Immobiler parisien

Chasseur immobilier: les avantages si vous habitez en province

Née il y a quelques années seulement, la profession de chasseur immobilier est de plus en plus connue. Et si l’on a décidé d’effectuer un achat immobilier à Paris en habitant en Province, les raisons de faire appel à un chasseur immobilier de Paris pour trouver un bien ne manquent pas.

Préambule : état des lieux du marché immobilier en province et à Paris

En France, on distingue Paris du reste de la France que l’on nomme « province ». Et en ce début d’année 2015, on note une hausse des prix des appartements (dans l’ancien) dans 60 % des villes provinciales de plus de 150 000 habitants. Dans certaines agglomérations, les prix ont même « bondi » augmentant ainsi, dans certains cas, de 10 %. Les villes concernées ? Saint-Étienne, Le Havre, Reims, Lille et Rennes. D’autres villes connaissent, quant à elles, une baisse des prix. C’est le cas de Nantes où l’on note une diminution de plus de 7 % des prix des appartements dans l’ancien. Une tendance qui devrait se poursuivre toute l’année 2015 dans l’ancien comme dans le neuf.

Qu’en est-il du marché immobilier à Paris ? Un niveau de ventes et une baisse des prix faibles, voici comment on pourrait résumer son état actuel. Concernant l’investissement locatif, s’il se porte mieux dans diverses villes françaises, ce n’est pas vraiment le cas en Île-de-France où la demande est présente, mais où l’offre ne suit pas.

Pour ceux qui souhaiteraient quitter la province pour s’installer à Paris ou bien y posséder un second logement, il est tout à fait possible de trouver un appartement à distance. Cependant, il peut aussi être intéressant de faire appel à un chasseur immobilier sur Paris.

Focus sur le métier de chasseur immobilier

Qu’est-ce qu’un chasseur immobilier ?

Il s’agit d’une profession récente puisqu’elle n’est apparue qu’au début des années 2000 en France. Le chasseur d’appartement a une mission : trouver le bien idéal pour ses clients.

Ce sont les acheteurs qui le contactent afin qu’il parte à la recherche d’un bien (maison, appartement…). Comment procèdent-ils alors ? Ensemble, ils listent les caractéristiques du bien, mais aussi d’autres informations comme le budget, par exemple. Puis le chasseur de biens immobiliers s’occupe de toutes les étapes : sélection de divers biens, pré-visites, négociation des prix avec le vendeur ou l’agence qui le représente…

Mais pourquoi faire appel à un chasseur immobilier ?

Pourquoi faire appel à un chasseur d’appartement ?

Beaucoup pensent que rechercher un logement est à la portée de tous. Pourtant, ce n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. C’est pourquoi faire appel à un chasseur de biens immobiliers offre de nombreux avantages.

Véritable expert du monde immobilier, le chasseur d’appartement agit dans l’intérêt de l’acheteur puisqu’il travaille pour celui-ci. En outre, il propose un service de recherche sur mesure et plus poussé que celui offert par un agent immobilier qui gère beaucoup de dossiers en même temps. Faire appel à un chasseur immobilier est aussi synonyme de gain de temps pour l’acheteur qui confiera toutes les tâches au professionnel. C’est également un gage de sécurité puisque les biens sont expertisés par le professionnel qui accompagne l’acheteur du début à la fin et qui le conseille sur différents sujets.

Les avantages de faire appel à un chasseur de biens immobiliers ne s’arrêtent pas là. En choisissant cette option, l’acheteur a la certitude d’avoir accès à un plus grand nombre de biens dont certains ne sont même pas encore sur le marché. Il se soumet à moins de stress que s’il avait géré, seul, la recherche du bien idéal. Et, quel que soit son budget, il peut tout à fait faire appel à un chasseur immobilier qu’il ne rémunérera qu’aux résultats.

Enfin, l’acquéreur peut réaliser des économies en faisant appel à ce professionnel. Comment ? Grâce à ses talents de négociateurs, pour commencer, mais aussi grâce à son réseau (partenaires, professionnels du bâtiment, de la gestion de patrimoine…)

Et si l’on habite en province et que l’on souhaite acheter un bien dans la capitale française, pourquoi peut-il être intéressant de faire appel à un chasseur immobilier de Paris ?

Utilité d’engager un chasseur immobilier sur Paris quand on vit en province

Pourquoi faire appel à un chasseur immobilier parisien quand on souhaite faire un achat immobilier à Paris en habitant en province ? Pour plusieurs raisons. Premièrement, on n’achète pas un bien sans l’avoir visité. Or, quand on vit à Brest ou encore à Sète et qu’on souhaite acheter un bien à Paris, il n’est pas toujours simple d’aller sur place pour faire des visites. Faire appel à un chasseur immobilier de Paris est donc recommandé.

De plus, comme expliqué sur le site web de localhost/homeselect, déléguer sa recherche à un chasseur immobilier assure « une recherche immobilière efficace tout en étant loin ». Ainsi, que l’acheteur souhaite acquérir un appartement parisien ou faire un investissement locatif, le chasseur de biens immobiliers peut prendre en charge chaque étape de la recherche. En n’étant pas sur place, l’acquéreur ne peut pas être aussi réactif que s’il était sur Paris. Le professionnel qui le représente va pouvoir l’être pour lui.

En outre, quand on décide de faire un achat immobilier à Paris en habitant en province, il faut avoir du temps et cela demande aussi un investissement financier (transport, logement sur place si besoin…). Donc, pour ces raisons et pour celles évoquées précédemment (gain de temps, économies financières, accompagnement par un véritable professionnel de l’immobilier, moins de stress…), faire appel à un chasseur immobilier sur Paris peut s’avérer très utile.

Mais comment s’organise un chasseur immobilier ?

Quelle(s) méthode(s) pratique le chasseur d’appartement ?

À vrai dire, on peut affirmer qu’il existe autant de méthodes que de chasseurs immobiliers. Mais voici une idée globale de comment un chasseur d’appartement, comme ceux de l’équipe Home Select par exemple, procède.

Le chasseur de biens immobiliers peut commencer par prendre contact par téléphone avec l’acheteur afin de se présenter, de discuter de son projet immobilier ou encore de sa faisabilité. Ce premier contact est important pour le client comme pour le professionnel afin de déterminer si leur collaboration ira plus loin. L’acheteur peut ensuite être contacté par le partenaire financier du chasseur immobilier afin de parler financement. Après ces deux premiers appels téléphoniques, le projet peut être initialisé.

Une rencontre, sans engagement, est organisée chez l’acheteur, si possible. Le chasseur immobilier se présente et discute, avec l’acquéreur, de son projet d’achat. Vient ensuite la signature du mandat de recherche (simple ou exclusif). Puis le chasseur, désormais officiellement en charge de la recherche, propose une stratégie de recherche à son client et définit, avec lui, un calendrier précis. La prospection peut alors débuter.

Une semaine après la signature du mandat, le chasseur immobilier peut proposer un bilan du marché et une prospection sur l’ensemble de celui-ci (envoi de la recherche à divers professionnels de l’immobilier et à plusieurs agences). Il parcourt différentes annonces, effectue diverses visites, dresse un rapport détaillé pour chaque bien visité, sélectionne ceux qu’il fera visiter à son client, prend les rendez-vous et accompagne l’acheteur lors des différentes visites organisées qui, si elles n’aboutissent pas, permettront tout de même d’affiner les critères de recherche.

Lorsque le chasseur de biens immobiliers trouve une maison ou un appartement à son client, il estime sa valeur vénale, vérifie divers points (travaux…), fait intervenir des professionnels pour chiffrer les travaux si nécessaire, décide avec l’acheteur des conditions à négocier et de la négociation en général, rédige l’offre d’achat toujours avec l’acquéreur qui va ensuite la signer. Puis vient l’étape de la rédaction du compromis de vente. Le chasseur immobilier peut alors proposer à son client de le mettre en relation avec des notaires.

L’heure est à la signature du compromis de vente et à la rémunération du chasseur d’appartement. Celui-ci peut mettre l’acheteur en relation avec différents professionnels (partenaires bancaires, architectes, entrepreneurs…). L’offre de prêt est envoyée à l’acheteur, les fonds sont débloqués, il peut donc se rendre chez le notaire pour signer l’acte définitif.

Enfin vient le moment de l’installation. Là encore, le chasseur de biens, même s’il a rempli sa mission, peut aider son client en organisant des rendez-vous avec différents professionnels, en partageant les coordonnées d’artisans ou encore en organisant son déménagement.

Qualités et obligations légales d’un chasseur de biens

Lorsque l’on fait appel à un chasseur immobilier, on est en droit d’attendre qu’il soit méthodique, disponible, fiable, réactif, professionnel, proactif, honnête, mais aussi transparent. Si un chasseur d’appartement possède toutes ces qualités, nul doute qu’il sera tout à fait apte à prendre en charge les missions confiées par les acheteurs. Mais il faut également qu’il respecte quelques obligations légales.

Le chasseur immobilier parisien ou provincial a le statut d’agent immobilier. Il est donc soumis à la loi Hoguet (loi n° 70-9 du 2 janvier 1970). Il doit ainsi :

  • être titulaire de la carte professionnelle transaction immobilière appelée « carte T » et délivrée par la préfecture de police ou la CCI (chambre de commerce et de l’industrie).
  • Obtenir, de la part de son client, un mandat de recherche stipulant, notamment, un barème de rémunération TTC clair et précis et un délai de réflexion de 14 jours ainsi qu’un document d’information pré-contractuel en cas de démarchage à domicile.

Il est également important de préciser que les frais de recherches et/ou frais de dossier sont interdits et que le chasseur de biens immobiliers n’est rémunéré qu’à la signature de l’acte authentique.

Le mandat de recherche en détail

Comme expliqué précédemment, la remise d’un mandat de recherche par le client au chasseur immobilier de Paris ou de province est obligatoire puisque la loi le stipule. Mais qu’est qu’un mandat de recherche exactement ?

Il s’agit d’un contrat que l’acquéreur passe avec le chasseur d’appartement. L’acheteur requiert, via ce contrat, les services du professionnel de l’immobilier afin de chercher, en son nom, un bien (maison ou autres) correspondant à sa demande.

Le mandat de recherche simple est valable trois mois et peut être renouvelé une fois. Il est aussi possible d’opter pour un mandat de recherche exclusif. La différence ? Avec le deuxième, la recherche est confiée à un seul chasseur tandis qu’avec le premier, plusieurs professionnels peuvent être mandatés.

Le mandat de recherche exclusif peut être résilié à tout moment (par lettre recommandée avec accusé de réception et passé un délai de trois mois après qu’il a été signé).

En cas de démarchage à domicile, le mandat est soumis à la loi Scrivener, votée en 1979 et protégeant les consommateurs.

Engager un chasseur immobilier : conseils utiles

Comment trouver un chasseur immobilier à Paris ?

Beaucoup de professionnels de l’immobilier ont un site web officiel dédié à leur activité et référencé sur les moteurs de recherche. C’est le cas de Home Select, par exemple et de nombreux autres chasseurs immobiliers.

Pour trouver un chasseur d’appartement, Internet peut donc être très pratique. Il est également possible de se renseigner auprès de professionnels du secteur qui connaissent très certainement des noms de chasseurs immobiliers et qui pourraient partager leurs coordonnées.

Enfin, il y a la FNCI — la Fédération Nationale des Chasseurs Immobiliers — qui propose un annuaire de ses adhérents, disponible en ligne sur le site officiel de la fédération.

Qu’est-ce que la FNCI ?

La Fédération Nationale des Chasseurs Immobiliers s’adresse aux « particuliers […] clients de ce service, auxquels elle garantit le respect d’une éthique et fournit un label de qualité, [aux] professionnels de l’Immobilier […] agences, notaires, marchands de biens […] vis-à-vis desquels les membres de la Fédération s’engagent à travailler en toute transparence et de façon loyale, […] aux Institutionnels (ou pouvoirs publics) auprès desquels elle représente les intérêts de la profession [et aux] membres ou futurs membres qui y trouvent un lieu d’échange, de rencontres et bénéficient de la visibilité de la Fédération »[1].

Mais attention, un chasseur de biens immobiliers n’est pas obligé d’adhérer à la FNCI. Et s’il ne fait pas partie des adhérents, cela ne signifie en rien qu’il est moins professionnel ou encore moins sérieux qu’un autre.

[1]             Source : http://www.fnci.fr/

 

[bs_button size= »md » type= »info » value= »Nos services pour les clients en province » href= »http://homeselect.paris/votre-problematique/pas-sur-place/en-province/ »]