Chasseur d’appartement Paris 9e pour un couple d’expatriés recherchant un investissement locatif parisien

Trouvé !

Découvrez une recherche menée rapidement par Romain LANDREAU, notre chasseur d’appartement spécialisé sur Paris 15e. Vivant à Pékin, Véronique et Fabrice ont un projet d’investissement locatif en France. Motivés par cet achat, ils recherchent un studio ou un 2 pièces parisien, avec un beau rendement.

 

Quelles sont les raisons qui ont encouragé le couple à investir ?

Véronique et Fabrice travaillent et habitent à Pékin depuis quelques années : comme ils bénéficient d’une bonne situation, ils souhaitent investir dans la pierre parisienne, pour étoffer leur patrimoine personnel.

 

Pourquoi la recherche en autonomie n’était-elle pas possible ?

N’étant pas sur place, Véronique et Fabrique ne pouvaient pas répondre aux contraintes du marché parisien sur les petites surfaces : ils devaient demander le concours d’un chasseur d’appartement.

 

Qui a conseillé aux investisseurs de faire appel à HOME SELECT chasseur immobilier ?

À Pékin, Véronique et Fabrice disposent d’un logement de fonction situé à proximité du couple d’investisseurs français, Emmanuel et Alexandra, qui ont déjà fait appel au service de Romain Landreau. Contents de son intervention, ces derniers ont tout naturellement indiqué ses coordonnées à leurs amis. Dès le premier échange, réalisé par Skype, le contact est immédiatement bien passé.

 

Comment préciser les critères de la recherche pour coïncider avec un budget prédéfini ?

Le couple d’investisseurs recherchait un bien dans le nord du 15e arrondissement et le 17e côté Ternes Pereire. Mais, avec un budget de 350 000 €, notre chasseur d’appartement les a immédiatement avertis, que sa zone de recherche se limiterait au 15e. Sur les autres critères relatifs au logement lui-même, Véronique et Fabrice étaient peu contraignants, dans la mesure où il s’agissait d’un véritable projet d’investissement locatif. La seule exigence un peu particulière du couple était que l’appartement devait se situer dans une belle rue, sans commerces. Autrement, ils souhaitaient une formule clé en main, sans travaux à prévoir. Dès lors, la recherche devait se traduire par un studio ou 2 pièces, propre, bien agencé, lumineux, jusqu’au 4e étage sans ascenseur, facilement louable. Pour augmenter la rentabilité de cet achat, Romain Landreau les a informés de la possibilité de répercuter certaines charges sur les loyers (chauffage collectif, ascenseur, etc.).

 

Avec quelle méthodologie le chasseur d’appartement a-t-il procédé aux recherches ?

Comme pour Emmanuel et Alexandra, Romain Landreau était chargé de pré-sélectionner des biens, de réaliser des fiches de présentation très détaillées et, le cas échéant, de les étayer encore davantage avec des films et vidéos, réalisés par notre chasseur d’appartement au moment de la visite. Compte tenu du décalage horaire important (8 h), ils étaient conscients de leur impérative réactivité, s’ils souhaitaient concrétiser leur achat rapidement.

 

Quelle a été la solution choisie pour préciser les critères de sélection ?

N’ayant pas de critères précis concernant l’appartement lui-même, Romain Landreau leur a envoyé un grand nombre de fiches de présentation. Véronique et Fabrice étaient alors chargés de se positionner et d’étayer leur refus pour affiner les recherches de notre chasseur d’appartement. C’est ainsi qu’il a pu se diriger vers des biens proposant une cuisine ouverte, afin d’offrir la grande pièce à vivre que le couple désirait. De même, si notre professionnel pouvait suggérer des studios, ils devaient compter au moins 2 fenêtres pour les satisfaire. Enfin, les investisseurs étudiaient également l’emplacement des biens sur Google Maps, afin de mieux appréhender le cadre dans lequel ils se situaient et voir s’ils convenaient (absence de commerce, belles rues…). En effet, s’agissant d’un investissement locatif, Véronique et Fabrice n’avaient pas pour intention de se déplacer physiquement pour cet achat.

 

Quelles problématiques ont été rencontrées par le chasseur immobilier ?

Un matin, sur l’application HS, Romain Landreau a repéré un bien susceptible de répondre aux attentes de ses clients : déjà mis en vente, il avait fait l’objet d’un désistement de dernière minute, suite à des problèmes de financement. Les vendeurs commençaient à être pressés… L’agence en charge du dossier était spécialisée dans la gestion locative, mais connaissant le propriétaire, elle avait consenti à s’en occuper. Pour cela, elle organisait des visites une fois par semaine, ralentissant considérablement la vente du bien.

 

Quel appartement a été suffisamment intéressant pour convaincre les investisseurs ?

Situé dans le 15e arrondissement, dans un immeuble très sympathique, à la co-propriété acceptable, l’appartement, au 3e étage sans ascenseur, offrait une vue dégagée sur cour, avec, en prime, une grande cave. Le fait qu’il était déjà utilisé pour la location a également contribué à rassurer les acheteurs. Pendant sa visite, Romain Landreau a réalisé plusieurs films, afin de présenter le bien de manière la plus fidèle possible et, ainsi, éviter les mauvaises surprises. Après visionnage, Véronique et Fabrice lancent un « ça a l’air pas mal ! » à notre chasseur immobilier.

 

Quelles ont été les conditions financières de l’achat ?

Compte tenu des moyens mis en œuvre pour sa vente (concentrés une fois par semaine), notre chasseur d’appartement suggère à Véronique et Fabrice de prendre le temps de la réflexion, avant de formuler une offre, tout en leur précisant que le propriétaire n’en a pas encore reçue, malgré de nombreuses visites. En effet, le bien n’était pas « sexy » de prime abord, avec son immeuble des années 60 et ses petits besoins de rafraîchissement : autant d’éléments pouvant peser dans la discussion et permettre au couple de partir sur un prix inférieur de 10 à 15 % au prix de vente. Sans compter que Véronique et Fabrice n’avaient pas conditions suspensives de financement. Au retour du week-end, ils émettent donc une proposition inférieure de 30 000 €. Après une légère négociation, vendeur et acheteurs s’entendent sur le prix de 330 000 €, au lieu des 350 000 € de départ. Si le couple pouvait payer intégralement l’appartement, Romain Landreau leur a conseillé de souscrire un petit crédit, pour profiter de la faiblesse des taux. En 3 semaines, tout était bouclé !

 

Suite à l’achat, les acquéreurs ont-ils pu facilement rebondir ?

Après quelques rafraîchissements peinture, l’appartement a été mis en location. À l’heure de ce billet, il est même déjà loué !

 

Travailler dans un climat de confiance : une priorité pour le chasseur de biens

La motivation de Véronique et Fabrice est définitivement communicative, sans compter que notre chasseur d’appartement a rapidement bénéficié de leur confiance, ce qui est toujours très agréable pour évoluer dans la recherche avec sérénité !

 

Un couple qui recommande déjà HOME SELECT !

Tout comme Emmanuel et Alexandra avant eux, Véronique et Fabrice ont tellement apprécié le travail de Romain Landreau, qu’ils ont transmis son contact à un autre couple d’expatriés souhaitant aussi investir dans la pierre parisienne…