Chasseur d’appartement sur Paris 5e pour un investisseur à l’écoute des conseils

Découvrez une recherche menée rapidement par Marie Esmieu-Fournel, notre chasseur d’appartement spécialisé sur Paris 5e. Depuis plus d’un an, Gildas cherchait à faire un investissement locatif intéressant dans la capitale française. Vivant en Belgique, il ne pouvait pas faire preuve de la réactivité nécessaire sur ce marché : il a donc fait appel à Home Select !

 

Que recherchait Gildas ?

Parisien de cœur et de naissance, Gildas vit actuellement en Belgique avec sa compagne. À la recherche d’un investissement locatif intéressant dans la capitale française, ils se heurtent, depuis un an, aux difficultés inhérentes à tous les acquéreurs sur Paris : le manque de réactivité, essentiellement due au fait qu’ils ne sont pas sur place…

 

Pourquoi s’en remettre à un chasseur d’appartement ?

Pendant son année de recherche, Gildas a formulé deux offres : pour la première, il ne s’est pas positionné assez vite ; pour la seconde, comme l’appartement convoité était situé au-dessus d’un restaurant bruyant, il a préféré retirer sa proposition. Face à ces échecs successifs, Gildas a décidé de partir à la recherche d’un chasseur immobilier.

Paris 5ème

 

HOME SELECT : Quels sont ses atouts séduction ?

En surfant sur Internet, Gildas est tombé sur le site Home Select. Inspirant à la fois confiance et sérieux, il a rempli le formulaire de contact. Dès réception, Jean Mascla a immédiatement pensé confier ce dossier à Marie Esmieu-Fournel, dont les terrains de prédilection correspondaient aux secteurs convoités par le client.


Quels sont les critères essentiels pour Gildas ?

Marie, notre chasseur d’appartement, contacte alors Gildas par téléphone et lui explique le fonctionnement de Home Select. En quelques mots, Gildas lui définit les différents critères essentiels pour sa recherche : un studio ou petit 2 pièces d’au moins 17 m², avec, obligatoirement, un ascenseur à partir du 5e étage. Lumineux et calme, il doit être sans travaux ou, au contraire, faire l’objet d’une importante rénovation : il s’agit d’un investissement, il faut donc que l’intéressé fasse une opération immobilière à l’achat ou qu’il puisse le louer très rapidement, après la signature de l’acte définitif.

Au niveau des secteurs à privilégier, il souhaite que Marie concentre sa recherche dans le 5e, le 6e, le 7e et un peu dans le 2e arrondissement de Paris. Pour un budget total de 380 000 € maximum.

Enfin, le bien convoité par Gildas, doit répondre aux exigences d’un investissement locatif, mais à moyen terme, il doit pouvoir accueillir ses enfants pour leurs études. Dans cette optique, il serait intéressant qu’il appartienne à la carte scolaire du Lycée Henri IV

 


Pourquoi la recherche a-t-elle rapidement été réorientée ?

Marie débute sa recherche en épluchant les petites annonces et en informant son réseau de l’arrivée de ce nouveau dossier. Rapidement, elle obtient des réponses de ce dernier : des biens satisfaisant pleinement les principaux critères de Gildas. Pourtant, à leur soumission, il les trouve trop chers. Après discussion, Marie comprend que le budget doit être réduit pour tourner davantage autour de 300 000 €, voire 250 000 €, afin d’en acheter peut-être deux… 

 


Pourquoi la recherche ne s’est-elle pas arrêtée dès la première visite ?

Dès sa première pré-visite, Marie fait une vidéo d’un bien, situé rue Mouffetard et affiché à 260 000 €, avec une négociation possible de 30 000 €. Tout semble parfait, mais Gildas n’en a pas vus assez…


Face à deux biens intéressants, comment Gildas a-t-il réagi ?

Grâce à l’application Home Select, Marie sélectionne deux biens très intéressants, l’un proposé à 287 000 €, l’autre à 369 000 € (mais, avec des prestations impeccables) : enthousiaste, Gildas veut faire une offre sur les deux !

Mais, Marie l’encourage à prendre position pour l’un ou l’autre, pour hiérarchiser ses aspirations et mener correctement les dossiers jusqu’au bout. Après réflexion, il décide de faire une offre sur le premier au prix de 265 000 €, mais l’appartement est déjà vendu au prix. Du coup, Gildas se rabat sur le second et formule une proposition à 360 000 € au lieu des 369 000 € requis… À ce stade, il ne se fie qu’à la vidéo réalisée par Marie…

 


Quel était le principal atout de ce bien ?

Situé dans le 5e arrondissement de Paris, dans une rue parallèle au quai de Seine et dans le secteur d’Henri IV, l’appartement jouit d’un excellent emplacement et s’inscrit au sein d’un très bel immeuble, style XVIIIe, avec poutres apparentes. Le bien compte 25,14 m² et donne sur une petite cour intérieure pavée, avec quelques arbres.

 


Comment s’est passée la négociation ?

Après le refus de la propriétaire, Gildas décide de lancer une contre-proposition à 364 000 €. Avant sa soumission, Marie l’encourage à bien réfléchir à la situation : Gildas lui ayant évoqué, au début de la recherche, les lourdes mensualités d’un investissement de cette ampleur. Le soir, il confirme son choix.

Pour la petite histoire, l’agence immobilière qui faisait visiter était la propriétaire du bien : dès lors, négocier devient compliqué ! Pour autant, il existe toujours un terrain d’entente… Ici, la proposition de 364 000 € a été acceptée, car l’agence pouvait continuer à gérer sa location. Et du point de vue de Gildas, l’appartement avait l’assurance d’être loué immédiatement. Sans compter que le bien est également vendu meublé (il n’avait même pas à acheter les draps !).

Suite à ces discussions, il organise un voyage parisien, avec sa compagne, afin de visiter son futur bien : absolument conquis, ils décident même d’investir à deux — réduisant de fait le poids des mensualités du prêt.

 


L’appartement pouvait-il être mis en location immédiatement ?

Comme inscrit au cahier des charges initial, l’appartement devait, soit subir de grosses rénovations, soit être prêt à louer : ici, Gildas n’avait donc rien à entreprendre, avant de lancer la location.


Un client réactif et à l’écoute

 

Une relation de confiance s’est rapidement installée entre Marie Esmieu-Fournel et Gildas : réactif malgré la distance, il écoutait les conseils de notre chasseur immobilier — ce qui a largement contribué à rendre son intervention très intéressante et très agréable.

 


« Un coup de cœur, au-delà de ses espérances »

Malgré ses tergiversations, Gildas a finalement pu acheter un bien « coup de cœur », au-delà de ses espérances les plus folles : en un tour de main, il décroche un appartement meublé, à l’emplacement idéal (pour aujourd’hui et pour demain !), dont la location est immédiatement gérée par une agence qui connaît d’ores et déjà toutes ses qualités. Il a pensé : « Une telle opportunité ne se présente pas deux fois ! »