Les 10 rues les plus chères de Paris

À Paris, comme dans d’autres villes, le prix du mètre carré varie d’un secteur à un autre. Mais quelles sont les rues les plus chères de la capitale française ? MeilleursAgents.com et BFMBusiness.com se sont penchés sur la question. Voici donc le classement complet, de la rue la moins chère à la plus onéreuse.


L’Avenue Élisée-Reclus

L’Avenue Élisée-Reclus

16 828 euros par mètre carré, c’est le prix à payer pour vivre Avenue Élisée-Reclus (7e arrondissement) qui fut renommée ainsi en 1907 lorsque le Champ-de-Mars fut réaménagé. Cette rue parisienne doit son nom au géographe libertaire Jacques Élisée Reclus (1830-1905) dont les idées anarchistes ont conduit à son bannissement politique et académique. Lucien et Sacha Guitry ont vécu Avenue Élisée-Reclus où l’on peut trouver une plaque commémorative.

 

Le quai de Béthune

Le quai de Béthune

Pour vivre dans le secteur du quai de Béthune (4e arrondissement), qui longe la Seine et se situe sur l’île Saint-Louis, il faut débourser en moyenne 17 133 euros par mètre carré. D’abord nommé quai du Dauphin puis quai des Balcons, il prend ensuite le nom de quai de la Liberté pendant la Révolution pour enfin adopter celui de Maximilien de Béthune, duc de Sully, mais également ami et ministre d’Henri IV. Cette zone de Paris est appréciée pour sa beauté et son caractère résidentiel. Georges Pompidou, ancien Président de la République, y a vécu.

 

La rue Guynemer

La rue Guynemer

Située dans le 6e arrondissement dans le quartier de l’Odéon, la rue Guynemer doit son nom à Georges Guynemer, aviateur français mort au champ d’honneur alors qu’il n’était âgé que de 23 ans. Elle a aussi été appelée rue Bonaparte puis rue du Luxembourg, car elle délimitait le jardin du même nom. Pour vivre rue de Guynemer, il faut payer environ 17 454 euros par mètre carré.

 

Le quai d’Orléans

Le quai d’Orléans

Regardez diverses photographies du quai d’Orléans et vous comprendrez pourquoi beaucoup de personnes aimeraient y vivre ! Cependant, il faut pouvoir se le permettre, car le mètre carré y est à 17 467 euros environ. Située le long de la Seine sur l’île Saint-Louis comme le quai de Béthune, cette voie doit son nom au frère de Louis XIII, Gaston d’Orléans. Au cours de la Révolution française, le quai a été renommé Quai de l’Égalité pour ensuite reprendre son nom d’origine.

 

La rue de l’Abbaye

La rue de l’Abbaye

C’est en 1799 que la rue de L’Abbaye (6e arrondissement), qui doit son nom à l’Abbaye de Saint-Germain-des-Prés, voit le jour. D’abord nommée rue de la Paix, elle prend ensuite le nom de rue Neuve-de-l’Abbaye en 1809 puis son nom définitif en 1815. Pour y vivre actuellement, il faut avoir un budget assez conséquent puisque le mètre carré y est à environ 17 622 euros.

 

Le quai des Orfèvres

Le quai des Orfèvres

Tout comme les quais de Béthune et d’Orléans, le quai des Orfèvres (1er arrondissement) se trouve aux abords de la Seine sur l’île Saint-Louis. Il a été nommé ainsi en raison de la présence de joailliers, bijoutiers et orfèvres (« Artisan [s] qui [font] ou commerçant [s] qui vend [ent] les gros ouvrages d’or et d’argent […] ») lors de sa création. Mais y vivre a un prix : 18 118 euros par mètre carré.

 

La rue Auguste-Comte

La rue Auguste-Comte
Située dans le 6e arrondissement, la rue Auguste-Comte (du nom du mathématicien et philosophe fondateur du positivisme) est ouverte dans les années 1860. Elle est dans le haut du classement des rues parisiennes les plus chères avec un mètre carré à 18 345 euros.

 

La rue de Furstemberg

La rue de Furstemberg
Toujours dans le 6
e arrondissement, on trouve la troisième rue la plus chère de la capitale française : la rue de Furstemberg qui doit son nom au cardinal Guillaume-Egon de Furstenberg qui la commanda afin qu’il y ait, du palais vers la rue Jacob, un accès direct et indépendant de l’abbaye. Rue de Fustemberg, le mètre carré est à 18 706 euros.

 

La place Dauphine

La place Dauphine

Deuxième du classement, la place Dauphine (1er arrondissement) est célèbre pour sa forme triangulaire et sa situation entre le Pont Neuf et le Palais de Justice. Mais pour y vivre, il faut dépenser plus de 20 000 euros par mètre carré soit plus d’un million d’euros pour un bien de 50 mètres carrés, par exemple.

 

L’avenue Montaigne

L’avenue Montaigne

Numéro 1 du classement des rues parisiennes les plus onéreuses, l’avenue Montaigne (8e arrondissement) affiche un mètre carré à 21 504 euros. Proche des Champs-Élysées, elle est moins fréquentée et davantage synonyme de luxe et de haute couture.

Vivre dans l’une des rues ou avenues citées précédemment vous fait rêver ? Vous souhaitez y trouver un bien ? Si vous n’avez pas de temps à consacrer aux recherches et autres visites, faites appel à un chasseur immobilier. Chez Home Select, nous connaissons parfaitement Paris et vous proposons de gérer chaque étape de votre recherche immobilière à votre place. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.