement. Le premier fut celui qu’il retiendra finalement, tandis que le second, situé dans le 9e arrondissement, près du Square Montholon, était affiché à 250 000 euros. Il était correct, mais Kevin ne débordait pas d’enthousiasme et surtout, venait d’en voir un sur lequel il se projetait mieux

 

Comment a-t-elle trouvé le local qu’il fallait à Kevin ?

Dans cette recherche, seuls le potentiel et le secteur étaient les plus importants. Naturellement, la salubrité du local était également à regarder, tout comme celle de la co-propriété. En étudiant minutieusement les secteurs clés, elle comprend vite que le budget peut être réduit. Le tout était que le local soit bien configuré pour l’activité. Comme il y avait peu d’agences spécialisées, notre chasseur immobilier est allé directement dans les agences, situées à proximité des biens, pour décrocher des rendez-vous.

 

À quoi ressemble le local commercial convoité ?

Situé dans le 11e arrondissement de Paris, à proximité du métro Charonne, sur la rue Jules-Vallès, le local proposait une surface de 27 m². Vide au moment de la visite, il répondait aux critères de Kevin quant à sa localisation dans un secteur dynamique et à son agencement (rectangulaire), tout en étant lumineux. Pour parfaire le tout, Caroline avait mené son enquête autour du bien, pour pousser les qualités de son bien en fonction de la future activité envisagée. Enfin, il était vendu à 200 000 € !

 

Comment s’est-il positionné par rapport à ce bien ?

Après sa pré-visite, Caroline souligne le potentiel de ce local professionnel et invite Kevin à venir le découvrir au plus vite. N’ayant pas de disponibilité, le jour en question, notre chasseur immobilier fait jouer ses relations, auprès de l’agence en charge de ce bien (qu’elle connaissait bien !) pour le « bloquer » au plus vite. Elle rédige donc une offre pour Kevin, afin d’en conserver l’exclusivité pendant 24 h et permettre à son client d’avoir le temps de le visiter dans l’intervalle. Le lendemain, ce dernier, complètement emballé, confirme immédiatement l’offre !

 

Le local nécessite-t-il des travaux ?

Assez logiquement, le local professionnel nécessitait des travaux, pour accueillir sa future activité (systèmes informatiques, pour gérer les entrées/sorties des usagers), tout en répondant aux normes concernant les Établissements Recevant du Public (ERP)…

 

Une recherche facilitée par une adhésion totale au projet

Caroline Dumoulin - chasseur immobilier Paris

Ayant immédiatement adhéré à son idée, Caroline s’est facilement projetée dans cette recherche de local : une bonne appréhension des impératifs environnementaux, l’a bien aidée à trouver ce bien en un petit mois !

 

Un dialogue constant pour faire de ce projet une réalité !

Malgré ses premières expériences malheureuses, Kevin a renoué avec son crédo : « chacun sa spécialité ». La difficulté n’étant pas de déléguer, mais de confier son projet à des personnes compétentes, qui contribueront à poser les bases solides d’un projet. Or, il est pleinement satisfait d’avoir confié, aux bons soins de Caroline, la recherche de son local. Rapidement, son approche professionnelle a instauré une relation de confiance, nourrie par des échanges réguliers et pertinents.