Les passages couverts de Paris

Les passages couverts de Paris sont à découvrir absolument. On y trouve des cafés, des restaurants, des boutiques de mode et autres ateliers.

 

Le Passage du Havre

Quand la Normandie s’invite à Paris, cela donne le Passage du Havre. Il s’agit en fait d’une galerie comptant 40 boutiques allant des grandes enseignes (Sephora, Fnac, Bourjois…) aux petits commerces. On y trouve également, depuis sa rénovation en 2012, deux espaces détente. D’un côté, il y a un joli jardin, et de l’autre côté, une terrasse où il est plaisant de s’offrir une pause après un marathon shopping.

 

Le Passage du Caire

Place à l’Égypte avec le Passage du Caire. Celui-ci fut construit en 1798, ce qui en fait le plus ancien passage couvert de Paris. Mais pourquoi ce nom ? En raison de la présence de trois statues de Hathor, déesse de l’amour, de la maternité, de la joie, de la beauté et de la musique. Le plus long, mais aussi le plus étroit des passages couverts de Paris compte en outre une belle verrière et de jolies façades. Il est situé dans le quartier du Sentier et l’on peut y entrer par plusieurs accès (rue d’Alexandrie, rue Saint-Denis…).

 

Le Passage Choiseul

C’est en 1825 que le Passage Choiseul est construit par l’architecte Tavernier. Quelques éléments des quatre hôtels qui s’y trouvaient auparavant ont été conservés. C’est un passage très lié à et marqué par la culture sous toutes ses formes : théâtre, poésie, littérature… De 2015 à 2017, le Passage de Choiseul a été rénové en partenariat avec la ville de Paris. La verrière, par exemple, a été totalement reconstruite.

 

La Galerie Colbert

C’est pour concurrencer la Galerie Vivienne que la société Adam et Compagnie achète, en 1826, un ancien hôtel à l’État et fait construire à sa place une superbe galerie. L’architecte J. Billaud se voit confier la transformation des lieux. Il imagine une rotonde (édifice circulaire) éclairée par un dôme en verre. Il crée également le « cocotier lumineux », un somptueux candélabre en bronze et sa couronne composée de sept globes de cristal, depuis remplacé par une statue d’Eurydice. En 1986, elle est rénovée par l’architecte Blanchet après avoir été rachetée par la Bibliothèque Nationale.

 

La Galerie Véro-Dodat

Toujours en 1826, deux investisseurs (Véro et Dodat) font construire une galerie entre la rue du Bouloi et la rue Jean-Jacques Rousseau. Ornements en cuivre et en fonte, miroirs, colonnes, marbre noir et blanc… La décoration y est travaillée. En 1997, elle est totalement restaurée et le résultat est à la hauteur de ce qu’elle fut à ses débuts. On y trouve des galeries d’art, des boutiques de mode et autres.

 

Le Passage Jouffroy

Le Passage Jouffroy voit le jour en 1847 et connaît le succès dès le début grâce à l’association d’Arthur Meyer (directeur du journal « Le Gaulois ») avec Alfred Grévin qui crée une galerie de personnages en cire. Construit en verre et en fer, il est le premier passage chauffé par le sol. En 1987, il est entièrement rénové. De nos jours, nombreux sont les Parisiens et touristes à se rendre sur place pour y découvrir ses boutiques, librairies et son célèbre salon des miroirs.

 

Le Passage des Princes

Au 19e siècle, le Passage des Princes – au départ nommé Passage Mirès – est le dernier à voir le jour. Bien placé, il est complètement reconstruit entre 1992 et 1994. La coupole des années 1930 est conservée. Aujourd’hui, on y trouve de nombreux magasins de jouets.

 

Le Passage du Ponceau

Créé en 1826, le Passage du Ponceau a comme beaucoup été restauré. Il est célèbre pour sa belle verrière surplombant deux étages. Il doit son nom à la rue du Ponceau qui se situe à côté. On y trouve de nombreux restaurants proposant des plats de diverses origines. De quoi régaler toutes les papilles !

 

Le Passage Verdeau

C’est la Société du Passage Jouffroy qui ouvre le Passage Verdeau en 1846. Il doit son nom à l’un des membres de cette dernière. Clair, aéré, épuré… Il a beaucoup de charme et ses boutiques comme « Le bonheur des Dames » ou encore ses librairies dédiées aux livres anciens attirent beaucoup de monde.

 

Le Passage du Bourg-L’Abbé

En 1828, le Passage du Bourg-L’Abbé est construit entre deux autres passages. Suite à un incendie, il est rénové en partenariat avec la ville de Paris. Ses façades sont ornées de belles frises et fresques. On y trouve également une très jolie verrière.

 

Autres passages couverts de Paris

Parmi les autres passages couverts de Paris, citons :

  • Le Passage Vendôme (1827) ;
  • Le Passage Brady (1828) ;
  • Le Passage du Prado, ancien Passage du Bois de Boulogne (1785) ;
  • La Galerie de la Madeleine (1845) ;
  • Le Passage du Grand-Cerf (env. 1835) ;
  • Le Passage des Panoramas (1799) ;
  • La Galerie Vivienne (1826) ;
  • Les Galeries du Palais Royal (années 1780) ;
  • Le Passage Ben Aïad (19e siècle).