Chasseurs d’appartement Paris : résidence principale et aussi investissement immobilier

Trouvé !
Découvrez une recherche menée rapidement par Gaëlle Loheac, notre chasseur d’appartement spécialisé sur Paris 10e. Étienne a recherché activement un appartement pendant 6 mois : n’ayant aucun résultat, il décide de se laisser guider par un professionnel ! Chez Home Select, Gaëlle relève le challenge et offre un accompagnement sans pareil ! Jugez plutôt…
 

Quels objectifs devaient remplir le futur bien d’Etienne ?

En location à Paris depuis quelques années, Étienne est un jeune homme bien décidé à la réalisation de sa première acquisition immobilière. Il désire, à la fois, un bien conforme à ses exigences de vie personnelle, mais aussi, bien positionné pour la revente.
 

Quelles qualités recherchait-il auprès d’un chasseur d’appartement ?

Après quelques mois infructueux, Étienne se rend compte qu’il ne dispose pas de la réactivité nécessaire pour décrocher l’appartement tant attendu. Peut-être ne parvient-il pas non plus à identifier les bonnes annonces ? Mieux vaut faire appel à un chasseur immobilier, pour cadrer et accompagner sa recherche.
 

Pourquoi Gaëlle Loheac de HOME SELECT a-t-elle pris ce dossier ?

Sur Internet, Étienne découvre le site Home Select, pour lequel il envoie un formulaire de contact. Dès sa réception, Jean Mascla, à la tête de ce réseau de chasseurs, décide de confier ce dossier à Gaëlle Loheac. Une professionnelle particulièrement bien implantée dans les secteurs géographiques convoités.
 

Quel était le point essentiel de la recherche d’Etienne ?

Enthousiaste à l’idée d’aborder une nouvelle recherche, Gaëlle Loheac contacte immédiatement Étienne, pour lui présenter le fonctionnement de Home Select et les implications du mandat de recherche, puis fixer un rendez-vous à son domicile. Lors de cet échange, ils déterminent ensemble les critères à cibler : une belle pièce de vie, une cuisine ouvrable, un bien d’au moins 35 m² plutôt dans l’ancien et pas de rez-de-chaussée. Au niveau de la localisation, Gaëlle peut se concentrer sur le centre de Paris, à savoir le 2e, 3e, 9e et 10e arrondissement (proche du 2e et 9e uniquement). Idéalement, il aimerait rester dans le 2e arrondissement, là où il est actuellement en location. Son budget est de 370 000 € HAI, mais il peut le dépasser légèrement en cas de coup de cœur : l’important est, avant tout, d’obtenir un prix au m² attractif (10 000/ 10 500 € le m² maximum), pour répondre à son besoin d’acquérir un bien revendable aisément. Du coup, Étienne est prêt à faire des travaux, pour pouvoir le revaloriser dans quelques années.
 

Comment Gaëlle a-t-elle abordé la recherche ?

D’expérience, Gaëlle sait qu’obtenir un bien dans le 2e et le 3e arrondissement de Paris sera difficile : secteurs complètement saturés, le prix au m² y est très élevé. De fait, notre chasseur immobilier aura plus de chance dans le 9e et le 10e ! Pour autant, elle ne se ferme aucune porte, regarde les annonces sur l’ensemble des zones convoitées et active son carnet d’adresses par l’envoi d’un mail personnalisé et suivi d’un appel téléphonique.
 

Quels ont été les temps forts de cette recherche ?

Grâce à un de ses contacts, Gaëlle visite un bien en avant-première, dans le 2e arrondissement de Paris : situé au 1er étage sur rue, il offre une belle pièce de vie, avec une chambre donnant sur une petite cour (peu lumineuse). Entièrement refait (même si les matériaux utilisés sont de moindre qualité), l’appartement est intéressant, mais il manque de cachet ! Elle décide tout de même de le présenter à Étienne, à grand renfort de photos et de vidéos : comme elle, il ne lui trouve pas de charme et décide de ne pas donner de suite. Ayant réalisé beaucoup de visites avant de solliciter Home Select, Étienne sait se positionner. Sans compter qu’il donne foi à l’avis de Gaëlle.
Notre chasseur d’appartement repère alors une annonce pleine de promesses, rédigée par une agence avec qui le réseau travaille beaucoup : elle appelle et obtient la première visite du bien. Il s’agit d’un appartement au dernier étage sans ascenseur, au sein d’une copropriété quartier Pigalle. Des travaux sont à prévoir et justifient le prix au m² proposé (autour de 10 000 €). Malheureusement, le temps de réflexion d’Étienne (pourtant de 30 minutes à 1 h maximum) suffit à lui faire manquer cette belle occasion. Grosse déception de part et d’autre…
 

Où le chasseur d’appartement a-t-il trouvé le bien qui a fait « tilt » ?

Heureusement, Gaëlle ne lui laisse pas beaucoup le temps de s’appesantir : elle repère deux annonces intéressantes et organise rapidement 2 visites à suivre. La première fait « tilt » ! Étienne visitera la seconde par acquit de conscience, mais ne pourra pas oublier le premier appartement…
 

Quelles prestations offrait le fameux bien ?

Situé dans le 10e arrondissement de Paris, à proximité du métro « Grands Boulevards », au sein d’un immeuble ancien des années 1900, l’appartement de 41 m², offre un séjour de 17 m², une cuisine de 9 m², une chambre d’environ 11 à 12 m² et une pièce d’eau d’un peu plus de 3 m². Calme, mignon, bien optimisé au niveau des surfaces, son seul défaut est d’être peu lumineux. Mais cela ne semble pas gêner Étienne outre mesure. La seule question qui le taraude concerne son agencement : la cuisine est séparée du séjour par un mur porteur. Dès lors, toute modification de la structure est soumise au vote de la copropriété et nécessite un investissement financier plus important que le retrait d’une simple cloison.
 

Une fois l’offre validée, sur quel point Gaëlle s’est battue pour Etienne ?

Enthousiaste que ce soit par la localisation (près de son travail), le prix et le charme de l’appartement Étienne rédige immédiatement une offre au prix. Ayant visité le bien avec d’autres acquéreurs potentiels (visites ouvertes), il sait qu’il n’est pas le seul à lui trouver des qualités. Heureusement pour lui, il offre un meilleur financement que les autres candidats et emporte la décision du propriétaire ! Une fois la proposition d’Étienne validée, Gaëlle réclame les PV d’assemblée, pour déterminer si les décisions collectives penchent davantage vers les oui ou les non. Elle se rend compte, aussi, qu’une assemblée générale va bientôt être organisée : elle met tout en œuvre pour que le vendeur accepte de faire inscrire à l’ordre du jour l’abattement du mur porteur en récoltant son accord et en contactant le syndic en urgence. Tout en lui assurant, par ailleurs, qu’il ne s’agissait pas d’une condition suspensive : la vente se ferait belle et bien, quelle que soit la réponse obtenue ! A cet effet, Gaëlle fait intervenir un bureau d’études, pour établir l’étude de faisabilité (matériaux préconisés, travaux détaillés…), qu’elle fera parvenir au Syndic, qui se chargera de la remettre aux différents propriétaires. Malgré un timing très serré, tout est fait à temps et permet à Étienne d’avoir son autorisation, avant même la signature de l’acte définitif de vente !
 

Au-delà de l’abattement du mur porteur, Etienne a-t-il fait d’autres travaux?

Comme Étienne a obtenu l’accord de la copropriété, dès son arrivée, il peut entamer les travaux concernant le mur porteur. Il en profite pour refaire la salle d’eau, transformant la baignoire en douche. Il dépose aussi la cuisine, pour en installer une autre et refait son sol, détérioré par l’abattement du mur. Enfin, il rafraîchit l’ensemble d’un petit coup de peinture !
 

Un dossier naviguant entre excitation et stress

Une recherche stimulante et une fin d’acquisition stressante, avec cette histoire de mur porteur ! Pour autant, Gaëlle n’a jamais autant ressenti sa plus-value — offrant son savoir-faire de notaire à Étienne, en obtenant l’autorisation d’un collectif, avant même que son client soit officiellement le propriétaire du bien !
 

« Un accompagnement au-delà de toutes mes attentes »

L’intervention de Gaëlle a été doublement appréciée par Étienne : d’un côté, par sa recherche ciblée et pertinente ; de l’autre, par ses qualités notariales, qui lui permettent aujourd’hui de jouir d’un bien refait à neuf, alors que les travaux sur le mur porteur auraient pu/du prendre plusieurs mois (juste pour obtenir la fameuse autorisation)
 

Abonnez-vous à notre newsletter

les conseils hebdomadaires de nos chasseurs immobiliers

D'autres articles intéressants

Souhaitez vous tester nos chasseurs immobiliers ?

Laissez-nous vos critères et nous vous rappelons​ rapidement.