À Paris, la demande continue de booster le marché de l’immobilier début 2021

continue de booster le marché de l’immobilier
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

En décembre 2020, Les Notaires de France ont publié les bilans du marché de l’immobilier sur l’année, des données très attendues dans le contexte de crise que l’on connaît. Au regard des circonstances exceptionnelles qui ont profondément bouleversé les pratiques et habitudes, les conclusions sont étonnamment positives : on compte entre 970 000 et 980 000 transactions sur 2020, ce qui correspond à un niveau assez proche de 2019, où le million avait été dépassé. Sur Paris, on constate que la demande a même explosé, rendant les négociations encore plus tendues pour les acquéreurs. Dans le même mouvement, on observe également que le secteur de l’immobilier de luxe résiste très bien : face à des acheteurs toujours plus nombreux, l’accompagnement d’un chasseur d’appartement reste décisif afin de se donner toutes les chances de concrétiser son projet !

 

L’immobilier, un placement sûr face à un contexte incertain

Au début de l’année 2020, avant que la Covid-19 ne vienne troubler tous les pronostics, le marché de l’immobilier en France se portait bien : semaine après semaine, on observait des progressions de 10 à 20 % par rapport aux mêmes périodes de l’année 2019.

Mais pendant les deux mois du premier confinement, l’économie française s’est presque arrêtée… et les transactions n’ont pour la plupart pas pu se concrétiser. Cependant, les professionnels du milieu se sont félicités de voir les clients revenir en force dès le déconfinement en mai, avec une reprise extrêmement dynamique et une sorte de phénomène de rattrapage.  

D’une manière générale, les Français restent particulièrement friands de placements immobiliers, pour plusieurs raisons évidentes : les taux des crédits, toujours bas, permettent d’obtenir des financements attractifs. En outre, la généralisation du télétravail a fait naître de nouvelles pratiques et, surtout, des envies inédites (une pièce supplémentaire pour exercer son activité professionnelle, un espace extérieur privatif, un logement plus grand, la possibilité de s’éloigner de son lieu de travail, etc.).

 

La Grande Couronne parisienne, toujours plus prisée

D’après les statistiques du site Particulier à Particulier (PAP), les recherches de biens dans la Grande Couronne ont bondi de plus de 60 % en 2020. Dans certaines villes d’Île-de-France comme Fontainebleau ou L’isle-d’Adam et Rambouillet, légèrement excentrées, les sites d’annonces ont observé des recherches de biens qui se multipliaient par deux, trois, voire parfois davantage.

Très concrètement, les confinements ont encouragé les Français à favoriser des logements plus spacieux, si possible avec un jardin (ou au moins une terrasse). Ce besoin d’espace explique naturellement la montée en puissance des villes proches de Paris, sur lesquelles ces types de biens sont plus facilement disponibles que dans Paris même.

D’ailleurs, quand on se penche un peu plus en détail sur les statistiques, on remarque que ce sont les recherches de maisons qui alimentent essentiellement cette dynamique de croissance. À Rambouillet, par exemple, si les recherches d’appartements ont progressé de « seulement » 54 %, elles ont explosé de 342 % en ce qui concerne les maisons.

Il ne faut pas croire, pour autant, que les opportunités d’un grand appartement ou d’une belle maison sur Paris sont insaisissables. Elles existent, mais elles deviennent de plus en plus prisées. Aussi, pour les personnes qui entretiennent ce genre de projet, il est plus que jamais conseillé de se faire aider d’un chasseur de biens. Celui-ci pourra mettre à profit son réseau et ses compétences de fin négociateur dans le but de dénicher des offres en off-market, très difficiles d’accès pour les particuliers n’ayant pas de contacts dans le milieu.

 

L’immobilier de luxe continue de bien se porter

Interrogé par BFM Immo, Alexander Kraft, le PDF de Sotheby’s International Realty France, constate que l’immobilier haut de gamme sur Paris continue de bien se porter, avec des résultats positifs malgré le contexte si spécifique propre à l’année 2020.

Si ce secteur bien précis était surtout occupé par les acquéreurs et investisseurs étrangers, on s’étonne même de voir, dans la sphère des agences commercialisant des biens d’exception en Île-de-France, une belle proportion d’acheteurs français.

Dans des arrondissements comme les 15e, 16e et 17e, les maisons se sont écoulées entre 3 et 6 millions d’euros en moyenne, avec de très faibles négociations dans la grande majorité des cas, selon le directeur associé de Paris Ouest Sotheby’s International Realty Paulo Fernandès.

Cette stabilité ne signifie pas que les besoins sont toujours identiques : les confinements ont bel et bien impulsé des modifications de comportements ainsi que des projets nouveaux. Par exemple, certaines exigences comme celles de grandes maisons avec jardin dans des villes comme Boulogne-Billancourt explosent, alors même que l’on recherche un peu moins de vastes appartements sur Paris.

La clientèle étrangère rencontre davantage de difficultés pour investir dans l’immobilier de luxe parisien en ce moment, face à toutes les restrictions qui continuent de s’appliquer. Mais le marché reste perpétuellement alimenté par une demande appuyée du côté des Français… Le retour proche des investisseurs venus du monde entier ne fera qu’augmenter une dynamique toujours ascendante !

 

Acheter en région parisienne en 2021… l’indispensable accompagnement !

Les projections des Notaires de France effectuées au quatrième trimestre 2020 vont dans le sens d’une poursuite de la hausse de la demande, partout en France, y compris en région parisienne. Les maisons continuent de gagner en popularité, tout comme les appartements relativement spacieux avec une terrasse ou un balcon.

Incontestablement, les acquéreurs qui souhaitent devenir propriétaires d’un bien en Île-de-France en 2021 ont tout intérêt à solliciter les services d’un chasseur d’appartement. En effet, puisque la demande reste très forte, les annonces sont prises d’assaut souvent quelques minutes ou quelques heures après leur mise en ligne. Les vendeurs bénéficient généralement de l’embarras du choix, face à des offres d’achat qui se multiplient et qui leur donnent davantage de pouvoir.

Du côté des acquéreurs, il faut donc se faire entourer d’un expert de la recherche, qui saura solliciter son réseau afin d’accéder aux ventes le plus tôt possible, quand elles ne sont pas encore publiées sur les différents réseaux (off-market). On imagine de plus en plus rarement vendre sur une agence… Alors pourquoi acheter sans un accompagnement également très bénéfique ?

Sources : https://www.pap.fr/actualites/immobilier-en-2020-le-marche-aura-bien-resiste-aux-chocs/a22079 + https://www.capital.fr/immobilier/immobilier-ces-villes-franciliennes-ou-les-recherches-ont-le-plus-flambe-en-2020-1390259 + https://www.boursorama.com/patrimoine/actualites/immobilier-en-ile-de-france-les-recherches-de-logement-autour-de-paris-ont-explose-en-2020-8ed075f8bcf82b5bad6a9d4a08cf62d6 + https://www.lavieimmo.com/immobilier-paris-36806/l-immobilier-de-luxe-parisien-pour-l-instant-insensible-a-la-crise-50298.html

Abonnez-vous à notre newsletter

les conseils hebdomadaires de nos chasseurs immobiliers

D'autres articles intéressants

Souhaitez-vous tester nos chasseurs immobiliers ?

equipe chasseur d'appartement