Une personne travaillant comme chasseur immobilier en France gagne généralement environ 48 100 € par an. Les salaires vont de 25 500 € (le plus bas) à 73 100 € (le plus élevé).

Il s’agit du revenu annuel moyen, incluant de nombreux avantages. Les salaires des courtiers varient considérablement en fonction de l’expérience, des compétences, du sexe ou de l’emplacement. Vous verrez ci-dessous une répartition détaillée basée sur de nombreux critères différents.

Répartition des salaires des chasseurs immobiliers en France

  • Échelle salariale

Les salaires des chasseurs immobiliers en France varient de 25 500 € par an (salaire minimum) à 73 100 € par an (salaire maximum).

  • Salaire médian

Le salaire médian est de 45 200 € par an, ce qui signifie que la moitié (50 %) des personnes travaillant comme chasseurs immobiliers gagnent moins de 45 200 € tandis que l’autre moitié gagne plus de 45 200 €. 

Comment l’expérience et l’âge affectent-ils votre salaire en tant que chasseur immobilier?


En principe, plus vous avez d’années d’expérience, plus votre salaire est beaucoup plus important. Nous avons ventilé les salaires des chasseurs immobiliers par niveau d’expérience et voici ce que nous avons trouvé.

Un chasseur immobilier avec moins de deux ans d’expérience gagne environ 29 300  €  par an.

Alors qu’une personne ayant un niveau d’expérience entre deux et cinq ans devrait gagner 36 000 €  par an, soit 23 % de plus qu’une personne ayant moins de deux ans d’expérience.

À l’avenir, un niveau d’expérience entre cinq et dix ans rapporte un salaire de 51 000  €  par an, 42 % de plus qu’une personne ayant deux à cinq ans d’expérience.

De plus, les chasseurs immobiliers dont l’expertise s’étend de dix à quinze ans reçoivent un salaire équivalent à 59 600  € par an, 17 % de plus qu’une personne ayant cinq à dix ans d’expérience.

En effet, si le niveau d’expérience se situe entre quinze et vingt ans, alors le salaire attendu est de 65 500  € par an, soit 10 % de plus qu’une personne ayant dix à quinze ans d’expérience.

Enfin, les salariés ayant plus de vingt ans d’expérience professionnelle perçoivent un salaire de 69 300  € par an, soit 6 % de plus que les personnes ayant quinze à vingt ans d’expérience.

Nous savons tous que l’enseignement supérieur équivaut à un salaire plus élevé, mais quelle somme peut s’ajouter à vos revenus ? Nous avons ventilé les salaires des chasseurs immobiliers par niveau d’éducation afin de faire une comparaison.

Lorsque le niveau d’études est Certificat ou Diplôme, alors le salaire moyen d’un chasseur immobilier est de 36 000 € par an.

Alors qu’une personne titulaire d’un baccalauréat touche un salaire de 46 500 € par an, 29 % de plus qu’une personne titulaire d’un certificat ou d’un diplôme.

Un Master rapporte à son titulaire un salaire moyen de 66 500€  par an, soit 43% de plus qu’un titulaire d’un bachelier.


Faut-il poursuivre des études supérieures si on veut devenir un chasseur immobilier?


Un programme de Master ou tout autre programme de troisième cycle en France coûte entre 20 600 Euro €  et 61 900 €  et dure environ deux ans. C’est tout un investissement.

Les chiffres semblent soutenir la théorie puisque l’augmentation moyenne de la rémunération lors d’un changement d’emploi est d’environ 10 % supérieure à l’augmentation de salaire habituelle.

Comparaison des salaires des courtiers par sexe


Les salariés hommes en tant que chasseurs immobiliers en France gagnent en moyenne 6 % de plus que leurs homologues femmes.


Pourcentage d’augmentation annuelle moyenne des salaires des courtiers en France


À combien s’élèvent les augmentations de salaire annuelles en France pour les chasseurs immobiliers ? 

Les chasseurs immobiliers en France sont susceptibles d’observer une augmentation de salaire d’environ 12 % tous les 15 mois. L’augmentation annuelle moyenne nationale, toutes professions confondues, est de 9 % accordée aux salariés tous les 15 mois.

Le terme « augmentation annuelle des salaires » fait généralement référence à l’augmentation sur une période de 12 mois civils, mais il est rare que les gens voient leur salaire révisé au bout d’un an, il est donc plus nécessaire de connaître la fréquence et le taux de l’augmentation à ce moment-là.

À quelle fréquence les bonus sont-ils attribués ?


Un chasseur immobilier est considéré comme un emploi à faible prime en raison de l’implication généralement limitée dans la génération de revenus directs, à quelques exceptions près bien sûr.  72 % des employés interrogés ont déclaré n’avoir reçu aucune prime ou incitation au cours de l’année précédente, tandis que 28 % ont déclaré avoir reçu au moins une forme de prime monétaire.

Ceux qui ont reçu des primes ont déclaré des taux allant de 1 % à 3 % de leur salaire annuel.

Types de bonus considérés


Primes de performance de l’entreprise


Le montant de la prime est probablement différent d’une personne à l’autre dépendant de sa position au sein de l’organisation.


Vacances / Primes de fin d’année


On a souvent tendance à confondre les bonus avec les commissions. En effet, une commission est un taux fixé à l’avance auquel quelqu’un est payé pour les articles vendus ou les transactions conclues, tandis qu’un bonus est dans la plupart des cas imprévu.

Salaire horaire moyen des chasseurs immobiliers en France


Si le salaire horaire moyen (salaire à l’heure) en France est de 23 €, cela signifie que le courtier moyen en France gagne environ 23  €  pour chaque heure travaillée.

Le salaire horaire est le salaire octroyé en une heure travaillée. Alors, pour calculer le salaire en le transformant en salaire horaire, on utilise la formule suivante (en considérant 5 jours ouvrables en une semaine et 8 heures de travail par jour).

Tarif à l’heure Nombre d’heures travaillées dans la semaine ou dans le mois = salaire horaire

Courtier VS Autres Emplois


Le salaire moyen du courtier est inférieur de 3 % à celui de l’assurance. De plus, les salaires de l’assurance sont 0% supérieurs à ceux de tous les emplois.


Comparaison entre le salaire octroyé par le gouvernement par rapport au secteur privé


Les salariés du secteur public en France gagnent en moyenne 5 % de plus que leurs homologues du secteur privé, tous secteurs confondus.

D'autres articles