Chasseur d’appartement sollicité par un jeune actif débordé.

Trouvé !

Découvrez une recherche menée rapidement par Lisa Mimran, notre chasseur d’appartement spécialisé sur Paris 2e. Thomas est un jeune actif débordé qui, de fait, a choisi de déléguer la recherche de sa première acquisition à un expert : une collaboration, portée par une bonne communication et une belle réactivité de part et d’autre, qui s’est conclue par l’achat d’un petit coup de cœur…

 

Quelle est la nouvelle situation de Thomas qui motive son projet immobilier ?

Alors qu’il travaille depuis quelques années dans une entreprise de luxe à Paris, Thomas reçoit une proposition de poste alléchante chez Chanel. Désormais bien installé dans sa vie parisienne, il cherche à troquer sa location (un petit 2 pièces d’environ 35 m² dans le 6e arrondissement) contre une première acquisition immobilière.

 

Pourquoi choisit-il de se faire accompagner par un chasseur d’appartement ?

À la tête d’un service important dans l’entreprise, Thomas n’a absolument pas de temps à consacrer à sa recherche d’appartement. Pourtant bien décidé à acheter, il confie cette tâche à un chasseur immobilier.

 

Comment Thomas a-t-il sélectionné HOME SELECT ?

Après quelques recherches sur Internet, Thomas a visité le site de HOMES SELECT et a demandé à être recontacté par un chasseur. Au téléphone, Lisa Mimran comprend rapidement que le jeune homme est débordé : convaincu par le fonctionnement du réseau, il signe un mandat exclusif, qu’il remet à leur premier rendez-vous.

 

Quelles sont les exigences de Thomas ?

Dans un café du 6e arrondissement de Paris, Thomas dresse, pour Lisa, la liste de ses critères de recherche : il souhaite acquérir, dans un immeuble ancien de bonne facture, un 2 pièces d’au moins 35 m², traversant ou entièrement sur rue. Attention, s’il veut que son futur quartier ait de la vie, il faut que le bien soit relativement calme. Par exemple, il accepte d’avoir un bar à proximité, mais ne veut absolument pas vivre au-dessus !

La zone de recherche couvre le 2e, le 3e, le 4e, le 9e et le 10e arrondissement, dans les quartiers sympas et commerçants pour un budget de 470 000 € FAI, travaux inclus (voire davantage en cas de coup de cœur).

Mais Thomas a plusieurs impératifs, sur lesquels il ne souhaite pas déroger : une petite copropriété, un bien à partir du 2e étage, avec doubles WC séparés de la salle de bain, une belle pièce à vivre avec une cuisine US (ou la possibilité d’en faire une). Mais, idéalement, il ne veut pas faire beaucoup de travaux…

 

Comment Lisa a-t-elle fait évoluer la recherche ?

Consciente des réalités du marché, Lisa sait que l’exigence des doubles WC séparés sera difficile à satisfaire : elle débute donc sa recherche en suggérant plusieurs fiches de biens à Thomas, en respectant scrupuleusement ce point. Mais comme elles ne déclenchent aucune visite, le jeune homme accepte de revenir sur cette séparation obligatoire.

Rapidement, notre chasseur d’appartement lui montre des biens nettement plus sympathiques, même s’ils ont des doubles WC dans la salle de bain…

 

Pourquoi n’a-t-il pas pu s’engager sur les premiers biens visités ?

Lisa a emmené Thomas visiter un appartement dans le 9e arrondissement de Paris, à proximité de son travail. Il était situé au 6e étage sans ascenseur, dans un très bel immeuble ancien. Sous les toits, il proposait une surface de 33 m², il était traversant, avec une vue dégagée et des petites fenêtres. Mais malgré toutes ses qualités, la majeure partie du bien donnait sur un mur de la copropriété : Thomas se sentait étouffé et n’a pas pu faire d’offre.

Notre chasseur d’appartement l’a ensuite emmené voir un bien dans le 3e arrondissement, dans le quartier des Archives. Situé dans un immeuble ancien, au 3e étage sans ascenseur, il avait une belle hauteur sous plafond et nécessitait quelques petits travaux, mais ils rentraient dans l’enveloppe budgétaire de Thomas. Malheureusement, les fenêtres du bien étaient anormalement basses : le jeune homme, déjà grand, devait se baisser pour jeter un œil à l’extérieur. Ce détail, non négligeable, s’est révélé rédhibitoire.

 

Où Lisa a-t-elle repéré l’annonce qui a tout changé ?

Un matin, Lisa Mimran repère une annonce sur le site seloger.com : correspondant parfaitement aux critères de Thomas, elle contacte immédiatement l’agence ERA Laumière en charge de sa vente : l’agent immobilier est déjà assailli d’appels, mais elle obtient un rendez-vous rapidement…

 

Quels arguments présentaient ce 2 pièces tant convoité ?

Situé dans le 2e arrondissement de Paris, rue Saint-Sauveur, au 2e étage sans ascenseur, le 2 pièces de 38 m² est entièrement refait à neuf par un architecte : il compte un vaste séjour, avec cuisine US aménagée et équipée, une chambre sur cour (l’appartement est traversant), une salle d’eau (avec une douche à l’italienne) et doubles WC suspendus. Le prix FAI est de 498 000 €.

 

Thomas a-t-il obtenu l’appartement ?

chasseur d'appartement pour un primo accedant

À la sortie de la visite, Thomas est sous le charme et décide de rédiger immédiatement une offre au prix. Pour appuyer sa proposition, Lisa appelle l’agent immobilier pour promouvoir le dossier du jeune homme – et notamment le fait que son financement a déjà été validé par le courtier HOME SELECT.

La bonne nouvelle tombe quelques jours plus tard : Thomas est l’acquéreur retenu par le propriétaire. Le reste de la procédure d’achat se déroule « comme une lettre à la poste » : le jeune homme dispose déjà d’un notaire, un ami de la famille sur qui il peut se reposer entièrement.

 

Thomas a-t-il pu emménager directement ?

Comme il l’espérait, Thomas n’a pas eu de travaux à effectuer : à la remise définitive des clés, il a juste eu à déposer ses valises !

 

« Une excellente communication et une belle ouverture d’esprit »

chasseur d'appartement Lisa Mimran

La recherche s’est révélée très agréable : très réactif, Thomas a toujours su expliquer à notre chasseur d’appartement ce qu’il voulait et ce qu’il ne voulait pas. Et, au besoin, il a su se montrer suffisamment ouvert d’esprit pour réorienter les recherches (cf. WC).

 

« Je suis très très content »

De nature très réservée, Thomas a quand même su exprimer son entière satisfaction sur la prestation de Lisa. Et malgré son emploi du temps très chargé, il a su prendre le temps de partager avec elle des moments privilégiés, comme le fait de prendre un verre au sortir d’une visite pour débriefer dans un cadre sympathique.