Chasseur d’appartement pour un pied-à-terre pour un investissement locatif

appartement pour un pied-à-terre

Trouvé !

Découvrez une recherche menée rapidement par Gaëlle Loheac, chasseur d’appartement. Nathan souhaite acheter un pied-à-terre parisien à sa mère, pour faciliter ses déplacements professionnels puisqu’elle habite en banlieue. À sa retraite, il veut le transformer en investissement locatif. Notre experte va devoir tenir compte de ces deux objectifs, pour trouver le bien qui plaira aussi bien au fils qu’à la maman


Pourquoi réclament-ils l’aide d’un chasseur d’appartement ?

Nathan et Nadine réalisent des démarches personnelles, mais constatent rapidement qu’ils rencontrent plusieurs difficultés : soit, ils arrivent trop tard, soit ils identifient mal les annonces et se déplacent pour rien. Après deux à trois mois de recherches infructueuses, ils en arrivent à la conclusion qu’ils ont besoin de l’aide d’un professionnel.


Comment choisissent-ils le réseau HOME SELECT ?

Après avoir identifié quelques sociétés de chasseurs immobiliers à Paris, ils jettent leur dévolu sur le réseau HOME SELECT, dont ils jugent le site sérieux et prometteur. Un sentiment corroboré par une connaissance qui leur vante le travail du réseau qu’il a sollicité plusieurs années auparavant. À la réception du formulaire de demande de mise en relation, Jean Mascla interroge Gaëlle Loheac sur sa disponibilité : spécialiste du secteur convoité (le 9e arrondissement), elle prend les contacts et organise un rendez-vous téléphonique.


Quels sont les critères de Nadine et ceux de Nathan ?

Si Nathan se porte acquéreur du bien qu’il va mettre en location dans un second temps, l’appartement doit impérativement plaire à sa mère, Nadine. Autrement dit, l’aspect affectif va influencer la recherche, mais le rendement locatif reste à considérer en arrière-plan. Gaëlle devra donc vérifier systématiquement à combien le bien peut se louer avant chaque visite.
Au téléphone, Nadine explique à notre chasseur d’appartement ce qu’elle recherche précisément : un deux-pièces en étage, lumineux, avec une chambre au calme, d’une surface de 35 m², dans un immeuble avec ascenseur à partir du 2e étage. Si le budget est cohérent, la localisation est extrêmement restreinte puisqu’elle couvre uniquement le 9e arrondissement.


Comment s’organise la recherche de Nadine ?

Au terme du rendez-vous téléphonique, les deux femmes organisent une rencontre avec Nathan pour orchestrer la signature du mandat et refaire le tour des critères clés. Une fois officiellement sollicitée, Gaëlle paramètre l’application HOME SELECT et active son réseau du 9e arrondissement. L’idée étant d’aller chercher des biens et d’être la première à les visiter.


Comment se sont passées les premières visites ?

Grâce à ses contacts, Gaëlle décroche la visite d’un bien en off-market avec un très bon potentiel une fois les travaux effectués. Situé dans le 9e arrondissement, avec une copropriété propre, il est affiché à 10 500 € le m², ce qui est raisonnable pour le secteur. Mais, malgré la bonne affaire et l’attrait de l’appartement, Nathan et Nadine ne souhaitent pas donner suite, car comme il n’offre pas une belle vue, ils ne s’y sentent pas bien.
Rapidement, Gaëlle comprend qu’il faut axer sa recherche sur des biens chaleureux et agréables pour séduire Nadine, à l’image d’une recherche pour une résidence principale. Elle parvient même à savoir qu’ils peuvent allonger légèrement l’enveloppe budgétaire pour un « coup de cœur », tout en restant raisonnable. 
Pour une autre visite, notre chasseur d’appartement les emmène au dernier étage avec ascenseur d’un bien situé dans le 9e arrondissement, offrant une vue très dégagée. Malheureusement, le salon est trop petit : Nadine est habituée à évoluer dans un certain espace, donc il faut absolument que le plan du bien soit bien travaillé – à savoir, une chambre petite, mais un séjour plus important. 
La prochaine visite séduit immédiatement Nadine : une copropriété en passe d’être refaite, un séjour de 20 m² et une petite chambre. Mais comme Nathan n’a pu se libérer que le lendemain, l’opportunité leur est passée sous le nez ! En effet, l’agent immobilier en charge du bien a reçu une offre au prix dès le premier jour de commercialisation. 


Comment Gaëlle a-t-elle trouvé le futur pied-à-terre de Nadine ?

Un matin, Gaëlle reçoit un appel d’un de ses contacts : il vient de recevoir un nouveau dossier qui peut plaire à Nadine et Nathan. Sans attendre, notre chasseur immobilier bloque une visite et en informe ses clients.


Quels sont les atouts de ce 2 pièces ?

Dans le 9e arrondissement, quartier de Rochechouart, l’appartement appartient à une petite copropriété ancienne. S’il est situé au 1er étage d’un immeuble d’angle, il est extrêmement lumineux, car il compte beaucoup de fenêtres donnant sur une rue avec un petit dégagement. D’une surface de 40 m², il abrite une cuisine avec verrière, qui communique avec le séjour pour un total d’une vingtaine de m². Entièrement refait, il est affiché à un tarif légèrement au-dessus du budget de Nathan et Nadine, mais reste cohérent avec la surface supérieure à celle demandée.


Nadine a-t-elle eu un coup de cœur ? 

Rien qu’avec les photos et l’adresse du bien, Nadine est déjà très emballée par cet appartement, évoquant même un coup de cœur ! Le lendemain matin à la première heure, l’intérêt est confirmé ! Présenté en off-market, ils sortent de la visite et s’installent à un café pour rédiger l’offre d’achat. Comme la proposition est au prix et qu’elle est la première, le dossier est immédiatement accepté !


Y avait-il des travaux à prévoir ?

Refait avec goût, Nathan et Nadine n’ont rien eu à faire, si ce n’est un petit coup de peinture. Les prestations de la salle de bain étaient impeccables et la cuisine, déjà tout équipée.


« Double objectif satisfait ! »

La difficulté de cette recherche était de conjuguer les critères – davantage émotionnels – de la mère et l’achat forcément raisonnable par rapport au prix au mètre carré du fils. Sans compter que la zone de recherche était extrêmement petite. Gaëlle est donc ravie d’avoir pu leur trouver un bien qui satisfasse toutes ces exigences !


« Je m’y sens vraiment très bien ! »

Après avoir réalisé quelques travaux de décoration, Nadine est d’autant plus contente qu’elle se sent vraiment bien dans cet appartement. Or, elle sait bien que, sans notre chasseur immobilier, elle n’aurait pas pu l’obtenir

D'autres
articles