Pendant ces cinq dernières années, beaucoup d’acquéreurs intéressés par l’immobilier de luxe à Paris admettent que le marché s’est développé pour devenir plus attractif. En toute logique, cet optimisme révélé par un sondage Lux-Residence encourage à concrétiser les projets les plus exigeants : pour 6 acheteurs sur 10 interrogés au second semestre 2019, c’est le moment de devenir propriétaire d’un bien prestigieux sur Paris.
 

Paris est-elle l’une des villes les plus convoitées au monde ?

Spécialisé dans le conseil immobilier à l’international, le cabinet Savills a publié les chiffres de l’immobilier de luxe à Paris – et dans toutes les grandes villes les plus attractives du monde. Ainsi, avec un prix moyen de 14 500 € par mètre carré, la capitale française se classe comme la 10e métropole la plus onéreuse, devant Moscou et Dubai. Les trois premières places sont occupées par Monaco (48 800 € par m²), Hong Kong (44 500 € par m²) et Tokyo (28 600 € par m²).
Si les prix à Paris sont inférieurs à ceux de certaines métropoles comme Tokyo ou New York, la ville de la mode et du romantisme reste très recherchée du côté des plus grandes fortunes mondiales.
En effet, d’après les données du Barnes City Index de 2019 établi par le réseau d’agences immobilières de luxe, Paris arrive en 1ère place des cités attirant le plus de familles avec un patrimoine excédant le million de dollars2.
L’immobilier de luxe à Paris se porte particulièrement bien : en 2019, les tarifs observés dans le milieu ont bondi de 8 %. Contre toute attente, cette inflation ne freine pas les ambitions des acquéreurs, puisque les volumes des ventes ont malgré tout augmenté de 5 % sur la même période.
 

Le boom des ventes « off » dans l’immobilier de luxe à Paris

Les acheteurs recherchent toujours autant les biens immobiliers de luxe à Paris : même si les prix ont légèrement tendance à augmenter, ils restent motivés à l’idée de concrétiser leur rêve, et d’emménager dans un magnifique loft au cœur de Paris
Qu’il s’agisse de maisons de charme, d’appartements de standing nichés dans de sublimes édifices haussmanniens ou encore de lofts rénovés avec goût par des architectes, les biens d’exception se vendent au prix fort, et à une vitesse impressionnante.
Dans ce contexte, il n’est pas rare de voir des logements partir en moins de 72 heures, avec le développement des méthodes « off market ». Très concrètement, les agences immobilières n’ont plus besoin de promouvoir l’offre : l’information relative à la vente parvient aux oreilles des chasseurs d’appartements au plus tôt, avant que toute publication ne sorte.
Par la suite, ces chasseurs font part de leurs découvertes à leurs clients, des acquéreurs cherchant un bien immobilier de luxe à Paris. De très nombreuses ventes sont finalisées de cette manière, par le bouche-à-oreille, sans qu’aucune communication officielle ne soit réellement nécessaire.
 

L’immobilier de luxe à Paris, qu’est-ce que cela signifie ?

Les sondages et articles de journaux parlent beaucoup du milieu de l’immobilier de luxe à Paris, mais comment identifier clairement les biens dans cette partie du marché ? Les définitions associées au terme « luxe » demeurent souvent floues, et il n’existe pas de critère purement objectif et quantitatif permettant de savoir si l’on se place bien sur une offre prestigieuse ou exceptionnelle.
Cependant, certaines agences travaillent avec une idée du luxe bien précise : elles peuvent affirmer qu’un petit appartement idéalement situé et décoré avec goût est luxueux s’il montre un certain niveau de standing, même si la surface n’est pas significative. À l’inverse, elles déclassent volontiers les biens très spacieux avec des prestations de haut vol, s’ils ne sont pas dans un quartier très recherché.
En somme, pour considérer une vente digne du marché du luxe, il ne faut pas uniquement un bien exceptionnel et un emplacement rare, mais plutôt un parfait compromis entre ces deux exigences. Plus on se rapproche des secteurs prisés et plus l’habitation offre de promesses, plus son coût au mètre carré augmente.
Selon le professionnel de l’immobilier Savills, un logement est luxueux à partir du moment où il est cédé entre 12 et 20 000 € du mètre carré, pour un prix total allant entre 2 et 4 millions d’euros. Il parle de biens d’exception quand on dépasse ces plafonds, tout en précisant que le marché se concentre à Paris sur les arrondissements les plus convoités (1er, 2e, 3e, 4e, 5e, 6e, 7e, 8e et 16e).
Pour conclure, l’étude Lux-Residence affirmant que c’est le moment d’acheter un bien immobilier de luxe à Paris identifie les principaux critères permettant de faire une bonne affaire : l’environnement figure dans plus de 50 % des cas, la vue également. Trois autres paramètres apparaissent ensuite : la superficie (43 %), le coup de cœur (40 %) et le prix (35 %). Dans cette optique, il faut savoir qu’une simple vue sur la tour Eiffel peut engendrer un surcoût de 23 % ! 
 
1- https://www.lavieimmo.com/immobilier-paris-36806/pour-l-immobilier-de-luxe-paris-est-encore-loin-des-villes-les-plus-cheres-du-monde-45690.html
2- https://www.capital.fr/immobilier/immobilier-paris-devient-la-ville-la-plus-convoitee-par-les-super-riches-1360435