Les déambulations du célèbre Vincent Van Gogh à Paris

Né aux Pays-Bas et mort en France, Vincent Van Gogh fait partie des peintres les plus célèbres. Son style, mêlant impressionnisme et pointillisme, a séduit — et séduit toujours — de nombreux amoureux et amoureuses d’art et ne cesse d’inspirer et de susciter l’admiration. Mais d’où lui venait son inspiration ? D’autres artistes, mais aussi du monde qui l’entourait et notamment de Paris où il vécut pendant deux ans.

 

Qui était Vincent Van Gogh ?

oeuvre de Vincent Van Gogh

 

C’est en 1853 que naît Vincent Willem Van Gogh, plus connu sous le nom de Vincent Van Gogh. Il grandit au sein d’une famille de l’ancienne bourgeoisie.

Sa vie professionnelle débute dans l’art ou plutôt dans la marchandise d’art. Mais il est licencié, car sa vision de l’art, qui pour lui ne se marchande pas, diffère de celle de son employeur. Il souhaite alors devenir pasteur, mais échoue. À la fin des années 1870, il se tourne vers la peinture, s’installe en Belgique puis dans les années 1880, il rejoint son frère Théo en France.

Il prend des cours de peinture, mais étudie également les œuvres de multiples artistes afin d’analyser leurs techniques. Ses visites dans les musées sont fréquentes et il étudie aussi les estampes japonaises et autres gravures anglaises.

Plus de 800 lettres écrites à ses proches ont permis de mieux connaître la personne qu’était Van Gogh. Mentalement instable, il a connu diverses crises. C’est d’ailleurs cette instabilité qui le pousse à se suicider à seulement 37 ans en juillet 1890.

Ce n’est que plusieurs décennies après sa mort que Van Gogh devient célèbre. Des expositions et autres films lui sont même consacrés.

Son œuvre, quant à elle, est un mélange entre pointillisme et impressionnisme. Il a créé plus de 2 000 toiles et dessins, influencés par divers artistes comme Gauguin ou encore Monet, Delacroix et Cézanne. Mais il a aussi trouvé son inspiration dans le monde qui l’entourait et plus particulièrement à Montmartre, célèbre quartier de Paris.

 

Vincent Van Gogh à Paris

 mélange entre pointillisme et impressionnisme

 

Après un assez bref passage en Belgique, Vincent Van Gogh décide de rejoindre son frère Théodore, plus couramment appelé Théo, à Paris.

 

Son arrivée dans la capitale française

C’est au début du mois de mars 1886 que Van Gogh décide de rejoindre son frère Théo, alors gérant de la galerie Boussod, Valadon & cie, à Montmartre. Vincent y fait la connaissance de celle qui deviendra sa maîtresse : Agostina Segatori, tenancière du cabaret Le Tambourin.

L’impressionnisme, le symbolisme ou encore le pointillisme inspirent Van Gogh. Pendant trois mois, à son arrivée à Paris, il se forme à l’atelier Cormon où il fait la connaissance d’autres artistes comme Henri de Toulouse-Lautrec, Louis Anquetin, Émile Bernard ou encore l’Australien John Peter Russell qui réalise même le portrait de Van Gogh. C’est aussi à cette époque qu’il rencontre Gauguin, Seurat (le père du pointillisme) et Pissarro.

La volonté d’apprendre de Van Gogh est très présente. S’inspirant de ses pairs et de leurs techniques, il met ce qu’il observe en pratique et développe son style.

 

Le numéro 54 de la rue Lepic

tableau impressionnisme

 

Trois mois après son arrivée à Paris, Vincent Van Gogh s’installe avec Théo au numéro 54 de la rue Lepic. Cet appartement sert aussi d’atelier au peintre.

Il y crée des tableaux influencés par l’art japonais notamment, mais aussi des portraits comme ceux d’Agostina Segatori.

Il réalise aussi deux œuvres à partir de la vue qu’il a de sa fenêtre. L’une d’elles est d’ailleurs exposée au musée Van Gogh d’Amsterdam. Les tons qu’il choisit sont alors encore assez sombres.

 

Les peintures de Montmartre

peinture de célèbre Vincent

 

Le moulin et la colline de Montmartre font partie des lieux préférés du peintre tout comme le Moulin de la Galette. Parmi ses plus célèbres tableaux, on trouve Chemin en pente à Montmartre (1886) ou encore Terrasse de café à Montmartre (La Guinguette) lui aussi peint en 1886.

Ces diverses œuvres et d’autres encore appartiennent à la série Les peintures de Montmartre, toutes créées entre 1886 et 1887, deux années synonymes de grande productivité pour l’artiste.

De ses peintures représentant la capitale française, on en retient plusieurs :

Une allée Jardin du Luxembourg (1886) ;

Vue sur les toits de Paris (1886) ;

Vue sur Paris de Montmartre (1886) ;

Vue de la fenêtre de Vincent (1887) ;

Jardins potagers à Montmartre : la Butte Montmartre (1887)

Nature morte avec absinthe (1887)…

Au fil des tableaux, son style se libère, se colore, s’illumine et s’affirme. Il parvient à créer ses propres techniques et son coup de pinceau devient plus assuré. C’est pour ces raisons, entre autres, qu’il est aujourd’hui, plus d’un siècle après sa mort, un peintre aussi culte que respecté et admiré.

Philippe Dagen, romancier français et critique d’art explique qu’à la fin de l’année 1887, « Van Gogh a trouvé une manière, par synthèse plus que par révélation. Les ultimes autoportraits, le portrait du Père Tanguy, marchand de couleurs et d’estampes, et la belle Corbeille de pommes dédiée à Pissarro illustrent l’ampleur du progrès accompli. C’est, systématisée, élevée au rang de principe technique, l’alliance de la touche appuyée et “individualisée” à la Monet et à la Renoir et d’un chromatisme enivré par le Japon ».

 

La fin de vie de Vincent Van Gogh : adieu Paris

un magnifique tableau de Vincent

 

En 1888, Van Gogh quitte Paris pour s’installer dans le département du Val d’Oise en Île-de-France. En proie à de nouvelles crises psychotiques et victime de son addiction à l’absinthe, il se tire une balle dans la poitrine en 1890. Il meurt des suites de ses blessures avec son frère Théo à son chevet.

 

Ce dernier, atteint de syphilis, meurt quant à lui l’année suivante. Tous deux sont enterrés au cimetière d’Auvers-sur-Oise.

 

Les déambulations de Van Gogh à Paris vous ont donné envie d’y vivre ? Vous êtes séduit(e) par le quartier de Montmartre et rêvez d’y trouver un bien ? Que vous soyez à la recherche d’un studio ou d’une surface plus grande, n’hésitez pas à faire appel à un chasseur immobilier Home Select. Nous sommes à vos côtés à chaque étape pour vous guider, vous accompagner, vous conseiller et vous informer.