Chasseur d’appartement Paris 16e: un client souhaite à la fois louer son bien et l’occuper

Trouvé !

Découvrez une recherche menée rapidement par Sophie Ithurbide, notre chasseur d’appartement Paris 16e. Si, au départ, Patrick recherche prioritairement un investissement locatif, il souhaite pouvoir s’y projeter et offrir, dans quelques années, un pied à terre à son fils. Notre chercheuse de biens doit donc relever le défi de séduire, à la fois les futurs locataires et la famille de son acheteur…

 

Comment concilier investissement et épargne pour les enfants ?

Patrick est un homme qui habite à Boulogne et cherche à investir dans un bien, pour le mettre en location. Son idée consiste à acquérir un pied-à-terre parisien et, plus tard, offrir un toit à son fils de 3 ans, lorsqu’il sera en âge de prendre son indépendance.

 

 

Pourquoi demander l’expertise d’un chasseur immobilier ?

Mais, en tant que Directeur général d’une banque, ses responsabilités ne lui laissent que peu de temps pour partir à la recherche de sa location. Sans compter qu’il désire être accompagné pour cette acquisition.

 

Quelles qualités du chasseur immobilier HOME SELECT ont convaincu Frédéric ?

Dès la première sollicitation, notre chasseur d’appartements, Frédéric Girard, a immédiatement organisé un rendez-vous sur le lieu de travail de Patrick. Une réactivité qu’il a beaucoup appréciée. Lors de cette rencontre, il est apparu qu’il restait de nombreux points à éclaircir, pour le futur acquéreur, avant de lancer une recherche. Il a donc été convenu que Patrick rappellerait 3 mois plus tard, ce qu’il n’a pas manqué de faire, à la date indiquée.

 

Comment concilier les objectifs d’un investissement tout en projetant d’habiter dans l’appartement ?

Sur le mandat de recherche exclusif, les critères pour cet investissement locatif étaient les suivants : un 2 pièces d’au moins 45 m², avec aucune rénovation à prévoir, de belles parties communes, dans un quartier un peu animé, sans préférence géographique particulière, pour un budget de 650 000 €. S’il s’agissait clairement d’un placement financier, Patrick avait tout de même le désir de pouvoir s’y projeter. Pour cela, il était préférable de s’orienter vers des biens de haut standing, avec un immeuble de beaux cachets.

 

De quelle manière la première visite a-t-elle permis d’affiner la recherche ?

Suite à la définition des critères de la recherche, Frédéric Girard a choisi de contacter sa collègue Sophie Ithurbide, spécialiste Home Select du 16e arrondissement. Avec un budget relativement confortable, notre chasseur immobilier s’est prioritairement tourné vers des biens plutôt luxueux, susceptibles d’être loués en l’état. Lors de la première visite de Sophie, réalisée avec toute la famille de Patrick, l’appartement — pourtant situé boulevard Haussmann – n’a pas convaincu : il s’est révélé trop sombre. Notre chercheuse de biens en a donc profité pour affiner ses critères de recherche, tout en appréciant la réactivité de ses acquéreurs, définitivement mûrs pour l’achat.

 

Quels critères ont bloqué l’acquéreur au cours des différentes visites ?

Après avoir présenté, puis éliminé quelques biens, via l’application Home Select et suite à quelques pré-visites non concluantes, Sophie Ithurbide s’est tournée vers son réseau, qui a pu lui proposer un appartement « off-market ». Magnifiquement situé rue Saint Dominique, ce bien offrait de belles prestations, avec des parties communes impeccables, pour un prix de 14 000 € le m². Présenté à Patrick, ce dernier a entamé une négociation qui n’a, malheureusement pas abouti. L’agence immobilière, propriétaire des murs, avait finalement décidé de le conserver, pour mieux le revendre plus tard.

Notre chercheuse d’appartement repart en chasse, pour découvrir un nouvel appartement, rue Washington à proximité du travail de Patrick, sur les Champs-Élysées. Proposé par une agence réalisant beaucoup de locations, ce bien répondait parfaitement aux critères de Patrick. Mais lors de la visite, ce dernier lui explique que la façade de l’immeuble ne lui convient pas et que les parties communes ne sont pas assez luxueuses. Sophie comprend alors que ce critère est essentiel : elle décide donc de concentrer son action sur des appartements du 16e arrondissement, dont les entrées sont, le plus souvent, à la fois spacieuses et en marbre.

 

Comment le chasseur immobilier a-t-il senti la bonne opportunité ?

Ciblant davantage les demandes de son client, Sophie découvre alors une annonce qui attire son attention : un appartement entièrement refait par un architecte, avec une magnifique vue sur le bois de Boulogne et Rolland Garros. D’une surface de 52 m², il est très bien exposé et offre de belles parties communes, pour un budget de 575 000 €. Pleine d’espoir, notre chasseur immobilier organise une visite avec Patrick : immédiatement, elle sent (comme lui) que ce choix peut être le bon. Il reste longtemps dans chaque pièce, s’imprégnant des lieux, prenant ses marques…

 

Quels étaient les atouts de l’appartement ?

Proche de son lieu de résidence principale, à Boulogne, le bien se trouve sur le boulevard Exelmans, dans le 16e arrondissement. Une situation qui lui permet de parfaitement combiner ses vœux de location et de futur pied-à-terre pour son fils. Sans compter qu’il s’agit d’un quartier sûr, pour lequel il n’aura aucune difficulté à trouver des locataires : à ce sujet, Sophie lui explique que si le loyer est plafonné, Patrick pourra demander les 20 % supplémentaires, pour la vue exceptionnelle qu’il propose. Enfin, avec un prix de 10 000 € au m², c’est un achat raisonnable, qui s’inscrit totalement dans les exigences du marché.

 

Quel a été le processus d’achat ?

Une fois la première visite achevée, il s’est attardé dans le secteur, posant des questions aux voisins. Rapidement, il refait une visite avec sa famille et Frédéric Girard : tout le monde est convaincu par les prestations de cet appartement. Une séduction unanime, qui encourage Patrick à sauter le pas et à rédiger une offre au prix, contre-signée par le vendeur, à peine 24 h plus tard. L’affaire n’aura finalement pas pris plus d’un mois d’efforts !

 

L’appartement était-il prêt pour la location ?

Comme demandé dans ses critères de départ, l’appartement retenu n’a besoin, ni de rénovation, ni de travaux de décoration. Un temps, Patrick a envisagé de le mettre à son goût, mais Sophie l’en a dissuadé : pour un investissement locatif, il était absolument parfait !

 

Le rôle d’un chasseur d’appartement dans une mission complexe

Sophie Ithurbide a particulièrement aimé cette recherche : son client, à la fois très disponible et très respectueux, avait besoin de ses compétences ! Elle s’est sentie utile – aussi bien dans la recherche, que dans l’accompagnement conseils.

 

Un lien solide entre l’acquéreur et HOME SELECT

À quelques jours de la signature authentique, Patrick est toujours aussi enthousiaste lorsqu’il évoque son achat et ne cache pas sa satisfaction, quant à sa collaboration avec Home Select – et, plus particulièrement, avec Sophie.