Comment bien décrypter les annonces immobilières ?

annonce immobilier pour une recherche d'appartement

Si vous êtes primo-accédant, vous risquez d’avoir quelques difficultés pour comprendre tout le jargon que l’on trouve dans les annonces immobilières. Qu’il s’agisse de décrire un quartier ou de présenter les prestations d’un appartement, les agences utilisent un certain nombre de termes plus ou moins techniques, assez obscurs pour les néophytes. Afin de vous aider à identifier les annonces les plus prometteuses et à distinguer celles qui ne valent pas la peine, voici quelques conseils permettant de tout saisir à la lecture d’une annonce de vente.


Ces abréviations qui méritent une explication


Nous utilisons tous des abréviations pour gagner du temps quand nous nous exprimons à l’écrit. Mais au sein même d’une annonce immobilière, celles-ci peuvent devenir presque trompeuses. Pour éviter de mauvaises surprises, prenez le temps de bien interpréter ces notions qui peuvent tout changer.


TBE, BEG : différentes manières d’évoquer l’état d’un bien


Un propriétaire (ou une agence immobilière) peut parler d’une maison ou d’un appartement en TBE (Très Bon État). Mais certains utilisent également l’abréviation BEG, pour Bon État Général. Si vous avez le moindre doute sur une abréviation de ce type, n’hésitez pas à vous renseigner ou à poser la question avant de réaliser la visite.

Attention : ce genre d’appréciation se fait de manière assez subjective, et il faut parfois s’en méfier. Il ne faut pas acheter un bien sans le visiter simplement parce qu’il est en « Très Bon État »… Mais il faut toujours prendre le temps d’aller vérifier cela par vous-même, sans oublier ne serait-ce qu’un détail.

Chez HOME SELECT, nous savons comment évaluer l’état de conservation d’un appartement ou d’une maison. Si vous avez le moindre doute sur un bien vraisemblablement en excellent état, nous nous déplaçons pour vous afin de faire une visite, et de tout contrôler en détail.


SDB ou SDE : pas le même confort au quotidien


Dans un logement, l’abréviation SDB fait référence à Salle de bain. SDE, quant à elle, renvoie simplement à une salle d’eau. La première possède une baignoire, la seconde une douche. Vous devez porter attention à ce détail si vous avez une idée bien précise de ce que vous souhaitez dans cette pièce.

Certaines personnes préfèrent les douches qu’ils considèrent comme plus pratiques, tandis que d’autres apprécient au contraire le côté relaxant d’une baignoire.

Chez HOME SELECT, nous ne nous arrêtons pas à ces abréviations qui différencient la salle de bain de la salle d’eau. Nous prenons le temps d’observer chaque salle d’eau et salle de bain dans tous ses détails, pour mieux en révéler les points forts et les points faibles. Notre intervention vous permet de prendre votre décision et d’aborder votre projet immobilier beaucoup plus sereinement.


FAI : des impacts sur l’investissement final


Si le prix du bien auquel vous vous intéressez est affiché FAI, cela signifie que les frais d’agence sont inclus. Mais si vous ne trouvez pas cette notion, vous devez redoubler de vigilance, car cela sous-entend peut-être que vous allez devoir débourser une somme supérieure pour valider l’acquisition. Il est également possible que le particulier ait posté lui-même l’annonce, et que les frais d’agence ne s’appliquent pas. Dans tous les cas, vous aurez des frais de notaire à prévoir, qui ne peuvent pas être inclus dans le prix de vente.

Chez HOME SELECT, nous sommes quotidiennement amenés à négocier des biens pour nos clients qui souhaitent concrétiser leur projet d’achat. Nous avons l’habitude de composer avec les frais d’agence et les spécificités propres à notre milieu, nous vous garantissons une sérénité et une visibilité optimales tout au long de votre projet.


Un vocabulaire précis, qui peut faire écho à plusieurs réalités


Afin de présenter un appartement mansardé, avec potentiellement une faible hauteur sous plafond, on peut évoquer un « logement atypique ». Il n’est pas rare, aussi, de parler de « quartier animé » pour faire écho à un secteur bruyant. Afin de mieux vous projeter dans le bien en question, il est important de réussir à décrypter ces termes… Et d’organiser une véritable visite pour confirmer ou infirmer vos suppositions.


Fort potentiel : des déceptions possibles


Dans un appartement où tout est à refaire ou presque, il est tout à fait possible de communiquer autour d’un bien « à un fort potentiel ». Cela peut sembler plutôt vendeur et attractif… Mais vous avez tout intérêt à aller faire votre propre vérification avant de craquer ! Parfois, ce fameux potentiel est surtout visible auprès du propriétaire, et beaucoup plus difficile à cerner pour les acquéreurs. De plus, le potentiel peut aussi constituer un vrai argument pour ceux qui acceptent de faire des travaux. Il faut seulement être capable de tirer profit du potentiel dont il est question.

Chez HOME SELECT, nous sommes habitués à visiter toutes sortes d’appartements, et à composer avec les cahiers des charges d’acquéreurs de tous les horizons. Forts de cette expérience, nous pouvons différencier un bien à fort potentiel d’un autre qui risque d’être compliqué à rénover. Nous accompagnons les acheteurs dans leur projet d’achat, mais aussi dans leur souhait de rénover quand ils le désirent.


Quartier prisé : attention aux surestimations


Partant du principe que son logement est implanté dans un quartier très réputé, souvent recherché par les acquéreurs, un propriétaire peut décider de vendre son bien au-dessus du prix du marché. C’est la raison pour laquelle les termes « quartier recherché » ou « quartier prisé » sont à prendre avec un minimum de pincettes. En outre, un secteur plutôt envié ne l’est pas forcément par tous les publics : ne vous risquez pas à assumer un surcoût qui, pour vous, ne permet pas de tirer un vrai bénéfice plus tard. 

Chez HOME SELECT, chaque chasseur travaille sur un périmètre bien défini, qu’il maîtrise à la perfection. Ce choix stratégique nous permet de connaître tous les quartiers sur lesquels nous travaillons, et de savoir dans quelle mesure un appartement est effectivement bien placé (ou pas). Nous vous apportons des conseils personnalisés en fonction de vos besoins et de ce que vous recherchez au quotidien (un quartier calme, la proximité avec les transports, les espaces verts, l’animation, etc.).


Suffixes en -ette : des petites surfaces


Des termes comme « studette » ou « kitchenette » peuvent facilement passer inaperçus aux yeux d’un acquéreur peu averti… Mais leur utilisation n’a pourtant rien d’anodin ! Très concrètement, un appartement type « studio » est probablement assez petit, voire minuscule quand on se place sur une grande ville comme Paris. Le fait d’évoquer une « kitchenette » doit aussi éveiller des soupçons : cela signifie qu’on a généralement peu de rangements, et un confort très limité. Certaines photos peuvent avoir été prises pour donner une impression de grandeur : pour avoir une idée précise des dimensions et mieux vous projeter, rien ne remplace une visite !

Chez HOME SELECT, nous sommes habitués à décrypter quotidiennement les annonces immobilières. Quand nous nous substituons à vous pour le travail de recherche, nous parvenons assez rapidement à identifier les annonces avec un plus fort potentiel, et à disqualifier celles qui ne répondent pas à vos critères (tant en termes de prestations que de superficie).


Idéal jeune actif ou jeune couple : des concessions sur le confort


Un appartement deux pièces est présenté comme « idéal pour un jeune couple » ou même un jeune actif ? Cela signifie peut-être qu’il est peu adapté à la vie à deux. Cela ne pose pas forcément de souci à quelqu’un qui est célibataire et sans enfant. Mais cela peut devenir malgré tout problématique pour toutes les personnes qui aiment recevoir régulièrement, car le confort n’est pas toujours au rendez-vous. Les appartements qui ciblent plus volontiers les jeunes sont souvent situés à des étages élevés sans ascenseur. Cela ne représente pas forcément un souci pour quelqu’un qui est en bonne condition physique, mais il ne faut pas oublier que cela peut créer des ennuis quand on invite des personnes âgées ou qu’on doit monter des sacs lourds.

Chez HOME SELECT, notre mission est d’apporter pleine satisfaction à tous les profils d’acheteurs. Quelles que soient vos ambitions, nous nous attachons à vous proposer des biens qui répondent parfaitement à vos aspirations. Si nous savons que vous aimez les soirées entre amis, nous favorisons les logements avec une belle pièce de vie, par exemple !


Quartier en devenir : une évolution pas toujours évidente


Beaucoup de logements sont considérés comme placés dans des « quartiers en devenir » ou même des quartiers en pleine métamorphose. Cela peut être vraiment intéressant pour l’acquéreur, car il y a la possibilité de faire une belle plus-value quelques années ou décennies plus tard à la revente. Malgré tout, certains quartiers en devenir ratent leur conversion, et il ne faut surtout pas minimiser ce risque. Dans les villes, à Paris comme en périphérie, on réalise chaque année des travaux pour ajouter de la verdure, créer de nouvelles structures ou encore faciliter la circulation. Cela permet souvent de redonner vie à des quartiers moins appréciés, mais cela ne fonctionne pas toujours aussi bien que prévu, il faut le garder à l’esprit.

Chez HOME SELECT, nous avons l’expérience des reconversions et des transformations de quartiers. Nous savons déceler les indices d’une transition réussie et, à l’inverse, ceux qui font penser qu’elle pourrait bien échouer. Grâce à notre intervention, vous achetez de manière beaucoup plus paisible, sans craindre de le regretter plus tard.


Ce qu’il faut toujours juger dans une annonce : les critères primordiaux


De nombreux critères plus ou moins subjectifs se glissent dans les annonces de ventes immobilières, ce qui ne simplifie pas toujours la vie des acquéreurs. Heureusement, certaines caractéristiques relativement sûres peuvent être utilisées pour analyser les annonces : explications.


La superficie 


La superficie d’un logement se calcule en ajoutant la surface au plancher de chaque pièce. Généralement, les espaces avec une faible hauteur sous plafond ne sont pas pris en compte, sauf quand on parle explicitement de « surface au sol ». Vous pouvez vous appuyer sur la superficie pour comparer les différentes annonces entre elles. Malgré tout, il peut être intéressant de procéder à une visite pour contrôler les mesures, car les erreurs dans ce domaine ne sont jamais impossibles.


Le Diagnostic de Performance Énergétique


Dans toute annonce, en location comme en vente, le propriétaire est obligé de transmettre la note obtenue au DPE, Diagnostic de Performance Énergétique. Cela permet d’avoir une idée des dépenses pour chauffer l’appartement ou la maison. La réalisation de ce diagnostic est soumise à un protocole strictement réglementé, ce qui permet d’avoir des résultats objectifs et comparables d’un bien à l’autre. Il ne faut pas hésiter à utiliser ce critère pour comparer les annonces et estimer vos dépenses annuelles.


Le prix


Le prix de vente fait évidemment partie des critères les plus objectifs et les plus faciles à comparer. Attention, toutefois, aux différences qui peuvent intervenir entre un bien vendu par un particulier et un autre proposé par une agence, pour lequel vous allez devoir régler des honoraires supplémentaires. 


Les prestations


Si l’on parle d’un « joli carrelage » dans une annonce, cela peut sembler compliqué pour vous d’avoir un jugement précis. En revanche, entre un « parquet flottant » et un « parquet massif », vous pouvez sans aucun souci faire la différence. On compare aussi très aisément les fenêtres avec du simple ou du double vitrage, les cuisines équipées ou semi-équipées, les mitigeurs ou les robinets classiques. Méfiez-vous des termes flous comme « moderne », « dernière génération », « très joli » que l’on trouve parfois, et qui ne font pas écho à des réalités tangibles.

La lecture d’une annonce immobilière est extrêmement complexe quand on souhaite éviter toute erreur et effectuer la meilleure analyse possible de chaque offre. Cela vous prend beaucoup de temps et vous n’avez pas suffisamment d’énergie pour vous y consacrer ? N’oubliez pas que vous pouvez confier tout votre projet de recherche immobilière à un chasseur HOME SELECT dont c’est le métier ! Nous réalisons les visites pour vous, et nous vous aidons dans toutes les étapes, de la prise de décision jusqu’à l’achat final, en passant par les négociations.

D'autres articles