Paris 9ème : un arrondissement plein d’atouts

Chasseur d’appartement Paris Boulogne-Billancourt

Saviez-vous que chaque arrondissement parisien dénombre quatre quartiers administratifs ?
Dans le 9ème arrondissement dit « de l’Opéra »  il s’agit de Saint-Georges, Chaussée d’Antin, Faubourg-Montmartre et Rochechouart.
Partons à sa découverte.

Un peu d’histoire

Au milieu des champs et des vergers, à partir du 13ème siècle, une famille dénommée « les Porcheron » se mit à posséder plusieurs propriétés au niveau de l’actuelle rue Saint Lazare. Cela donna au hameau le nom de « Village des Porcherons ».
En 1310, un château y fut même construit. Il en reste uniquement la fontaine du Coq qui se situe au fond de l’impasse dénommée « avenue du Coq ».
A partir du 18ème siècle, suite à la couverture de l’égout de la rue de Provence, le quartier de la Chaussée d’Antin naquit. Des guinguettes et des auberges commencèrent également à s’installer, notamment dans les quartiers Saint-Georges et Rochechouart.
Les travaux d’urbanisme du 19ème siècle effacèrent les derniers souvenirs du «  Village des Porcherons ». A cette époque fut créé un lotissement du nom de la « Nouvelle Athènes » sur les pentes du quartier Saint-Georges. De nombreux peintres et écrivains du mouvement romantique parisien y résidèrent.  A la fin du 19ème siècle, sur le boulevard Haussmann, les Galeries Lafayette et le Printemps ouvrirent leurs portes.

Topographie de l’arrondissement

C’est en 1860 que les limites de l’arrondissement furent fixées. A ce jour, il est encadré :

  • au nord par le boulevard de Clichy et le boulevard de Rochechouart ;
  • à l’est par la rue du Faubourg Poissonnière ;
  • au sud par les Grands Boulevards ;
  • à l’ouest par la rue d’Amsterdam et la rue Vignon.

Paris 9ème : un arrondissement plein d’atouts

La partie nord est escarpée lui donnant un charme inédit. Il s’y dessine des perspectives intéressantes. De l’avenue Trudaine et de la rue Laffitte entre autres, on aperçoit la poétique basilique du Sacré-Cœur.
Paris, Church, Sacré Coeur, Sacre Coeur, places of interest, montmartre, architecture, famous Place, italy, cathedral

Accessibilité

Le 9ème est particulièrement bien desservi. De nombreuses lignes de métros et RER sont présentes dans le quartier (M2 ; M3 ; M4 ; M7 ; M8 ; M9 ; M12 ; M13 ; M14 ; RER A et RER E). A deux pas du 9ème, dans le quartier de l’Europe, on trouve la gare Saint-Lazare. Avec ses lignes de transilien J et L, elle dessert l’ouest de l’ile de France. Si vous pensez au doux parfum des vacances, elle peut vous amener rapidement vers les ressourçantes plages de Normandie.

Etablissements scolaires

L’offre scolaire est diversifiée et adaptée à tout type d’âge. On y trouve une dizaine d’écoles primaires, quatre collèges publics et un collège privé, cinq lycées publics et deux lycées privés.

Commerces et restaurants

Si l’on évoque les commerces de bouche, la rue des Martyrs est incontournable. Historiquement, le commerce y est présent depuis déjà trois siècles. Chaque samedi et chaque dimanche, la rue est rendue aux piétons : il est très agréable d’y flâner. La variété et la beauté des étals incitent à acheter : pâtissiers créatifs, belle épicerie italienne, fruits et légumes de qualité, boucherie-volailles et fromagers.
La rue Cadet semi-piétonne offre également une variété de commerçants non négligeable.
Enfin, le marché d’Anvers qui se tient tous les vendredis de 15 h à 20 h 30 est un atout certain pour faire ses achats en soirée.
Les papilles peuvent également trouver leur bonheur avec les nombreux restaurants qui jalonnent les rues. Certains sont même dotés d’une étoile au Michelin.

Les incontournables Grands Magasins

Les Galeries Lafayette et le Printemps, aux vitrines chatoyantes et animées en fin d’année sont source de joie. Il suffit d’observer les visages des enfants pour y lire l’émerveillement de Noël. Le reste de l’année, ces grandes enseignes abondent en articles de tous genres : habillement,  beauté, décoration et alimentation.

Loisirs et Flânerie

Le 9ème arrondissement de Paris regorge de salles de théâtre où passer un bon moment. L’un des plus connus est le théâtre Mogador où la programmation est en grande partie consacrée aux comédies musicales.
Quant à l’Opéra Garnier, il reste un symbole de l’arrondissement.  Depuis son inauguration en 1875, il accueille spectacles lyriques et ballets. Le plafond de la grande salle signé Chagall vaut par lui-même un détour.

Enfin, la salle mythique de l’Olympia offre aux artistes de tous genres d’exprimer leurs talents.
A l’occasion d’une ballade dans le quartier, vous pourrez découvrir certaines de ses jolies places.
Aux beaux jours, il est très agréable de s’installer à la terrasse d’un des restaurants de la place Gustave Toudouze : il y règne une atmosphère calme avec son kiosque à journaux,  ses arbres, ses bancs publics et sa fontaine Wallace.
Place Saint-Georges, vous pourrez admirer le buste du dessinateur Paul Gavarni. Et pour le bonheur des plus petits, sur la place Lino Ventura, un manège tourne à l’envie.

L’anecdote finale

Géricault avait son atelier dans le quartier, au 23 rue des Martyrs. A l’occasion de la réalisation du Radeau de la Méduse, il dut déménager pour un plus grand pour appréhender au mieux les dimensions gigantesques de son œuvre.
Gaëlle LOHEAC.

D'autres
articles