20 conseils pour réussir votre projet d’achat de résidence principale

Immeuble haussmannien de paris

Vous ambitionnez de vous lancer dans un nouveau projet immobilier, celui d’acheter votre résidence principale ? Bien évidemment, pour ce genre d’initiative, les répercussions sur votre confort de vie, vos finances et votre patrimoine sont telles qu’il ne faut absolument rien laisser au hasard. Afin de vous consacrer sereinement à ce projet, HOME SELECT vous propose un accompagnement complet, des premières réflexions jusqu’à la remise des clés, en passant naturellement par la phase stratégique des recherches. Pour commencer et pour vous aider à vous projeter, nous vous dressons une liste des 20 recommandations indispensables à connaître pour cette acquisition, qui marquera une transition vers une nouvelle vie !


1.   Identifier le bon moment

Toutes les statistiques sociologiques le prouvent : les Français achètent leur résidence principale de plus en plus tard. Dans les années 1960, il n’était pas rare d’avoir déjà formé sa famille autour de 25 ans et, à ce moment, le couple avait généralement passé le cap de l’acquisition immobilière, il était propriétaire de sa résidence principale.

Désormais, on reste plus volontiers locataire, notamment parce que l’on prend plus de temps à se stabiliser, aussi bien dans le cadre de la vie professionnelle que celui de la vie familiale. Concrètement, selon l’INSEE, pendant les premières années de sa vie active, un salarié va être amené à changer 4,5 fois de travail[1].

Concernant la vie personnelle, l’allongement des études fait partie des facteurs qui repoussent l’achat de la résidence principale, tout comme la naissance du premier enfant (elle arrivait vers 24 ans pour une femme diplômée en 1960, contre près de 30 ans aujourd’hui).

Si vous pensez que vous allez vivre des bouleversements importants qui vous inciteront probablement à déménager, nous ne pouvons que vous recommander d’attendre encore quelque temps avant de devenir propriétaire de votre résidence principale… Car ce genre de projet se concrétise plus confortablement quand on arrive à se projeter sur le long terme !

Chez HOME SELECT, nous pouvons vous aider à mieux évaluer votre situation et l’intérêt, pour vous, d’acheter. Maîtrisant parfaitement les notions de gestion de patrimoine, nous vous conseillons sur les meilleurs investissements à opérer dans votre cas particulier. Si vous pensez que vous n’êtes pas encore « fixe » sur le plan géographique et que vous voulez malgré tout acheter, nous pouvons par exemple vous guider dans un projet d’investissement locatif.

2.   S’assurer d’occuper le bien un nombre minimal d’années

En moyenne, la durée de détention d’un premier bien acheté en résidence principale n’excède pas les 6 ans. Pourtant, il faut savoir qu’en moyenne, la durée d’un crédit immobilier va souvent flirter avec les 25 ans (voire les dépasser). De plus, pendant les 8 premières années, vous ne remboursez que les intérêts d’emprunt, vous touchez au capital seulement au terme de cette première période.

Pour résumer, avant de devenir propriétaire de votre résidence principale, vous devez vous assurer que vous pouvez au moins rester 10 ans, sinon plus, dans la même habitation. Pour cela, les points précédemment évoqués méritent d’être éludés : votre vie professionnelle est-elle susceptible de vous obliger à déménager sur le moyen terme ? Les biens que vous ciblez vous permettront-ils de faire face à l’arrivée d’un ou plusieurs enfant(s) si vous avez l’intention de fonder une famille d’ici 5 ou 10 ans ?

Chez HOME SELECT, nous vous aidons à vous projeter efficacement pour évaluer la faisabilité de votre projet immobilier . Nous pouvons répondre à toutes vos questions sur la durée de remboursement d’un prêt, le moment à partir duquel vous allez commencer à toucher au capital, le nombre d’années pendant lequel il faudra occuper le bien au minimum pour rentabiliser l’opération, etc. Nos experts ont l’habitude de résoudre toutes sortes de problématiques, y compris les plus spécifiques.

3.   Connaître ses besoins actuels… et savoir se projeter !

Il ne suffit pas de bien lister vos exigences du moment pour acheter votre résidence principale. Si cette première étape reste incontournable, elle nécessite d’être complétée par une projection sur vos besoins dans 5, 10, 15, 20 ans et même au-delà.

Pour un jeune couple, il s’agira de savoir par exemple combien de chambres sont requises, en fonction des projets de bébé qui sont présents dans votre esprit. Pour les profils plus âgés, qui désirent une maison dans laquelle ils vivront au-delà de la retraite, il devient important d’anticiper des éventuelles difficultés de mobilité, de privilégier les habitations de plain-pied ou les appartements accessibles par l’intermédiaire d’un ascenseur.

Chez HOME SELECT, nous avons l’habitude de dresser le cahier des charges de chaque acheteur dès le début de nos échanges. Cela nous permet de clairement cerner les nécessités, et d’affiner autant que possible nos critères de recherche. Si besoin, nous aidons l’acquéreur à s’imaginer plus facilement dans son futur logement et à se projeter, pour qu’il réussisse plus simplement à identifier tous ses besoins potentiels.

4.   Commencer à anticiper la revente

Bien évidemment, quand vous achetez, vous pensez avant tout aux décennies que vous allez passer dans votre future maison ou votre appartement. Il s’agit de l’un des enjeux principaux, mais pas du seul. En effet, n’oubliez pas qu’il faudra forcément revendre un jour, peut-être même plus tôt que prévu (mutation professionnelle, séparation, nouveaux projets incompatibles avec le logement, etc.).

Dans tous les cas, dès lors que vous achetez, vous devez prendre en compte ce que va apporter ce bien concrètement, la manière dont il va valoriser votre patrimoine. Dans l’idéal, il faudrait pouvoir effectuer une plus-value à la revente, de manière à ce que l’opération vous soit réellement profitable. Pour cela, il faut sélectionner un bien avec de bonnes prestations, si possible placé dans un quartier avec un fort potentiel.

Chez HOME SELECT, nous sommes avant tout des professionnels de l’immobilier. Nous connaissons parfaitement les secteurs géographiques sur lesquels nous travaillons, et nous savons quels sont les logements qui peuvent faciliter l’obtention d’une plus-value, ce qui nous permet de guider nos clients au mieux.

5.   Lister toutes les prestations souhaitées

Avant même de commencer à vous intéresser aux annonces de vente immobilière, vous devez savoir concrètement ce que vous voulez, mais aussi ce que vous ne voulez pas. Prenez le temps de lister les critères d’exigence incontournables pour vous, la surface minimale désirée, les prestations indispensables (un ascenseur pour un appartement, un parking privatif, une cave pour stocker, etc.).

Il ne suffit pas de penser à ce qu’il vous faut sur l’instant ; vous devez encore une fois vous projeter sur plusieurs années. N’oubliez pas, aussi, que les éléments qui vous intéressent actuellement sont susceptibles de vous aider à revendre plus facilement et à faire une plus-value dans quelques années.

Chez HOME SELECT, nous prenons le temps de dresser avec chaque acheteur un cahier des charges extrêmement précis. Nous l’utilisons dans toutes nos recherches, pour ne proposer que des biens qui correspondent parfaitement aux exigences du client.

6.   Réfléchir aux possibilités d’amélioration

Il peut être intéressant d’acheter une maison ou un appartement à moindre coût, dans le but d’ensuite engager des travaux d’amélioration. Ceux-ci vous permettront non seulement de vous sentir mieux dans votre propre habitation, mais aussi de revendre plus rapidement et plus cher à terme.

Si vous vous sentez suffisamment motivé pour vous lancer dans des travaux après l’achat, commencez dès la phase de réflexion et pendant les visites à imaginer ce qui sera possible en termes de réhabilitation / réaménagement. Au moment d’acheter, vous devez avoir une idée claire des travaux qui vont être faits.

Chez HOME SELECT, nous aiguillons souvent des acheteurs qui souhaitent faire des travaux dans leur bien. Nos experts en recherche de biens sont habitués à anticiper les rénovations dès la visite, et peuvent guider leurs clients. Ils sont également en mesure d’accompagner chacun dans la gestion du chantier, et même à présenter des entreprises pour faciliter l’organisation de la réhabilitation.

7.   Acheter seul ou à deux : se poser les bonnes questions

Si vous êtes en couple, vous devez bien réfléchir à ce qu’implique un achat immobilier à deux. Par exemple, si vous êtes mariés sous le régime de droit commun, vous devez savoir que le bien vous appartiendra tous les deux (sauf si l’un d’entre vous achète avec ses fonds). Si vous êtes mariés sous le régime de la séparation des biens, alors vous serez propriétaires en fonction de votre prorata personnel. Enfin, les couples pacsés relèvent aussi du régime de la séparation des biens.

Les couples non mariés doivent prendre des précautions pour que tout soit anticipé, en cas de séparation ou de décès, car la loi ne les couvre pas (il peut être pertinent, dans ce cas, de créer une SCI, société civile immobilière).

Chez HOME SELECT, nous maîtrisons parfaitement les tenants et aboutissants d’un achat en couple. Connaissant toutes les lois et réglementations dans le domaine, nous conseillons chaque couple en fonction de ses souhaits et de ses problématiques. Nous pouvons vous aider à choisir les meilleures options au vu de votre situation.

8.   Négocier un prêt relais pour l’achat d’une seconde résidence principale

Vous êtes déjà propriétaire de votre résidence principale, et vous comptez la revendre pour en acheter une nouvelle. Dans ce cas, nous vous conseillons de prendre connaissance des modalités proposées par votre banque en ce qui concerne le prêt relais. Celui-ci vous permettra concrètement de financer votre projet avant d’avoir réussi à vendre votre bien actuel.

Ce prêt relais vous offre un confort supplémentaire, puisqu’il vous permet d’avoir un délai pour réaliser votre vente, même si vous avez déjà trouvé votre nouvelle maison ou votre nouvel appartement. Attention : ce prêt ne peut généralement pas couvrir plus de 60 à 70 % du prix de revient et la durée n’excède pas plus d’un ou deux an(s) maximum.

Chez HOME SELECT, nous savons à quel point il peut être stressant d’acheter quand on n’a pas encore vendu sa résidence principale. Nous pouvons conseiller les acheteurs dans toutes les démarches pour obtenir ce prêt relais extrêmement utile. Nous accompagnons nos clients tout au long de leur projet pour qu’ils le vivent plus sereinement.

9.   S’informer sur les dispositifs d’aide pour les primo-accédants

Vous êtes actuellement locataire et vous ambitionnez d’accéder à la propriété pour la première fois ? Dans ce cas, gardez en tête que plusieurs aides financières peuvent simplifier considérablement la concrétisation de votre projet.

Vous pouvez par exemple financer une partie de votre projet par un prêt à taux zéro, avec une banque conventionnée par l’État, sachant que ce dispositif (comme la plupart des autres dans le domaine) est soumis à des conditions de revenus. D’autres aides comme le PAS (prêt d’accession sociale) ou encore le prêt « Action logement » permettent de devenir propriétaire même quand on a des ressources modestes.

Chez HOME SELECT, nous pouvons vous aider à connaître vos droits pour un projet d’achat optimisé, abordable pour vous, qui ne viendra pas grignoter votre pouvoir d’achat.

10.  Calculer sa capacité d’emprunt

Vous devez connaître votre capacité d’emprunt pour savoir sur quel budget vous pouvez vous projeter au moment de réaliser les premières visites. Il existe des simulateurs sur Internet qui peuvent vous donner une idée de ce qui est possible et de ce qui ne l’est pas.

D’une manière générale, sachez que les banques souhaitent éviter que votre taux d’endettement dépasse les 33 %. Autrement dit, le montant des mensualités du prêt ne doit idéalement pas aller au-delà du tiers de vos revenus totaux.

Chez HOME SELECT, nous sommes en mesure de vous aider à mieux cerner votre capacité d’emprunt, et même vous conseiller sur la durée idéale pour votre crédit, en fonction de vos objectifs. Si besoin, nous pouvons vous recommander le recours aux services d’un courtier, dans le but de faciliter l’obtention de votre emprunt.

11.  Éviter de confondre vitesse et précipitation

Puisque vous avez décidé d’acheter votre résidence principale, vous ressentez logiquement de l’enthousiasme… Et certainement aussi un soupçon d’impatience ! Cela est tout à fait naturel, mais il est primordial de comprendre que vous devez absolument prendre votre temps.

Par exemple, ne négligez pas toute la phase d’étude pour établir votre budget, choisir votre zone géographique d’emplacement ainsi que dresser votre cahier des charges. Vous devez aussi prendre le temps de voir plusieurs biens pour vous faire une idée du marché et éviter de passer à côté des opportunités réellement intéressantes pour vous. Ensuite, il ne faut pas oublier qu’il existe des délais incompressibles pour la signature d’un compromis de vente, l’obtention d’un prêt ou encore le dernier rendez-vous chez le notaire pour l’acte authentique et la remise des clés.

Chez HOME SELECT, nous sommes fréquemment amenés à travailler pour des personnes dans une situation problématique, qui doivent trouver un bien en urgence. Nous disposons de toutes les compétences nécessaires pour faire preuve de réactivité, sans jamais compromettre la qualité du bien qui sera finalement choisi et sans jamais prendre de risque pour notre client.

12.  Consulter régulièrement l’actualité dans le domaine de l’immobilier

Si vous achetez votre résidence principale pour la première fois, vous devez incontestablement prendre le temps de vous informer sur le marché de l’immobilier avant de vous lancer. Concrètement, ce marché vit des évolutions continuelles, avec des fluctuations qui impliquent directement les prix, sans compter que de nouvelles réglementations peuvent dans certains cas changer la donne.

Vous devez effectuer ce travail de veille afin d’acheter en pleine connaissance de cause. Tout au long de vos démarches de recherche, n’oubliez jamais de réactualiser votre bagage de temps en temps, car en quelques mois seulement, des changements peuvent survenir.

Chez HOME SELECT, la veille fait partie de nos activités quotidiennes. Notre capacité à nous informer de toutes les évolutions en temps réel sert naturellement nos clients : ils n’ont plus besoin de réaliser ce travail d’information que nous faisons pour eux.

13.  Poser un maximum de questions au moment des visites

Il ne faut absolument rien laisser au hasard quand vous vous lancez dans la phase des visites pour l’achat de votre résidence principale. N’oubliez pas que vous achetez toujours un bien immobilier dans l’état, ce qui signifie qu’une fois l’acte de vente signé, vous ne pouvez théoriquement plus vous retourner contre l’ancien propriétaire, sauf au titre des vices cachés.

Alors même si vous ressentez le coup de cœur, il ne faut surtout pas hésiter à enchaîner plusieurs visites, pour qu’aucun détail susceptible de changer la donne ne passe inaperçu. Vous pouvez aussi faire appel à d’autres professionnels : par exemple, si vous avez l’intention de réaliser des travaux, il peut être intéressant d’organiser une visite avec un architecte. Ce dernier effectuera une sorte d’étude de faisabilité très utile.

Chez HOME SELECT, la recherche est notre spécialité. Nous sommes habitués à réaliser de nombreuses visites au quotidien, et rien n’échappe à notre œil professionnel et affûté. Si vous nous confiez les visites, vous vous assurez que nous poserons toutes les questions incontournables et que nous n’oublierons aucun détail susceptible d’avoir une influence sur votre choix final (ou votre confort de vie d’une manière générale).

14.  Négocier dans la mesure du possible et du raisonnable

La négociation, dans le domaine d’un achat immobilier, n’est pas toujours possible. Ainsi, il faut avoir pris le temps de vous informer sur le marché local, afin de savoir si vous pouvez tenter de demander une baisse de 10 ou 15 %, par exemple.

Concrètement, sur des villes comme Paris où le marché est très tendu, il est assez rare de pouvoir demander une petite réduction. Toutefois, dans certains cas spécifiques, on parvient à obtenir le bien pour un tarif légèrement inférieur (de 5 %, par exemple).

Il ne faut pas risquer une négociation trop importante quand d’autres personnes vont formuler une offre sans demander de baisse de prix. On doit essayer seulement lorsque cela est raisonnable, pour éviter de se mettre des bâtons dans les roues.

Chez HOME SELECT, notre parfaite connaissance du marché nous permet de savoir lorsque la négociation est envisageable, et lorsqu’elle ne l’est pas. Nous faisons le maximum pour préserver l’intérêt de nos clients. Nous négocions pour eux si (et seulement si) nous pensons qu’il est possible d’économiser, et nous leur conseillons de formuler une offre au prix de vente quand nous considérons qu’il serait trop périlleux de tenter quoi que ce soit d’autre.

15.  Solliciter les conseils d’un courtier pour le crédit immobilier

Vous avez trouvé le bien dont vous rêvez, vous êtes sur le point de formuler votre offre d’achat et vous allez bientôt devoir demander un crédit immobilier ? N’hésitez pas à vous faire accompagner d’un courtier en prêts, pour vous assurer d’obtenir le contrat avec le taux le plus avantageux possible.

N’oubliez pas que l’intervention d’un courtier vous permet aussi de constituer plus rapidement et plus facilement un dossier complet, ce qui simplifiera son traitement au sein des établissements bancaires. Ceux-ci sont toujours plus à même d’accepter les demandes quand ils obtiennent, dès le premier envoi, toutes les pièces administratives dont ils ont besoin !

Chez HOME SELECT, nous travaillons tous les jours notre réseau pour qu’il vous profite au maximum. Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec des partenaires courtiers et vous faire accéder à un accompagnement personnalisé, également dans le domaine du crédit immobilier.

16.  Prévoir tous les coûts supplémentaires

Quand vous effectuez votre demande de prêt et que vous évaluez tous les aspects financiers de votre projet, il ne faut pas omettre toutes les dépenses auxquelles on ne pense pas spontanément. Car il faut le savoir, le prix du bien n’est pas la seule dimension à prendre en considération.

Par exemple, si vous achetez une maison en périphérie et que vous vous éloignez de votre lieu de travail, n’oubliez pas les frais de déplacement qui vont s’ajouter chaque mois. Pensez également aux charges fixes de copropriété, au chauffage, aux impôts locaux. Tout cela va peser sur votre pouvoir d’achat, il ne faut donc rien sous-estimer.

Chez HOME SELECT, nous vous aidons à obtenir une visibilité claire sur l’aspect financier de votre projet dans sa globalité. Nous vous accompagnons dans cette projection financière, pour qu’aucun aspect ne soit laissé au hasard.

17.  S’assurer que l’achat d’une résidence principale est le projet d’investissement le plus pertinent

Vous avez la certitude de vouloir acheter un appartement ou une maison, mais l’investissement dans une résidence principale constitue-t-il le meilleur choix pour vous ? Concrètement, il faut savoir que dans des villes comme Paris, les investissements locatifs permettent souvent de prétendre à des rendements entre 2 et 2,5 % par an[2].

D’une manière générale, un crédit peut vous coûter plus cher qu’une location. Si vous cherchez à effectuer un placement rentable dans la pierre et que vous n’avez pas encore l’assurance de vous poser plusieurs années dans un même logement, il peut donc être plus intéressant pour vous de privilégier l’investissement locatif.

Chez HOME SELECT, nous accompagnons à la fois les investisseurs dans les projets d’achat de résidence principale et dans les placements locatifs. Si vous ne savez pas quelle alternative choisir, nous sommes en mesure de vous aiguiller en prenant connaissance de votre situation, de vos besoins et de vos projets.

18.  Comprendre et savoir utiliser le délai de rétractation si nécessaire

N’oubliez pas qu’une fois la promesse d’achat signée, vous disposez d’un délai de rétractation qui vous permet de revenir sur votre décision sans pénalité, et pour lequel vous n’avez pas de motif à faire valoir.

En ce sens, pendant les 10 jours qui suivent la promesse d’achat, vous pouvez finalement informer le vendeur que vous avez changé d’avis et que vous ne souhaitez plus devenir propriétaire du bien. Il ne peut pas se retourner contre vous, ni même vous demander une raison concrète. En revanche, ce droit ne concerne pas les vendeurs, qu’ils soient professionnels ou particuliers.

Chez HOME SELECT, nous n’oublions pas d’informer les acheteurs de leurs droits, pour qu’ils puissent en profiter si nécessaire. Nous vous expliquons tout ce que vous pouvez faire et tous les outils qui sont à votre disposition pour préserver vos intérêts, afin que vous achetiez en toute sérénité.

19.   Ajouter des clauses suspensives à la promesse de vente

Au moment de rédiger la promesse de vente, qui constitue un contrat pour protéger toutes les parties, n’oubliez pas, justement, de vous protéger ! Il est tout à fait envisageable d’inclure plusieurs clauses suspensives : si celles-ci ne sont pas remplies, il sera possible d’annuler la vente.

La clause suspensive la plus répandue est celle qui correspond à l’obtention d’un prêt : si vous n’arrivez pas à avoir l’accord de la banque, vous pouvez renoncer à l’achat sans pénalité. Mais vous pouvez aussi ajouter une clause de travaux, qui contraint par exemple le vendeur à remettre le système électrique aux normes, sans quoi vous annulez l’achat.

Chez HOME SELECT, nous contribuons toujours à protéger les intérêts de l’acheteur. Nous pouvons donc vous aiguiller dans la rédaction de toutes les clauses suspensives au moment de signer la promesse de vente, et vous conseiller sur celles qui sont les plus importantes compte-tenu de la situation.

20.   Savoir s’entourer tout au long du projet de recherche et d’achat

D’une manière générale, pour que votre achat de résidence principale se passe bien, vous avez tout intérêt à vous entourer. Se lancer seul implique de s’exposer à des risques, parce que vous ne connaissez pas tout du marché immobilier et que vous ne maîtrisez probablement pas toutes les subtilités réglementaires.

En choisissant les bons interlocuteurs, vous vous protégez, et vous abordez cette transition plus sereinement, sans la peur de commettre des erreurs que vous pourriez regretter plus tard.

Chez HOME SELECT, nous restons votre interlocuteur privilégié tout au long de votre projet d’achat d’une résidence principale. Si besoin, nous faisons appel à notre réseau comportant des courtiers, mais aussi des entreprises pour les travaux de rénovation. Nous vous assurons de vivre votre achat paisiblement, car nous gérons toutes les subtilités réglementaires liées à l’acquisition immobilière. Faites le choix de passer par notre intermédiaire pour réunir toutes les conditions d’un investissement réussi.


[1] https://placement.meilleurtaux.com/placement-financier/investissement/investissement-immobilier/quand-faut-il-acheter-sa-residence-principale-28.html

[2] https://argent.boursier.com/immobilier/points-de-vue/doit-on-acheter-sa-residence-principale-en-priorite-5327.html

D'autres
articles