Chasseur d’appartement sur Paris pour un couple souhaitant un appartement familial inscrit dans la carte scolaire d’établissements publics clés.

Trouvé !

Découvrez une recherche menée rapidement par Catherine Ziegler, notre chasseur d’appartement spécialisé sur Paris. Louis et Rose désirent trouver un grand appartement familial qui dépendrait d’un des 3 lycées clés du 8e et du 9e arrondissement (Carnot, Condorcet ou Chaptal) pour y inscrire leur fils aîné.

Pourquoi Louis et Rose désirent acheter maintenant ?

Locataires d’un appartement en étage élevé depuis de nombreuses années, Louis et Rose souhaitent acquérir un bien dans un arrondissement qui dispose d’un bon établissement public : leur fils aîné devant très prochainement entrer au collège. Au cours de leur recherche personnelle, le couple a tenté de se positionner sur un bien vendu par un particulier : malheureusement, ce dernier n’a jamais voulu négocier son prix, relativement cher par rapport au marché.

 

Pourquoi ont-ils demandé l’aide d’un chasseur d’appartement ?

Après avoir cherché par intermittence, au gré des disponibilités laissées par leur travail, le couple en vient à constater que la recherche d’un logement nécessite une réactivité et une vigilance de chaque instant : il décide donc d’en confier la gestion à un chasseur immobilier.

Comment ont-ils connu HOME SELECT chasseur immobilier ?

Ayant obtenu les coordonnées de Catherine Ziegler par un ami, Louis et Rose contactent notre chasseur d’appartement.

Quel était le critère primordial du mandat de recherche ?

À la faveur d’un déjeuner, le couple et Catherine se rencontrent et discutent des modalités de la recherche : la priorité étant de cibler les 8e et 9e arrondissements et plus précisément la carte scolaire des lycées et collèges Carnot, Condorcet et Chaptal. Par ailleurs, ayant toujours habité sur la rive droite, ils peinent à se projeter sur l’autre rive.

Au niveau du bien lui-même, ils souhaitent un appartement d’au moins 160 m² avec 4 chambres (compte-tenu du fait qu’ils ont 3 enfants), en étage élevé (minimum 3e) et de type haussmannien (parquet, moulure, cheminée, belles hauteurs sous plafond, beau volume). Enfin, comme Louis et Rose disposent d’un peu de temps avant de déménager, ils peuvent prévoir des travaux plus ou moins importants, souhaitant a minima remettre le bien à leur goût.

 

Comment la recherche a-t-elle débuté ?

Notre chasseur d’appartement envoie quelques fiches de biens à ses clients, pour bien cerner leur demande : une sélection qui ne sera pas retenue à cause de leur localisation. Globalement, Louis et Rose reprochent à chacun de ces appartements l’absence de vie de quartier (quartier d’affaires).

Puis, Catherine est encouragée à réaliser une pré-visite dans un appartement situé dans le 9e arrondissement. Malheureusement, même s’il tient toutes ses promesses, voire davantage (plus grand, bon budget…), il est au 1er étage, donnant sur une rue très passante : deux aspects totalement rédhibitoires pour le couple !

Comment, Catherine, notre chasseur d’appartement a-t-elle trouvé ?

Au hasard d’une conversation menée avec une collègue, lors de la réunion annuelle de rentrée de HOME SELECT, Catherine découvre la fiche d’un bien qui sera bientôt mis à la vente (off-market) : un appartement familial qui pourrait définitivement convenir à Louis, Rose et leurs 3 enfants… Au téléphone, l’agent immobilier l’informe que les vendeurs n’ont pas encore trouvé leur prochaine habitation en province : ils ne sont donc pas encore prêts à lancer la procédure.

 

Est-ce que le bien correspondait à la demande initiale ?

Situé dans le 8e arrondissement (à la bordure du 9e), l’appartement dépend du collège / lycée Condorcet, tout en étant relativement proche de leur logement actuel : la localisation est parfaite ! Placé au 3e étage, son style haussmannien a de quoi séduire le couple, puisqu’on trouve 3m20 de hauteurs sous plafond, un beau parquet et une magnifique cheminée. Comme demandé, il comprend 4 chambres, 2 pièces d’eau, une cuisine séparée (pouvant être semi-ouverte).

 

Comment s’est organisée la vente ?

À la réception de la fiche envoyée par Catherine, Louis et Rose se montrent très enthousiastes et lui demandent d’aller faire une pré-visite dès que possible avec l’agent immobilier. Sur place, même si elle parviendra à « voler » quelques clichés, la propriétaire actuelle ne souhaite pas que Catherine réalise des vidéos et des photos pour ses clients. Malgré cela, le couple confirme son intérêt. Chacun n’étant pas pressé, la première visite est organisée seulement 3 semaines plus tard.

Bien décidés à faire une offre, et profitant de la situation, ils tentent de négocier une vente longue qui devrait arranger les deux parties : d’un côté, Louis et Rose sont locataires et ne doivent être propriétaires que l’année des inscriptions à l’école ; de l’autre, les vendeurs ont le temps d’acquérir leur autre bien, tout en jouissant le plus longtemps possible de l’actuel. Concrètement, ces derniers ne verseront pas de loyers, mais une rétention de fonds s’est opérée chez le notaire – les assurances respectives couvrant les autres risques…

 

Louis et Rose ont-ils réalisé des travaux dans l’appartement ?

Suite à cette négociation profitable à tous, Louis et Rose disposaient de tout le temps nécessaire pour réaliser des devis pour leurs travaux : le couple avait une amie décoratrice d’intérieur – très parisienne, très tendance – qui a pris en charge les opérations. Ils ont tout changé – ne conservant que les parquets (même s’ils ont été repeints). Par exemple, ils ont profité de la hauteur sous plafond pour faire des chambres avec mezzanines.

« Le réseau est une des clés de la réussite ! »

Ce dossier a révélé toute la pertinence des réunions mensuelles et trimestrielles de HOME SELECT puisqu’à cette occasion, les chasseurs y exposent leurs bons plans et leurs informations « premium » : n’oublions pas que cet appartement n’a finalement jamais été « officiellement » en vente !

 

« Le bien off-market qu’il nous fallait ! »

Louis et Rose ont passé pas mal de temps à rechercher, par leurs propres moyens, leur appartement, mais, en en confiant la prospection à Catherine, ils ont pu profiter d’un bien « off-market » qu’ils ont pu totalement s’approprier, le tout dans un budget très correct.