Paris : sur les traces du film Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain

En 2001, un film original, poétique, travaillé et à la musique inoubliable sort sur grand écran. Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet a marqué les esprits avec son histoire, mais aussi grâce au Paris qu’il met en scène. Écoutez Comptine d’un autre été l’après-midi de Yann Tiersen et replongez dans ce joli film à travers une balade dans le Paris d’Amélie.
 

La rue Mouffetard (5e arrondissement)

Rive gauche se trouve la célèbre rue Mouffetard qui n’a pas laissé Jean-Pierre Jeunet indifférent. Pendant deux jours de tournage, il a choisi Le Verre à Pied, un bistrot typiquement français à l’ambiance simple et chaleureuse, en guise de décor. On se souvient de cette scène dans laquelle on retrouve entre autres Audrey Tautou (Amélie) et Maurice Bénichou (Dominique Bretodeau). Elle se passe juste après que la première a restitué anonymement et dans une cabine téléphonique une petite boîte remplie de souvenirs d’enfance de Bretodeau. Boîte qu’elle a trouvée cachée dans le mur de sa salle de bains. Cette trouvaille va non seulement marquer le début des bonnes actions pour Amélie, mais aussi permettre à Bretodeau de renouer avec sa famille.
 

Notre-Dame de Paris (4e arrondissement)

Nombreux sont les cinéastes qui ont choisi d’intégrer Notre-Dame de Paris à leurs films tant la cathédrale est majestueuse et connue à travers le monde. Dans Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain, elle fait partie de l’enfance de l’héroïne puisque sa maman s’y rend régulièrement espérant que « le ciel [donne] un petit frère [à Amélie] ». Construite en 1163, Notre-Dame de Paris est dédiée à la vierge Marie et a, pendant des centaines d’années, été l’une des cathédrales les plus hautes d’Occident. Il aura fallu deux siècles pour achever sa construction. Elle a inspiré divers artistes dont évidemment Victor Hugo. En 2019, le monde entier découvre avec désarroi et stupeur qu’un incendie la ravage. Sa flèche et sa toiture notamment sont détruites. Les images ont ému beaucoup de personnes à travers le monde, anonymes comme célébrités.
 

La Gare de l’Est (10e arrondissement)

Quand Amélie trouve la collection de photographies de Nino Quincampoix (Mathieu Kassovitz), elle se rend dans une gare afin de se prendre elle aussi en photographie. Cette gare (et sa fameuse salle des pas perdus) est connue puisqu’il s’agit de la Gare de l’Est située dans le quartier Saint-Vincent-de-Paul. Ouverte en 1849, elle est toujours très fréquentée. 

Le Bois de Vincennes (12e arrondissement)

Dans Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain, l’héroïne se rend à la Foire du Trône, où travaille Nino, afin de lui rendre sa collection et lui donner rendez-vous par la même occasion. La Foire du Trône est en fait la plus grande fête foraine itinérante d’Europe et elle se trouve dans le Bois de Vincennes. Elle propose plus de 50 attractions et attire petits et grands souhaitant passer un bon moment.
 

La porte des Lilas

Une station de métro presque vide, une chanson d’Édith Piaf… Cette scène a été tournée Porte des Lilas, une « station fantôme » qui accueille régulièrement de nombreux tournages (films, publicités…). Elle est fermée au public, mais peut être visitée occasionnellement comme lors des Journées du Patrimoine, par exemple.
 

Montmartre (18e arrondissement)

Dans le film de Jean-Pierre Jeunet, le quartier de Montmartre peut être considéré comme un personnage à part entière. De nombreuses scènes y ont été tournées.
 

La rue des Trois-Frères

Lucien (Jamel Debbouze) travaille dans l’épicerie de Monsieur Collignon (Urbain Chancelier) – Le Marché de la Butte – où Amélie aime plonger la main dans les sacs de graines et faire quelques emplettes. Cette épicerie se trouve dans la rue des Trois-Frères au sein du quartier de Montmartre. Dans la vraie vie, c’est Ali qui en est le gérant et il a tenu à garder le décor du film. Il faut dire que de nombreux curieux s’y rendent encore afin de voir la boutique de leurs propres yeux.
 

La rue Lepic

Toujours dans le quartier de Montmartre se trouve la rue Lepic bien connue des fans d’Amélie Poulain puisque le Café des Deux Moulins, dans lequel le personnage est serveuse, s’y trouve. Si les propriétaires des lieux n’ont pas totalement sauvegardé le décor du film, on peut quand même y retrouver l’ambiance de l’œuvre de Jeunet et y déguster, pourquoi pas, une crème brûlée.
 

Le square Willette

C’est dans le square Willette qu’Amélie commence à lancer la chasse au trésor destinée à Nino afin de lui restituer sa collection de photographies. Et si vous souhaitez monter au sommet de la butte, vous avez le choix entre le funiculaire ou les escaliers.
 

Le Canal Saint-Martin

Amélie Poulain aime beaucoup le Canal Saint-Martin notamment pour faire des ricochets. Pour aller sur les lieux du tournage, passez sous le pont-écluse qui permet de se rendre de la rue Bichat au quai de Valmy. Vous pourrez même, si vous le souhaitez, y faire environ 4,5 kilomètres de jolie promenade.
 

Ce n’est pas tout…

Dans Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain, on retrouve également le Cinéma Studio 28 (car parfois le vendredi Amélie aime aller au cinéma), le magasin Le Clown de la République (où Amélie achète son masque de Zorro) et la Piscine des Amiraux.

Abonnez-vous à notre newsletter

les conseils hebdomadaires de nos chasseurs immobiliers

D'autres articles intéressants

Souhaitez vous tester nos chasseurs immobiliers ?

Laissez-nous vos critères et nous vous rappelons​ rapidement.