Baisse du prix des appartements à Paris : c’est le moment de concrétiser

Le marché de l’immobilier parisien est toujours aussi tendu : la demande demeure bien plus importante que l’offre, raison pour laquelle les acheteurs se trouvent en position de faiblesse et perdent parfois patience. Mais tout n’est pas désespéré : on remarque aussi que les prix des grands appartements baissent légèrement, pour plusieurs raisons essentiellement conjoncturelles… Alors si vous rêvez d’un appartement familial au cœur de la capitale, c’est le moment où jamais de vous lancer : faites-vous accompagner d’un chasseur d’appartement pour décupler vos chances d’emménager dans le logement remplissant tous vos critères. 


Moins d’acheteurs pour les grands appartements à Paris


La crise liée à l’épidémie de Covid-19 a complètement bouleversé nos modes de vie, et elle a naturellement des répercussions importantes sur le marché de l’immobilier : on remarque que beaucoup de personnes souhaitent acheter, parce que les confinements successifs leur ont fait prendre conscience des faiblesses et des points négatifs de leur logement actuel.

En parallèle, la possibilité de recourir plus souvent au télétravail change la donne, puisque beaucoup n’ont plus l’obligation de choisir un appartement ou une maison proche de leur bureau. En toute logique, les biens les plus prisés sont les maisons avec un extérieur, et cela ne dérange pas les familles de quitter Paris pour venir en périphérie, afin d’avoir davantage d’espace et surtout un balcon ou, mieux encore, un jardin.

Ainsi, si on remarque une timide baisse des prix de l’immobilier partout à Paris (d’environ 0,6 % entre mars 2020 et septembre 2021), celle-ci est beaucoup plus forte sur les grands logements. En effet, tandis que les petits studios et les deux pièces ont légèrement augmenté (+ 0,2 %), les tarifs des grands logements ont chuté de 1,6 % sur la même période.


La pandémie a profondément bouleversé l’immobilier parisien, et cela peut vous profiter !


Avant l’épidémie de Covid-19 et les confinements, les grands appartements parisiens de plus de 100 mètres carrés se vendaient généralement très vite, rarement en plus de deux semaines, et souvent en off-market. Pour un même bien, de nombreuses candidatures arrivaient rapidement, les propriétaires avaient l’embarras du choix… Et acheter à Paris devenait réellement compliqué pour les familles nombreuses.

Alors même que 40 % des grands logements étaient vendus à leur prix initialement affiché avant les confinements, ce taux est tombé à environ 25 % aujourd’hui. Du côté des acquéreurs, cela signifie qu’il y a davantage de possibilités et plus de souplesse d’une manière générale dans les négociations.

Les arrondissements dans lesquels les prix des grands appartements ont le plus chuté sont le 1er et le 8e, des quartiers qui font partie des plus chers. En ce sens, s’ils étaient un peu trop onéreux pour votre budget il y a quelques mois ou années, ces secteurs peuvent devenir abordables pour vous aujourd’hui, grâce à la légère diminution des prix qui s’y observe. Bien évidemment, il faut garder en tête que l’on parle ici de logements spacieux dans des quartiers très prisés : bien qu’ils aient baissé, les tarifs restent élevés sur ce marché. Mais puisque la tension est moins importante, des opportunités intéressantes à saisir se trouvent plus facilement à l’heure actuelle.

Paris 1er, Immeuble 31 Place Dauphine


Comment négocier l’achat d’un appartement familial à Paris ?


En moyenne, d’après les professionnels de l’immobilier, un grand appartement à moins de 800 000 € est vendu en un mois – mais pour les logements plus grands et plus chers encore, entre 800 000 et un million d’euros, il faut généralement compter près de deux mois pour finaliser la vente (contre une quinzaine de jours seulement avant la pandémie, pour rappel).

Puisque les acheteurs sont moins nombreux à se manifester, vous avez plus de chances de voir votre candidature retenue et de parvenir à trouver l’appartement familial qu’il vous faut à Paris. Vous pouvez même tenter une offre d’achat inférieure au prix demandé, cela peut fonctionner car la tension a baissé.

Toutefois, l’achat d’un appartement parisien reste complexe : afin de vous aider à le concrétiser, n’oubliez pas que vous pouvez vous faire accompagner d’un chasseur d’appartement HOME SELECT. Nous connaissons très bien le marché, les quartiers sur lesquels nous travaillons et les tendances qui se modifient en fonction de l’actualité : nous saurons vous aiguiller pour identifier les offres les plus intéressantes, et nous vous dirons si la négociation est possible ou pas.

Car si vous tentez une négociation sur un bien plus prisé, votre candidature risque de passer derrière celles d’autres personnes qui achètent au prix de vente : n’oubliez pas cela quand vous souhaitez transmettre une offre. À l’inverse, il serait dommage de renoncer à une négociation dans le cas où votre proposition a toutes les chances d’être acceptée. Pour savoir de quelle manière vous positionner en fonction du marché et du bien, demandez les conseils d’un chasseur de bien dont c’est le métier.


Les principaux critères sur lesquels s’appuyer pour négocier un appartement familial


Afin de revoir le prix d’un appartement à la baisse, vous pouvez utiliser plusieurs arguments. Si vous savez qu’il est en vente depuis un certain temps, tentez simplement une offre à un prix inférieur. Si les propriétaires sont pressés d’en finir avec ce projet, ils seront à même d’accepter votre proposition. Parfois, l’information sur la date de mise en vente du bien est facilement accessible : on vous la transmet au moment de le visiter ou de prendre contact avec l’agence. Mais dans certains cas, sachant que cela peut être un point faible, on dissimule cette réalité pour éviter des offres qui cherchent à baisser le prix. Soyez à l’affût des détails qui peuvent montrer que la vente est ancienne : par exemple, si les photos semblent avoir été effectuées à une autre saison, quand les arbres étaient fleuris alors que vous êtes en plein hiver (et inversement).

Quoi qu’il en soit, appuyez-vous toujours sur des arguments objectifs pour négocier : des charges de copropriété importantes, des travaux à prévoir, une mauvaise isolation ou encore un vis-à-vis. Restez toujours courtois si vous négociez devant le propriétaire actuel : n’oubliez pas que vous parlez de son patrimoine et potentiellement de choix d’aménagement qu’il a opérés. Si le contexte se prête davantage à la négociation dans la sphère des beaux appartements parisiens, c’est aussi le moment de se faire entourer de professionnels compétents pour concrétiser votre projet : pensez à HOME SELECT !

D'autres articles